C'est à vendre !DécouvertesReliant

Faites une BA… Achetez cette Reliant Robin jaune poussin

Quand on cherche une voiture, on est généralement en quête du parfait compromis. On a envie de confort mais aussi de sportivité, d’un grand coffre, d’un comportement sécurisant et parfois même d’un tableau de bord moussé. À l’inverse, il y a une voiture qui semble être un condensé de tous les défauts rédhibitoires que l’on pourrait trouver sur une automobile. Justement, voici la Reliant Robin. Un engin surréaliste capable de faire un tonneau à chaque virage. De Mr Bean à Jérémy Clarkson, nombreux sont ceux à avoir pris plaisir à mettre au tas des tricycles Reliant ! Mais vous pouvez sauver cet exemplaire jaune poussin pour 3 000 €. Faites votre bonne action du jour.

Un concept plutôt malin !

Non, on ne se réveille pas un matin en se disant que faire une voiture à trois roues est l’idée du siècle. Ou alors il est préférable de se rendormir. Mais lorsqu’elle est née en 1970, la Reliant Robin répondait à un besoin et surtout à des contraintes. Son poids inférieur à 550 kg lui permettait d’être conduite (ou pilotée) par toute personne possédant au minimum un permis B1. Cela correspond aux tricycles et quadricycles à moteur. Ce modèle anglais était donc taxé au même titre qu’une moto, ce qui était particulièrement avantageux. Avant la Robin, il y avait la Reliant Regal, qui reprenait cette même structure. Certaines versions atteignaient à peine 450 kg. Pour arriver à un tel score, la carrosserie est en plastique… Cela n’empêchait pas Reliant de proposer une finition Standard ou DeLuxe.

Sous le capot, on trouvait un petit moteur de 750 cm3 qui atteignait péniblement les trente chevaux. Une boîte manuelle à quatre rapports était installée et bien sûr, c’est une propulsion puisqu’il y a une unique roue à l’avant. Fait amusant, la partie arrière à un petit air de Volkswagen Golf 1. Mais la comparaison s’arrête là. Le design demeure simpliste et mise sur le fonctionnalisme avant tout. Forcément, on peut essayer de chercher des arguments rationnels pouvant pousser un être normalement constitué à vouloir acheter un tel tricycle. Malgré une conception curieuse, c’est un modèle plutôt attachant et désirable.

La Reliant Robin et ses tracas

Dans la série télévisée éponyme, Mr Bean prend plaisir à mettre au tas à plusieurs reprises des Reliant. Mais ce ne sont pas des Robin, du moins pas à ma connaissance, mais le modèle antérieur. Plus récemment, c’est Jérémy Clarkson, que l’on ne présente plus, qui a connu quelques légers déboires avec une Reliant Robin. Des réglages spécifiques avaient été effectués sur le différentiel pour faciliter les tonneaux ! Vous avez certainement déjà vu la vidéo de Top Gear, ci-dessus.

Fatalement, ça n’a pas plu à tout le monde et notamment aux passionnés de la Reliant Robin. Car il y en a ! C’est une petite voiture très attachante qui a ses adeptes. D’ailleurs, la cote est montante. Les beaux exemplaires, comme celui qui illustre cet article, peuvent atteindre parfois jusqu’à 5 000 €. Mais le canard à trois-pattes a été un succès et plusieurs évolutions ont eu lieu. On en a trouvé en Angleterre, principalement. Entre 1973 et 2002, pas moins d’un million d’exemplaires ont été écoulés. Beaucoup sont toujours en circulation, aussi bien en carrosserie « coupé », comme ici qu’en break (estate). La Robin fut remplacée en 1981 par le Rialto, toujours sur trois roues !

Un collector atypique

En raison d’un tirage assez important, la cote des Reliant Robin amorce une timide remontée. L’exemplaire que je vous présente ici est de 1981, il hérite donc de l’évolution de 1975 qui passe la puissance à 848 cm3 et 39 chevaux. On notera que c’est un modèle avec la conduite à gauche puisqu’il fut vendu en Allemagne. On découvre aussi de jolies jantes à l’arrière. Le moteur, placé à l’avant, est juste au dessus de l’unique roue avant. C’est une mécanique simple, très accessible et plutôt fiable dans l’ensemble.

Avec seulement 49 752 kilomètres au compteur, cet exemplaire en bon état devrait assez vite trouver un acheteur. Parmi les arguments, on citera bien sûr la faible consommation de carburant, un coût d’entretien très faible et bien sûr, l’absence de risque de corrosion ! Plus surprenant encore, les performances ne sont pas ridicules puisque le 0 à 100 km/h ne demande « que » 16,5 secondes, c’est donc mieux que la concurrence !

Pour 3 000 €, vous pourrez vous offrir une voiture à trois roues des plus atypiques, capable d’accueillir quatre personnes à son bord. Bien sûr, c’est très rustique à bord et ne cherchez pas le suréquipement. La Reliant Robin fait néanmoins partie de ces voitures qui ont voulu sortir des sentiers battus. En tenant compte du cahier des charges complexe, le résultat final est plutôt pertinent ! Vous pouvez consulter l’annonce en cliquant ici. Sur la route, vous serez peut-être un peu moqué par les néophytes. D’ailleurs, savez-vous comment appelle-t-on une Reliant Robin en haut d’une colline ? Un miracle.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page