Guide d'achatPratiqueVolkswagen

Guide d’achat : une Volkswagen Golf GTI récente pour 10 000 €

La Volkswagen Golf, c’est une institution. C’est la voiture compacte que tout le monde veut. Cette rivale des Renault Mégane et Peugeot 308 ne manque en effet pas d’atouts, à commencer par une belle finition et une ligne intemporelle. Dans ce guide, on ne parlera pas des versions classiques, on se concentrera exclusivement sur les Volkswagen Golf à vocation sportive. GTI, R32, GTD : tous ces modèles vous sont accessibles avec un budget de 10 000 €… Mais pas pour toutes les générations. Nous verrons donc les versions récentes à privilégier et celles à éviter. Quelle est la fiabilité d’une Golf GTI ? Faut-il privilégier une Golf 5 ou 6 avec ce budget ? La boîte DSG tient-elle vraiment ses promesses ?

Les modèles de Golf sportives qui s’offrent à vous

Très à la mode, les Volkswagen Golf sont souvent surcotées par rapport aux concurrentes. 10 000 € est un budget qui vous donne accès aux Golf de cinquième et sixième génération, en version GTI, R32 ou R. Cependant, comme tout modèle populaire, ce sont des voitures qui attirent un public pas toujours très sérieux. Lors de l’élaboration de ce guide, nous avons été confrontés à de nombreuses Golf GTI dans des états déplorables, avec un entretien parfois totalement négligé et des kilométrages parfois curieux. Pour vous aider à y voir plus clair, passons en revue les différents modèles qui s’offrent à vous.

La Volkswagen Golf 5 GTI (2004 à 2008)

La Volkswagen Golf 4 a été un immense succès tandis que ses versions GTI (si on excepte la révision à 180 chevaux) étaient très fades. La Golf 5 GTI entend bien renouveler le concept tout en jouant la carte du néo-rétro. Le style est plus massif et les modifications sont plutôt bien dosées. La calandre s’habille d’un liseré rouge, faisant écho à celui entourant les calandres des premières GTI. Les jantes arborent un nouveau design et la calandre s’habille d’un motif en nid d’abeille. La Golf 5 GTI, proposée en trois et cinq portes, fut commercialisée de 2004 à 2008. Elle fut proposée avec un moteur 4-cylindres de 2.0 litres TSI développant 200 chevaux. Celui-ci se conjugue avec une boîte manuelle à 6 rapports ou bien automatique DSG à double embrayage. Très populaire, la Golf 5 GTI séduit par son homogénéité, son confort et sa bonne fiabilité.

ModèleMoteurPuissanceCoupleConso mixte0 à 100 km/h
Golf 5 GTI2.0 TSI turbo200 chevaux
dès 5 100 tr/m
280 Nm
dès 1 800 tr/m
8,1 L/100 km7,2 secondes
Golf 5 GTI DSG2.0 TSI turbo200 chevaux
dès 5 100 tr/m
280 Nm
dès 1 800 tr/m
8,0 L/100 km6,9 secondes
Golf 5 GTI Edition 30 DSG2.0 TSI turbo230 chevaux
à 5 500 tr/m
300 Nm
dès 2 250 tr/m
7,9 L/100 km6,6 secondes

Si le design est relativement classique, il se démarque notamment par sa double sortie d’échappement. Une sobriété qui se retrouve à bord. C’est un habitacle très impersonnel mais agréable. Avec 200 chevaux pour 1 355 kg (rajoutez 20 kg pour la boîte DSG), la Golf 5 GTI est efficace tout en étant assez économique au quotidien. Le moteur 2.0 litres et son turbo Borg Warner a été pensé pour offrir un rapport volumétrique proche de celui des moteurs atmosphériques. Le 0 à 100 km/h peut même descendre jusqu’à 6,6 secondes si vous optez pour la rarissime Edition 30, qui passe pour l’occasion à 230 chevaux et qui reçoit pour l’occasion diverses améliorations esthétiques. En France, celle-ci ne fut proposée qu’en version 5-portes et avec la boîte DSG. Climatisation manuelle, ordinateur de bord, feux automatiques, capteur de pluie, capteur de pression des pneus : la dotation est loin d’être ridicule !

Plus dynamique que réellement sportive, la Golf 5 GTI est le compromis idéal pour ceux qui veulent les performances sans sacrifier le confort. Les reprises sont bonnes, les finitions sont passables et le vieillissement est plutôt satisfaisant même s’il n’est pas irréprochable, nous en parlerons plus loin dans l’article. Avec un budget de 10 000 €, vous n’aurez aucune peine à trouver un bel exemplaire avec moins de 150 000 kilomètres au compteur. Pour une édition 30, commémorant les 30 ans de la Golf GTI, le kilométrage peut s’approcher des 200 000 kilomètres car votre budget sera assez juste. Guettez les bonnes affaires et montrez-vous patient.

La Volkswagen Golf 5 R32 (2005 à 2008)

Bien qu’imparfaite, l’éphémère Golf 4 R32 a marqué les esprits. De la précédente Golf VR6, elle a repris l’onctueux moteur 6-cylindres. Plus moderne de conception, la Golf 5 R32 arbore un kit carrosserie élégant et sportif, qui contraste avec le modèle GTI, nettement plus sobre. D’élégantes jantes de 18 pouces habillent l’arrière tandis qu’un diffuseur prend place. Volkswagen laissait le choix entre les carrosseries 3 et 5 portes et permettait, en option, d’opter pour de superbes sièges baquets Recaro. À bord, l’ambiance est toujours très impersonnelle et sans âme. Néanmoins, quelques efforts ont été faits pour dynamiser l’ensemble. Les matériaux sont d’une qualité satisfaisante et les ajustements sont bons. Un pédalier en aluminium est disposé pour renforcer le côté sportif. Le choix est laissé entre la boîte manuelle et la DSG, à double embrayage.

ModèleMoteurPuissanceCoupleConso mixte0 à 100 km/h
Golf 5 R323.2 V6 atmo.250 chevaux
à 6 300 tr/m
320 Nm
dès 2 500 tr/m
10,8 L/100 km6,5 secondes
Golf 5 R32 DSG3.2 V6 atmo.250 chevaux
à 6 300 tr/m
320 Nm
dès 2 500 tr/m
9,8 L/100 km6,2 secondes

Le nom « R32 » fait directement écho à la cylindrée de cette jolie Golf, qui est de 3,2 litres. Sans surprise, c’est un moteur 6-cylindres, plus particulièrement un VR6 qui développe une puissance de 250 chevaux. Le même moteur que l’on trouve sous le capot des Porsche Cayenne V6 ! Très agréable et onctueux, cette Golf offre une sonorité envoûtante et un excellent comportement routier.

Pour l’occasion, Volkswagen impose la transmission intégrale mais laisse toujours le choix entre les transmissions manuelle et automatique. Plus performante que la GTI, la Golf R32 est cependant beaucoup plus lourde… On a davantage affaire à un modèle typé « GT » plutôt que « GTI ». Néanmoins, c’est un modèle qui s’avère plus exigeant en entretien et qui engendre une consommation nettement plus importante. Toutefois, nous n’avons aucun doute quant au fait qu’il s’agit d’un futur collector. Quant à la fiabilité, nous en parlerons plus tard dans ce guide d’achat pour Volkswagen Golf sportive.

La Volkswagen Golf 5 R32 est un excellent compromis pour ceux qui cherchent une compacte avec un moteur noble, une belle sonorité et un très bon confort. Les finitions sont également réussies même si l’intérieur manque cruellement de fantaisie. L’extérieur se rattrape avec un kit élégant qui donne une vraie identité à la dernière Golf à moteur 6-cylindres ! Avec votre budget de 10 000 €, vous pourrez trouver un exemplaire en état correct mais vous devrez certainement appuyer vos recherches car les très beaux exemplaires sont rares dans cet ordre de prix. Malheureusement, la dotation de série est légère et les sièges Recaro étaient une option à 3 500 €… La cote varie d’ailleurs du simple au double en fonction de l’état, du kilométrage et de la dotation !

La Volkswagen Golf 6 GTI (2009 à 2014)

Lorsqu’elle a fait son apparition en 2009, la Volkswagen Golf 6 GTI avait un sérieux air de déjà-vu. Les jantes Denver sont reprises telles quelles, tout comme la palette de couleur et le style général n’évolue que subtilement. Mais pourquoi changer une équipe qui gagne ? Dans le détail, la Golf 6 arbore de nouvelles optiques et même s’il y a de nombreuses similitudes, la base est entièrement nouvelle et largement plus moderne. Le pare-choc avant est plus ajouré, ce qui renforce le côté sportif. La GTI se contente d’une timide évolution de puissance avec 210 chevaux.

Elle abandonne aussi la courroie de distribution au profit d’une chaine. Elle propose toujours le choix entre la boîte manuelle ou automatique et les carrosseries 3 et 5 portes et même cabriolet ! On retrouve à bord une jolie sellerie à carreaux, un tableau de bord joliment dessiné et (enfin), un écran central moderne pour gérer le multimédia. Désormais, on trouve de série la climatisation automatique, les phares et essuie-glaces auto, le régulateur de vitesse, le radar de recul mais il faut toujours piocher en option pour la boîte DSG, la sellerie-cuir, la peinture métallisée ou encore les jantes alliage de 18 pouces.

ModèleMoteurPuissanceCoupleConso mixte0 à 100 km/h
Golf 6 GTI2.0 TSI turbo200 chevaux
dès 5 300 tr/m
280 Nm
dès 1 700 tr/m
7,5 L/100 km6,9 secondes
Golf 6 GTI DSG2.0 TSI turbo200 chevaux
dès 5 300 tr/m
280 Nm
dès 1 700 tr/m
7,4 L/100 km6,9 secondes
Golf 6 GTI Edition 352.0 TSI turbo235 chevaux
dès 5 500 tr/m
300 Nm
dès 2 200 tr/m
8,1 L/100 km6,6 secondes
Golf 6 GTI Edition 352.0 TSI turbo235 chevaux
dès 5 500 tr/m
300 Nm
dès 2 200 tr/m
8,0 L/100 km6,6 secondes

Le moteur 4-cylindres de 2.0 litres est tout nouveau mais il reprend le même agrément de conduite. Souple, disponible, coupleux, il offre 210 chevaux et des reprises appréciables. Le dynamisme grimpe grâce au XDS, qui s’apparente à un autobloquant virtuel. Les évolutions ont non seulement porté sur l’arbre à cames à calage variable… Mais aussi sur l’admission, la suralimentation Ihi et un nouvel échappement. Cependant, les gains de performance sont minimes puisque le 0 à 100 km/h demande 6,9 secondes avec la boîte manuelle.

Là encore, Volkswagen a cherché à trouver le compromis parfait entre confort et dynamisme, bien loin d’une sportive radicale à sensations. L’Edition 35, apparue en 2011, offre une puissance de 235 chevaux, de nouvelles jantes, des sigles spécifiques, une sellerie améliorée et diverses coutures rouges. Tout en évitant de marcher dans les platebandes de la future Golf 6 R, l’Edition 35 demeure une traction. La cote de cette version reste néanmoins plus élevée sur le marché de l’occasion qu’elle ne l’était en neuf ! Dans les deux cas, il s’agit d’une voiture très homogène et à l’aise en toutes circonstances.

Si la Volkswagen Golf 6 GTI Edition 35 apparaît comme étant le meilleur compromis, elle demeure difficilement accessible avec un budget de 10 000 €. Bien que très fiable, elle pourra imposer un fort kilométrage. Plus accessible, la GTI classique ne démérite pas. Les cotes demeurent assez élevées, fruit d’un équilibre entre offre et demande. Là encore, beaucoup d’exemplaires sont dans un état très discutable, parfois sans carnet d’entretien et avec un historique compliqué. Votre budget est dans la fourchette basse mais la mission n’est pas impossible. Ne soyez pas effrayés par les forts kilométrages pourvu que l’entretien soit à jour. D’une manière générale, la Volkswagen Golf 6 GTI vieillit plutôt bien et ses finitions demeurent au goût du jour. Quant à la Golf 6 GTI cabriolet, elle est difficile à trouver mais demeure un compromis séduisant. Nous parlerons plus loin de la fiabilité, qui n’est malheureusement pas irréprochable.

La Volkswagen Golf 6 GTD (2009 à 2014)

Sur la Golf de cinquième génération, Volkswagen proposait déjà le moteur 2.0 TDI de 170 chevaux. Pour la Golf 6, il fut décidé de ressusciter le nom « GTD ». Présentée comme une version analogue à la GTI, il s’agit donc d’une version diesel sportive. Bien que cela puisse paraître surprenant, la Golf 6 GTD offre un bon comportement routier et une consommation très basse.

Elle reprend d’ailleurs le look de la GTI mais perd ses appendices de couleur rouge au profit du gris. Il en est de même pour l’intérieur qui reçoit une sellerie moins colorée. À la différence de la GTI, la GTD se reconnaît à ses jantes spécifiques et sa double sortie d’échappement placée du côté gauche. Commercialisée depuis 2009, elle profite ainsi de l’effet de mode du diesel et s’octroie de beaux volumes de vente. C’est d’ailleurs un modèle assez facile à trouver sur le marché de l’occasion. La Golf 6 GTD est proposée en carrosserie 3 et 5 portes, avec la boîte manuelle ou automatique.

ModèleMoteurPuissanceCoupleConso mixte0 à 100 km/h
Golf 6 GTD2.0 TDI turbo diesel170 chevaux
à 4 200 tr/m
350 Nm
dès 1 750 tr/m
5,3 L/100 km8,1 secondes
Golf 6 GTD DSG2.0 TDI turbo diesel170 chevaux
à 4 200 tr/m
350 Nm
dès 1 750 tr/m
5,6 L/100 km8,1 secondes

Face à la Golf 6 GTI, la GTD affiche un déficit de puissance de 40 chevaux pour un poids supérieur d’une dizaine de kilo. Forcément, les performances sont inférieures mais elles ne sont pas ridicules pour autant. Le moteur, c’est le récent 2.0 litres TDI à rampe commune de 170 chevaux (sur les roues avant). Il développe un couple de 350 Nm et surprend par sa souplesse et sa bonne volonté. Néanmoins, point de XDS (sorte de blocage de différentiel) et la sonorité est bien moins aguichante. Toutefois, la GTD se positionne comme une bonne routière et non pas comme un modèle sportif. Et sur ce point, les gros rouleurs apprécieront l’ambiance sportive et le bon niveau de confort offerts par cette version. Malheureusement, sortie à l’époque du tout-diesel, la GTD a été massivement achetée pour un usage auquel elle n’est pas destinée : la ville.

Ceux qui roulent beaucoup ont souvent intérêt à passer au diesel. Si c’est votre cas, alors la Volkswagen Golf 6 GTD est une solution séduisante. Sans être une véritable sportive, cette version a le mérite d’exister et d’arborer une image méconnue jusque-là. Avec un budget de 10 000 €, vous n’aurez aucune peine à trouver une Volkswagen Golf 6 GTD en bon état. Au contraire : le marché est fourni. Fiable et bien construite, c’est donc une voiture qui demande un entretien rigoureux. Évitez les modèles urbains, sujets à encrassement. Favorisez un exemplaire disposant d’un carnet d’entretien bien rempli et d’un historique… En effet, les Golf 6 GTD importées sont nombreuses et certaines ont de sérieuses zones d’ombre…

Pourquoi acheter une VW Golf GTI ?

Pas mal de raisons peuvent vous pousser à vouloir acheter une Volkswagen Golf GTI, R32, voire même GTD. Il faut bien reconnaître que ces compactes offrent un compromis idéal entre confort et sportivité. La finition est très bonne, les moteurs sont souples et agréables, les boîtes de vitesses sont réactives et bien étagées… Pour 10 000 €, ce sont donc des choix qui peuvent largement faire envie. Il y a aussi la question d’image. Il faut le reconnaître : les Golf sont à la mode. Leur réputation est excellente, avec une fiabilité dans la bonne moyenne. Et puisque ce sont des voitures très répandues, on trouve facilement des pièces… Aussi bien pour l’entretien qu’une préparation moteur. Par conséquent, la Golf c’est la voiture couteau suisse par excellente.

Seulement, puisque ce guide d’achat pour Volkswagen Golf sportive se consacre à plusieurs modèles, il y a donc de bonnes séries et d’autres un petit peu moins. Ci-dessous, vous trouverez les brochures d’origine, qui récapitulent les équipements. Plus loin dans l’article, nous aborderons des points plus techniques, comme le choix de la boîte de vitesses et la fiabilité des Volkswagen Golf GTI. Et sur ce point, il y a pas mal de choses à en dire !

Boîte manuelle ou DSG ?

Les quatre modèles de Volkswagen Golf sportives récentes accessibles avec un budget de 10 000 € sont proposées avec deux boîtes de vitesses. La DSG et son double embrayage est séduisante sur le papier d’autant plus qu’elle abaisse la consommation tout en augmentant les performances. Toutefois, les puristes ont plus tendance à s’orienter vers la boîte manuelle, qui promet de meilleures sensations. Le marché est relativement bien divisé entre ces deux choix.

La boîte de vitesses manuelle est classique de conception. Elle dispose toujours de six rapports. Les commandes sont précises, c’est agréable à rouler. Ceux qui roulent avant tout pour le plaisir seront séduits puisque les efforts sont limités. Les rapports ne sont ni trop longs, ni trop courts. Un compromis idéal pour un usage mixte.

La boîte de vitesses automatique inaugurée sur la Volkswagen Golf 4 R32, la boîte DSG dispose de commandes automatiques et de deux embrayages. Cela permet des passages de vitesses très rapide et jouer de la palette. Malheureusement, la fiabilité n’est pas irréprochable car la vidange nécessaire tous les 60 000 kilomètres n’est pas toujours respectée. Quelques problèmes électroniques peuvent venir endommager prématurément la transmission, ce qui ralentit les passages de vitesse et peut aller jusqu’à la casse. DSG signifie Direct-Shift Gearbox et cette même boîte s’appelle S-Tronic chez Audi. La boîte DSG entrainait un surcoût à l’achat mais permet une légère réduction de la consommation et une timide amélioration des performances.

La Volkswagen Golf GTI s’apprécie autant en boîte manuelle qu’en automatique. Néanmoins, la boîte DSG nécessite des vidanges régulières qui ne sont pas toujours faites… Les problèmes peuvent alors s’enchainer. Mais si vous trouvez un exemplaire entretenu soigneusement, alors la boîte automatique ne devrait vous poser aucun problème. Deux philosophies qui s’affrontent donc !

Guide d’achat Volkswagen Golf GTI : la fiabilité

Les voitures allemandes ont souvent eu la réputation de voitures très fiables et endurantes. Si cela était vrai par le passé, les choses ont bien évolué. L’apport de nouvelles technologies et systèmes de dépollution ont ainsi engendré bon nombre de défaillances. Ainsi, les Volkswagen Golf GTI, GTD et R32 ne sont pas exemptes de reproches même si la tendance générale est plutôt positive. Passons en revue les points sensibles indispensables à connaître avant d’acheter l’une de ces compactes allemandes sportives avec un budget de 10 000 €.

Problèmes affectant les Golf 5 GTI

  • Usure des pneus avant : du fait de l’architecture moteur et de la conception (pas d’autobloquant), les pneus ont tendance à s’user rapidement à l’avant, parfois dès 30 000 kilomètres ;
  • Dump valve : la soupape de décharge du turbo a tendance à s’user prématurément, engendrant des pertes de puissance ;
  • Pompe à huile : la pièce d’origine est d’une qualité insuffisante, entrainant une consommation d’huile importante, due à la conception des arbres d’équilibrage ;
  • Compresseur de climatisation : il est assez fragile et mieux vaut le vérifier avant un achat ;
  • Faisceau électrique : des bugs peuvent survenir, notamment au niveau des vitres électriques ;
  • Tendeur de courroie d’accessoires : il est fragile et doit être vérifié à chaque révision pour éviter les mauvaises surprises ;
  • Bobines d’allumage : un rappel avait eu lieu pour changer les bobines d’origine faiblardes. Ce problème peut encore survenir, avec des ratés à l’allumage.

Problèmes affectant les Golf 5 R32

  • Tendeur de courroie d’accessoires : il est fragile et doit être vérifié à chaque révision pour éviter les mauvaises surprises ;
  • Bloc d’alimentation : en cas d’utilisation intensive, les boulons du volant moteur peuvent s’endommager et engendrer une casse moteur ;
  • Faisceau électrique : des bugs peuvent survenir, notamment au niveau des vitres électriques.

Problèmes affectant les Golf 6 GTI

  • Tendeur de courroie d’accessoires : il est fragile et doit être vérifié à chaque révision pour éviter les mauvaises surprises. Fiabilisation à partir de 2011 ;
  • Rupture de la chaîne de distribution : des casses peuvent survenir en raison d’un décalage, elles sont généralement prises en charge totalement ou partiellement par Volkswagen en fonction de l’entretien et du kilométrage ;
  • Boîte de vitesses DSG : des cas de problème de perte d’huile et d’embrayages sont recensés ;
  • Condensation dans les phares : le problème est occasionnel et pouvait être pris en garantie.

Problèmes affectant les Golf 6 GTD

  • Filtre à particules : bon nombre de personnes ont un usage essentiellement urbain de leur Golf GTD qui conduit à l’encrassement du FAP ;
  • Boîte de vitesses DSG : des problèmes peuvent survenir, corrigés au fur à mesure par le réseau. Fiabilisation à partir de 2010 ;
  • Usure des pneus avant : le poids sur le train avant réduit significativement la durée de vie des pneus ;
  • Condensation dans les phares : le problème est occasionnel et pouvait être pris en garantie.

Quelles sont les options à prendre et à éviter ?

Il faut bien l’admettre : Volkswagen est un constructeur assez radin en terme d’options. Pour avoir une Golf GTI ou R32 bien équipée, il est indispensable de recourir aux équipements additionnels payants, ce qui augmente d’autant la note. Voici trois options intéressantes à avoir selon nous et trois autres que je ne vous recommande pas nécessairement et les raisons qui motivent mon choix.

Les 3 options à avoir

  • Les jantes 18 pouces : de série, les Volkswagen 5 et 6, GTI et GTD, sont chaussées en 17 pouces. Une monte plutôt timide qui permet un plus grand confort. La Golf 5 R32 est, elle, directement montée en 18 pouces. Les ailes sont plus remplies et on note légèrement plus de fermeté dans la direction ;
  • Les sièges Recaro : sur la Golf 5 R32, les sièges Recaro constituaient une option à 3 500 €. Sans eux, l’intérieur paraît encore plus insipide et austère. À moins que le confort des semi-baquets d’origine soient nécessaire (dos sensible par exemple), c’est l’option indispensable à mon sens ;
  • La carrosserie 5 portes : si beaucoup préfèrent la carrosserie 3-portes, le modèle 5-portes gagne en polyvalence. Si vous transportez régulièrement des passagers, c’est un plus ! À la revente, vous toucherez un public plus large également. Mention spéciale à la Golf 6 GTI, qui était la seule proposée en cabriolet.

Les 3 options à éviter

  • La boîte DSG : bien qu’elle soit plutôt réactive et idéale tant pour la consommation que pour les accélérations, la boîte automatique à double embrayage peut engendrer des frais conséquents en cas de problème. De même, fuyez un modèle n’ayant pas eu la boîte vidangée régulièrement ;
  • Toit ouvrant électrique : parfois sujette à des problèmes d’ordre électrique, le toit ouvrant électrique peut-être capricieux. Ce n’est donc pas forcément la meilleure option même si l’apport en luminosité est intéressant ;
  • Système de navigation RNS 510 : sans être foncièrement mauvais, cet équipement multimédia voulu haut de gamme est sujet à de nombreux bugs.

L’assurance et la carte grise ?

Acheter une Volkswagen Golf GTI, R32 ou GTD avec un budget de 10 000 €… C’est bien ! Mais il est nécessaire de prendre en compte les frais qui suivront. Outre le carburant, vous devrez établir une carte grise à votre nom, vous assurer et réaliser des frais d’entretien qui viendront tôt ou tard. Dans cette rubrique, nous allons passer en revue les frais qui vous attendent. Il s’agit cependant de tarifs généraux, qui peuvent fluctuer plus ou moins en fonction de votre profil de conducteur, de votre lieu d’habitation et de votre choix de voiture.

Carte grise pour une Volkswagen Golf GTI

Le montant de la carte grise dépend de plusieurs paramètres, comme la région où vous habitez ainsi que la puissance fiscale de votre future Volkswagen Golf. Ci-dessous, vous trouverez notamment une fourchette de prix moyenne pour l’établissement d’une carte grise. Avec votre budget de 10 000 €, vous aurez très certainement une voiture de plus de 10 ans, ce qui permet donc de bénéficier de la carte grise à moitié prix. Le tableau ci-dessous tient compte de ce paramètre. Vous souhaitez une estimation précise ? Cliquez sur le bouton ci-dessous pour connaître le prix exact dans votre région. Multipliez ainsi cette somme par la puissance fiscale de la Golf désirée et divisez par deux. Ajoutez ensuite 6,50 € et vous aurez le prix précis qu’il faudra débourser.

ModèleAnnéePuissance fiscaleCoût carte grise
Golf 5 GTI200412 CV269,78 €
Golf 5 GTI Edition 30200814 CV313,66 €
Golf 5 R32200517 CV379,48 €
Golf 6 GTI200913 CV291,72 €
Golf 6 GTD20099 CV203,96 €
Notre calcul un prix moyen du cheval fiscal à 43,88 €, résultant d’une moyenne des régions au niveau national.

Assurer une Volkswagen Golf GTI

Le calcul de la prime d’assurance auto dépend à la fois de votre profil conducteur, de votre voiture et de la localisation. Par conséquent, plus ce cocktail est jugé « à risques », plus le tarif pour vous assurer sera élevé. Les Volkswagen Golf GTI, R32 et GTD sont parmi les sportives les plus populaires. Fatalement, elles sont aussi parmi les plus accidentogènes. La fiabilité n’étant pas irréprochable (même si elle est dans la moyenne), des dépannages sont régulièrement nécessaires.

Tout cela aboutit à des primes d’assurance nettement plus élevées que les modèles concurrents. Par exemple, imaginons le cas d’un conducteur de 23 ans, habitant à Paris et ayant un bonus de 0,72, sans antécédent d’accident. Il faut alors compter environ 100 € par mois en tous risques, tout en ayant des franchises très élevées, entre 500 et 800 € en moyenne. L’assurance est donc relativement onéreuse et mieux vaut ne pas s’assurer en second conducteur si ce n’est pas réellement le cas…

Prix entretien Volkswagen Golf GTI

Nous avons cherché à obtenir le prix de quelques réparations et frais d’entretien que vous pourriez avoir en garage ou en concession. Précisons qu’il s’agit de tendances générales, qui peuvent varier plus ou moins en fonction des établissements. Il s’agit de prix dans la moyenne de la catégorie des compactes dynamiques.

OpérationCoût moyen
Révision simple160 €
4 pneus en 17 pouces300 €
Freins avant (disques et plaquettes)250 €
Vidange de boîte DSG360 €
Pare-choc avant (non peint)200 €
Amortisseurs avant600 €
Courroie de disribution600 €
Remplacement d’alternateur450 €

Nos conseils pour une Golf GTI à 10 000 €

Tout d’abord, sur le marché de l’occasion, vous n’aurez aucune peine à trouver des Volkswagen Golf GTI, R32 ou GTD cohérentes avec votre budget de 10 000 €. Seulement, il s’agit d’une sportive populaire et très répandue, qui n’attire pas que des passionnés. Ainsi, certains achètent ces modèles par méconnaissance de la concurrence, par la réputation ou l’image. Le marché est donc particulièrement inégale. On trouve donc une très grande quantité de « merguez » et de voitures rincées. Pour trouver la perle rare, mieux vaut s’orienter vers un modèle d’origine, ce qui est plus complexe à trouver. Cependant, un historique suffisamment complet est indispensable, pouvant témoigner du remplacement éventuel de la courroie de distribution, de vidange de la boîte de vitesse et d’un suivi général.

D’une manière générale, mieux vaut ne pas se focaliser sur le moteur. Une voiture saine de 200 000 kilomètres, entretenue parfaitement, prévaut sur un second exemplaire moitié moins kilométré, mais délaissé. Votre budget vous permettra de trouver aussi bien des Golf 5 que 6. Il semble néanmoins que la Golf 5 soit plus endurante que sa remplaçante. Grâce à sa courroie de distribution (à remplacer tous les 10 ans), elle n’a pas les problèmes de chaine des Golf 6 GTI, qui n’ont été corrigés qu’à partir de 2011.

Comme beaucoup de voitures, la Volkswagen Golf vieillit en fonction de l’entretien qui lui est accordé. C’est une voiture qui s’avère plutôt fiable dans l’ensemble, toutes versions confondues, mais il est nécessaire d’assurer un bon entretien. Malgré cela, des défauts de conception continuent de réduire les effectifs, c’est par exemple cas des Golf 6 GTI qui ne sont pas des exemples de fiabilité. Pour réduire les risques, élargissez vos recherches, privilégiez les exemplaires non importés et regardez la conduite du conducteur. Main constamment en haut du volant (humour), temps de chauffe non respectés, conduite violente, méconnaissance de l’entretien, sont autant d’éléments qui peuvent vous alerter. Mais ce n’est pas tout puisqu’un autre mal frappe les Golf !

Fuyez les « préparations »

Le moteur des Golf GTI – principalement – se retrouve sous bon nombre de capots du groupe VAG. Les pièces performances sont donc très nombreuses. Forcément, beaucoup de propriétaires se lancent dans des préparations. La reprogrammation moteur est presque devenue un standard. Sauf que tout cela reste illégal et en cas d’accident responsable, votre assureur pourrait décider de ne pas vous assurer. Pour éviter cela, privilégiez un exemplaire sain, entretenu. Le profil du conducteur vous donnera de précieuses indications mais c’est l’essai routier qui vous donnera aussi des pistes et un ressenti général. Une préparation de piètre qualité se ressent sur le fonctionnement du moteur à moyen et long terme.

Quelques exemples d’annonces

Par méconnaissance ou par prétention, les annonces de Volkswagen Golf sportives tournent souvent à la caricature. Les voitures réellement « full options » sont donc très rares. Dans tous les cas, un examen attentif est indispensable. Pour vous assurer de l’équipement réel d’une voiture d’occasion, cliquez sur le bouton ci-dessous. C’est fiable et cela peut permettre de démêler le vrai du faux, simplement en saisissant la plaque d’immatriculation du véhicule en question.

On commence avec un bel exemplaire de couleur rouge. Déjà, plusieurs éléments inspirent confiance. La voiture est d’origine, la configuration est élégante sans être alourdie par des rajouts. L’entretien semble suivi et les informations sont claires. On découvre aussi qu’il y a un historique et que le propriétaire semble avoir des connaissances. Il s’agit donc très certainement d’une Volkswagen Golf 5 GTI à acheter ! Bien qu’elle dispose de la boîte DSG, celle-ci est vidangée régulièrement, ce qui est un gage de sécurité. Effectivement, celle-ci est 900 € au-dessus de votre budget de 10 000 €. Mais ça se tente en négociant, non ?

Poursuivons avec une seconde Volkswagen Golf 5 GTI, toujours en cinq-portes, mais plus récente de deux ans que la précédente. Outre le kilométrage plus élevé, on note que les modifications sont assez nombreuses. Fatalement, la voiture n’est plus homologuée et en cas d’accident responsable, votre assureur peut refuser de vous indemniser. Cette fois, c’est la boîte de vitesse manuelle. On note que quelques frais sont à faire. Une voiture à acheter en connaissance de cause et sous réserve d’un bon historique… Mais l’annonce n’en fait nullement écho…

Terminons avec cette fois une Volkswagen Golf 6 GTD, diesel donc. C’est un professionnel qui assure la vente, l’annonce est très impersonnelle dans sa forme. La voiture semble présenter assez bien mais un indice saute aux yeux « FAP à prévoir ». Un filtre à particules usagé est bien souvent le signe d’une utilisation trop urbaine. Avec seulement 115 000 kilomètres effectués en 10 ans, le propriétaire aurait largement dû favoriser un moteur essence. Si un gros rouleur y trouvera son compte, cette annonce n’inspire pas réellement confiance. Rappelons aussi que certains modèles importés peuvent avoir le compteur trafiqué. En l’absence d’historique, mieux vaut passer son chemin.

Guide d’achat pour Golf GTI : en bref

Pour terminer, je vous propose de revoir les grandes lignes de cet article afin d’orienter vos recherches. Vous souhaitez la Volkswagen Golf 5 GTI, la Volkswagen Golf 5 R32, la Volkswagen Golf 6 GTI ou la Volkswagen Golf 6 GTD parfaite. Mais avec 10 000 € de budget, c’est avant tout une voiture d’occasion que vous achèterez… Avec ce qu’implique ce marché. C’est un fait, ces modèles sont très populaires et ne reçoivent pas toujours un entretien suffisamment rigoureux. Pire encore, les préparations hasardeuses sont légion. Dans tous les cas, un entretien à jour et un suivi de cet entretien est purement indispensable. Pour le reste, voici quelques aspects à connaître avant de trouver la Golf de vos rêves ;

Golf 5 GTIGolf 5 R32Golf 6 GTIGolf 6 GTD
Aspect collector❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤❤ ❤
Fiabilité❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤
Marché de l’occasion❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤
Consommation❤ ❤ ❤❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤
Plaisir❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤
Équipement❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤
Prix❤ ❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤
Performances❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤ ❤❤ ❤ ❤❤ ❤
Bilan23272322
  • Les Golf GTI, GTD et R32 sont globalement fiables, donc il ne faut pas avoir peur d’un fort kilométrage pourvu que l’entretien soit à jour ;
  • Fuyez les exemplaires préparés ou reprogrammés ;
  • La boîte DSG doit être vidangée tous les 60 000 kilomètres ;
  • Dans l’ensemble, la Golf 5 GTI semble plus fiable que la 6 GTI (des améliorations dès 2011), à l’exception de la GTD qui ne souffre que de peu de reproches ;
  • N’achetez pas une Golf GTD pour un usage urbain, l’encrassement est inéluctable ;
  • Avant d’acheter, contrôlez la partie électrique et le fonctionnement des différents périphériques ;
  • Une voiture qui couche en garage vieillit mieux ;
  • Acheter une voiture importée n’est conseillé que si l’entretien et le kilométrage sont vérifiables ;
  • Montrez-vous patient et vous trouverez la perle rare !

Une Volkswagen Golf GTI pour 10 000 €

6

Équipements

6.0/10

Finition

7.0/10

Performances

6.0/10

Facilité de revente

8.0/10

Marché de l'occasion

3.0/10

On a aimé...

  • Dotation correcte
  • Finition intérieure réussie
  • Bon niveau de confort

Ça nous a déplu...

  • Moteurs fades
  • Occasions souvent en mauvais état
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page