ActualitéHummer

5 infos à retenir sur le nouveau Hummer

Ce n’est plus un secret, Hummer va renaître de ses cendres. Après 10 ans d’abandon, ce spécialiste des 4×4 hors normes, sous l’impulsion de GMC, va faire un retour surprenant. Je vous propose de découvrir cinq informations à connaître pour tout savoir sur ce modèle qui fera son apparition prochainement. Si le visuel final est encore méconnu, nous avons suffisamment de données pour comprendre que le futur GMC Hummer EV veut bouffer du Tesla Cybertruck. À coup de teasers, General Motors gère soigneusement sa communication et cela fonctionne plutôt bien !

1. Un Hummer… 100% électrique

Présenter un énorme SUV à moteur V8, forcément, cela ferait très américain. Seulement, les normes de pollution restreignent ces ambitions et aussi triste que cela soit, le GMC Hummer EV sera électrique. On parle de un à trois moteurs en fonction des versions. Pour ne pas bousculer toutes les conventions, le style restera bestial et massif. D’ailleurs, la relance de Hummer par GM est très intelligente. C’est l’occasion de lancer un nouveau grand SUV électrique tout en bénéficiant d’une solide image. Cependant, je m’interroge sur un point. Un Hummer H2, cela pèse déjà trois tonnes. En incluant le poids des nombreuses batteries, il y a de fortes chances que le nouveau Hummer approche des quatre tonnes.

Pour les choqués du passage à l’électrique, il faut rappeler que la crise économique n’a rien arrangé. L’augmentation du prix de l’essence a engendré une demande largement plus faible des gros 4×4 à moteur essence (encore plus si c’est un V8). Fatalement, pour continuer d’exister, le Hummer de GMC n’a pas d’autre choix que d’accueillir des moteurs électriques.

2. Il sera (très) puissant

Du fait de leur poids, les Hummer n’ont jamais eu de prétention sportive. Pourtant, GMC entend bien faire du Hummer EV un sprinter de ligne droite. La raison est simple : il faut faire aussi bien que le Tesla Cybertruck. Et si on peut faire mieux, alors c’est préférable. Différents niveaux de puissance seront proposés, avec entre un et trois moteurs électriques. Le plus puissant dépassera légèrement les 1 000 chevaux et le couple pourra atteindre jusqu’à 15 592 Nm. Oui, vous avez bien lu…

Le 0 à 100 km/h ne demandera que 3 secondes pour la plus puissante des versions. Oui, c’est totalement absurde et inutile. Mais il ne faut pas oublier qu’il faut tenir la comparaison avec la firme d’Elon Musk. Le concours de celui qui a la plus grosse passe notamment par le 0 à 100 km/h. Pour convaincre, les véhicules électriques misent beaucoup sur l’onglet performances. Car malgré le poids élevé, l’équilibre des masses est généralement idéal avec des batteries sous le plancher qui abaissent le centre de gravité.

3. Il sera disponible en 2 carrosseries

Le GMC Hummer EV sera proposé avec deux carrosseries. La première, c’est une traditionnelle carrosserie SUV, la même que vous pouviez voir sur un Hummer H2 « classique ». Mais à côté de ça, le constructeur américain va renouer avec ses origines avec une déclinaison qui rappellera quelque peu les Humvee (ancêtres militaires des Hummer). Cette version pick-up (SUC) disposera d’une benne arrière. Le toit sera amovible en plusieurs parties et les T de fixation pourront être retirés. Cela donnera donc une sorte de cabriolet plutôt inédit.

4. Il pourra rouler en crabe

Autre aspect amusant, les quatre roues du GMC Hummer EV sont motrices et directrices. Au même titre que certains camions et tracteurs, il sera possible de rouler en crabe, à faible allure. Ainsi, les roues avant et arrière seront sur des axes parallèles. Ce « Crab Mode » figurera parmi d’autres modes, comme « Adrenaline Mod ». Dans les faits, ce n’est pas très utile mais c’est toujours amusant de retrouver cela sur un 4×4 qui essayera de renouer avec ses origines tout en apportant un tsunami de nouveautés.

5. Il arrive bientôt !

La présentation du GMC Hummer EV aura lieu à l’automne 2020. La commercialisation ne débutera qu’en automne 2021. Le prix de vente n’a pas encore été communiqué. Les réservations seront d’ailleurs ouvertes prochainement. L’objectif est clair : griller la priorité au concurrent de chez Tesla. La lutte promet d’ailleurs d’être acharnée…

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page