EssaisFord

Ford Puma ST-Line X 155 : enfin un SUV amusant

Aaaah, les SUV. Mal du siècle pour certains, idée fantastique pour d’autres. Chez PDLV, on a toujours eu cette attirance pour les voitures plaisir. Alors forcément, gagner en hauteur, prendre du poids et le suréquipement, c’est pas ça qui va améliorer la tenue de route et abaisser le centre de gravité. Néanmoins, nous savons aussi apprécier les tentatives des constructeurs, de proposer quelque chose de différent.

C’est le cas de ce Ford Puma, qui évolue sur le marché très saturé des SUV urbains. À peine plus lourd qu’une Fiesta, superbement dessiné et dynamique d’apparence, le Ford Puma a tout pour plaire. Après un mois d’essai, il faut le reconnaître : c’est vraiment une bonne voiture. Mais avant cela, je vous propose de passer en revue ce modèle dans notre vidéo mais également en poursuivant la lecture de cet article. Les photos et bon nombre des séquences vidéos sont signées Simon, rejoignez-le sur instagram !

Fiche technique Ford Puma Ecoboost 155 mHEV

Dimensions4,19 x 1,81 x 1,54 mètres
Poids1 280 kg
TransmissionTraction
Boîte de vitesseManuelle, 6 rapports
CommercialisationDepuis 2019
Moteur1.0 litre turbo 3-cylindres
Ecoboost mHEV
Puissance155 chevaux à 6 000 tr/m
Couple240 Nm à 2 500 tr/m
0 à 100 km/h9,0 secondes
Vitesse maximale205 km/h
Puissance fiscale8 CV
Consommation mixte4,5 L/100 km
Prix du neufDès 28 550 €

Essai vidéo du Ford Puma Ecoboost 155 ST-Line X

Un SUV qui casse les codes du SUV

De 1997 à 2002, Ford a vendu un petit coupé répondant déjà au nom de Puma. Laissé sans descendance, ce modèle a malheureusement sombré dans l’oubli collectif. Mais ça, c’était sans compter sur le retour du Ford Puma en 2019, sous la forme d’un SUV urbain cette fois. Et là, beaucoup ont été frappés subitement de nostalgie. Dans les faits, rien ne lie ces deux modèles, si ce n’est le nom qui a été repris.

Quand on regarde ce petit SUV de 4,19 mètres, on est tout de suite frappé par le design plutôt novateur. Exit le style boîte à chaussures, le Puma affiche des lignes séduisantes et exhibe ses belles courbes. La ligne de caisse est racée, l’avant est plongeant, les ailes sont généreusement galbées. À l’arrière, la ligne de caisse fuie superbement. Les optiques, à fond noir et à LED, offrent un visuel moderne, dans l’air du temps. À cela s’ajoutent d’ailleurs des protections d’ailes peintes sur notre finition ST-Line X. Le charme opère assez vite.

Dans les faits, Ford a réussi à gommer les traits souvent exagérés des SUV urbains. En témoigne l’affreux Ford EcoSport qui donne l’illusion d’une voiture sans permis ou encore le caricatural Volkswagen T-Cross. Ford a clairement joué la carte de l’audace en sortant un SUV qui prend des codes de berlines et même de sportive. Et finalement, ça apporte un vent frais dans une catégorie déjà surchargée.

La calandre est généreuse avec un habillage nid d’abeille, le pare-choc est largement ajouré, le vitrage est bien dessiné et les grandes jantes de 19 pouces (optionnelles) donnent une vraie présence. En somme, c’est un exercice de style très réussi qui impressionne… À la condition de laisser sa chance au produit et de ne pas sombrer dans le déni à la seule évocation du terme SUV. D’ailleurs, Ford préfère parler de Crossover. Une manière polie de dire que la transmission intégrale n’est pas proposée.

Se démarquer par le dynamisme

Ford a fait le choix de se différencier de la concurrence par le style, qui se veut davantage dynamique que baroudeur. La gamme va en ce sens. Puisque si les « petites » versions disposent de pare-chocs plus classiques et d’extensions d’ailes en plastique, la finition ST-Line arbore un style largement plus dynamique, presque sportif. À tel point que le Puma ST est relativement proche de la version ST-Line ! L’intérieur va en ce sens, tout comme la palette de motorisations et les réglages du châssis. Nous aurons l’occasion d’en reparler un petit peu loin dans cet article.

Quant on se trouve en face du Ford Puma, on n’a pas réellement l’impression d’avoir une simple Fiesta rehaussée alors que c’est pourtant le cas. Je vous l’accorde, nous disposons d’une configuration très élégante, avec le superbe rouge Fantastic (qui porte bien son nom), les jantes alliage de 19 pouces et la finition ST-Line X, qui apporte ce qui se fait de mieux dans le segment. Le pavillon fuyant donne l’illusion d’un SUV coupé. Est-ce vraiment le cas ? C’est plutôt difficile à dire car là encore, tout le génie des designers a été d’offrir un dynamisme d’ensemble dans le dessin qui donne cette impression… Alors que les places arrière sont correctes.

Un habitacle moderne et sportif

Aussi, exit les plastiques durs, l’intérieur du Ford Puma fait un réel bond en avant en termes de qualité perçue. Notre finition ST-Line X offre une ambiance résolument sportive. La portière ouverte, on découvre deux jolis sièges semi-baquets enveloppants mais pas trop. Ils mêlent tissu et cuir et disposent de surpiqures rouges. Ça met dans l’ambiance.

On retrouve ces surpiqures colorées sur le volant multifonctions, sur les contreportes mais aussi sur l’entourage du levier de vitesse. Les commandes sont bien disposées sur cette jolie planche de bord, reprise de la Fiesta. On découvre un écran tactile central de 8 pouces incluant le système SYNC 3. Un système numérique assez bien pensé, moderne dans sa présentation et plutôt fluide. On peut presque tout commander depuis cette interface et bien sûr, y connecter votre smartphone par le biais d’Android Auto ou Apple CarPlay. C’est rapide et facile d’autant plus qu’un chargeur à induction est de série.

On trouve cependant des plastiques durs, ce qui est plutôt normal puisque nous sommes sur un petit SUV, dérivé d’une citadine, et vendu à partir de 24 000 €. On perçoit sur la planche des bords des habillages en imitation carbone. Le rendu est assez moyen à mon sens mais il a l’intérêt de renforcer le côté sportif. Les boutons offrent une bonne préhension tandis que le soufflet du levier de vitesse, noir surpiqué rouge, fait très cheap. Derrière le volant, on trouve les compteurs numériques qui s’étendent sur 12,3 pouces. En fonction des modes de conduite, l’ambiance change. Les animations sont fluides et agréables à l’œil. Ça marche bien ! On trouve sur notre exemplaire la climatisation automatique mais ce qui m’impressionne le plus, c’est assurément le toit ouvrant panoramique. Bien que facturé 1 000 €, il inonde de lumière l’habitacle.

Le Ford Puma ST-Line X au quotidien

Simon a donc pu tester ce Ford Puma pendant un mois. 30 jours, c’est long et suffisant pour percevoir aussi bien les défauts que les qualités de ce modèle. Au quotidien, il en ressort donc des aspects assez intéressants. Les places arrière sont assez accueillantes bien qu’elles n’atteignent pas les références de la catégorie. Le volume de coffre, de 402 litres, est suffisant pour une famille dès lors qu’il n’y a pas une grosse poussette à transporter. Mais surtout, la marque a imaginé le concept de la Megabox, que nous avons appelé « MagicBox » pendant toute la vidéo, à tort Avions-nous envie d’aller chez Quick ? Probablement. Il s’agit d’un compartiment de 80 litres, sous le plancher du coffre qui dispose d’un bouchon permettant de le vider en cas de renversement d’un liquide. C’est plutôt ingénieux et cela accroît d’autant la capacité de chargement de ce SUV urbain.

Le Ford Puma ST-Line X de notre essai se prend assez vite en main. Avec la caméra de recul, les manœuvres sont très simples. L’avant offre une visibilité limitée qui demande un petit peu d’adaptation pour les créneaux. Malgré tout, on se sent bien à son bord. Tout tombe sous la main, on est bien maintenu dans les sièges, la finition est agréable à l’œil, le numérique répond présent sans être trop envahissant. Enfin presque. Le régulateur de vitesse adaptatif est corrélé avec la reconnaissance des panneaux, ce qui m’a valu un dangereux freinage sur l’autoroute, passant de 130 à 50 km/h… Terrifiant. Le panneau « 50 » en question était-il trop incliné puisque nous étions au niveau d’une sortie d’autoroute ? Difficile à dire. Hormis cet événement, tout s’est parfaitement déroulé. Toujours est-il que la conduite est agréable, fluide et donne un sentiment de cocon sécurisant. C’est très zen.

Surélevé, mais pas tout-terrain !

Cet essai longue durée nous a aussi permis de voir un aspect que l’on n’imaginerait pas. En effet, les bas de caisse sont fixés sur les portières. Après une session off-road, nous avons découvert une belle quantité de boue et autres feuilles mortes emprisonnées au niveau intérieur des bas de caisse. Le lavage à la main de cette zone est assez fastidieux puisqu’il est clairement impossible d’utiliser le jet au risque de noyer l’habitacle. Cette conception curieux présente un avantage : un abaissement du seuil d’accès. Les SUV urbains touchent aussi bien les jeunes, que les familles ou les vieux. C’est donc nécessaire afin de pouvoir facilement grimper à bord sans avoir besoin de se contorsionner.

Malgré tout, la finition ST-Line X permet de profiter de nombreuses technologies appréciables, comme le régulateur de vitesse adaptatif, qui analyse le trafic, tout en affichant un visuel de Ford Mustang sur l’écran derrière le volant. La caméra de recul est d’ailleurs très précise, avec les lignes de guidage qui facilitent les créneaux. Sur autoroute, la conduite est sans difficulté, le système de prévention de collision est bien calibré tandis que la surveillance des angles morts est d’une précision remarquable. On notera aussi que les sièges ont une fonction massage au niveau des lombaires. Pas mal pour se détendre après une sortie off-road.

Essence, hybrid ou diesel ?

Si vous achetez un Ford Puma (ce qui n’est pas un mauvais choix), vous aurez le choix parmi plusieurs motorisations que j’ai regroupé dans le tableau. Cette offre se compose donc d’une motorisation diesel, systématiquement conjuguée avec la boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. La version ST, nous aurons l’occasion d’en reparler très prochainement. On retrouve aussi le moteur EcoBoost de 125 chevaux, disponible avec la boîte automatique. Alors que les autres ont recourt à la boîte manuelle et à un système d’hybridation léger (MHEV), avec un alterno-démarreur et une batterie de 48 Volts.

Boîte de vitesseConsommation0 à 100 km/hPrix d’appel
1.0 EcoBoost 125Automatique 75,5 L/100 km10,0 secondes25 300 €
1.0 EcoBoost 125 HybridManuelle 65,3 L/100 km9,8 secondes23 300 €
1.0 EcoBoost 155 HybridManuelle 65,3 L/100 km9,0 secondes24 550 €
1.5 EcoBoost 200 STManuelle 66,0 L/100 km6,7 secondes33 850 €
1.5 EcoBlue 120Manuelle 64,3 L/100 km10,3 secondes24 900 €

Si l’on excepte le Ford Puma ST et ses 200 chevaux, la motorisation EcoBoost 155 est donc la plus haute dans la gamme. On découvre une consommation raisonnable de 5,3 litres aux 100 kilomètres, des émissions de CO2 établies à 128 g/km seulement (pas de malus donc) et 240 Nm de couple à 6 000 tr/m. Ce moteur essence, de faible cylindrée, est en réalité un 3-cylindres. Le troisième cylindre a la faculté de se désactiver en ville afin d’abaisser la consommation. Un overboost est aussi présent afin d’augmenter ponctuellement les valeurs de couple pour améliorer les relances. Ensuite, le système de micro-hybridation a pour principal intérêt d’abaisser les valeurs de CO2 tout en améliorant légèrement les reprises. Malgré tout, le 0 à 100 km/h en 9,0 secondes est loin d’être glorieux pour un véhicule de 1 280 kg et 155 chevaux. Que se passe-t-il ?

Au volant du Ford Puma EcoBoost 155

De l’extérieur et au ralenti, la sonorité de notre Ford Puma n’est pas très glorieuse. Un bruit typique des moteurs 3-cylindres qui ne se perçoit plus une fois à bord. D’ailleurs, les premiers tours de roues sont appréciables. Ce petit SUV est agréable à rouler, la boîte de vitesses est douce. La sonorité du moteur, en roulant, est très appréciable et encore plus en montant dans les tours. Là, le petit 3-cylindres turbo devient rageur et exprime pleinement son potentiel. C’est une belle sonorité, présente mais pas excessive. Le châssis est bon, la direction se montre précise avec un bon feeling, les trains roulants sont parfaitement réglés. D’ailleurs, on pourrait presque lui reprocher un petit peu trop de fermeté pour un véhicule à vocation familiale. Les suspensions Sport de notre version ST-Line X et les jantes optionnelles de 19 pouces renforcent certainement cette impression.

Ainsi, le Ford Puma ST-Line X 155 vire presque à plat et prend peu de roulis. Rapidement, on en vient à oublier qu’il s’agit d’un SUV. Notre modèle d’essai donne un bon feeling de conduite et séduit par son tonus. Les reprises sont bonnes, la boîte de vitesses est bien étagée bien que le débattement soit assez long. Autre fait amusant : le mode Sport agit sur la réactivité de l’accélérateur ; c’est largement perceptible. Durant notre essai, il a été notre mode favori puisqu’il permet de mieux profiter encore de l’agrément du modèle. Le freinage est bon également, avec une belle endurance et un toucher agréable. Il s’agit de quatre disques mais comble de la pingrerie : sur ce même Puma, en finition Titanium, on trouve des freins à tambour à l’arrière. Les versions hybrides disposent de la récupération d’énergie, que l’on peut régler plus ou moins fortement.

Obtenir équipements options Ford Puma

Retrouvez toutes les informations de votre actuel ou futur Ford Puma

  • Liste des équipements de série Ford Puma
  • Liste et prix des options Ford Puma
  • Motorisation
  • Code couleur

L’envie nous est venue de nous aventurer hors des routes. Une belle idée de merde. Le Ford Puma, quelle que soit la motorisation, est obligatoirement une traction. En off-road, le comportement est donc ni plus, ni moins que celui d’une citadine. Avec un peu de poids en plus, d’ailleurs. Nous avons donc pu constater de faibles aptitudes à évoluer sur terrain accidenté. Si vous avez besoin d’un modèle avec la transmission intégrale, il faudra donc vous orienter vers la concurrence ou bien vous surclasser avec le Ford Kuga, au style nettement plus banal selon moi.

Un SUV plaisir… Vraiment ?

Il faut reconnaître que les constructeurs ont fait de vrais efforts pour dynamiser leurs véhicules. Même les SUV d’aujourd’hui affichent généralement un comportement plutôt sain. Le Puma ne fait donc pas exception à la règle en proposant même de prendre du plaisir au volant ! Tout tombe assez bien sous la main, les équipements sont suffisants et adaptés, les aides ne sont pas trop envahissantes… On a alors rapidement envie d’augmenter la cadence et cela tombe bien : le Puma ST-Line X répond toujours présent.

Il ne faut pas hésiter à bien monter dans les tours pour aller chercher les 155 chevaux à 6 000 tr/m. Et même si l’on n’est clairement pas collés au siège, le dynamisme est d’un bon niveau. De 0 à 60 km/h, les accélérations sont franches mais elles s’épuisent assez rapidement au-delà d’où les 9 secondes pour l’épreuve du 0 à 100 km/h. La sonorité participe clairement au plaisir de conduite tandis que la consommation demeure raisonnable, autour des 7 litres aux 100 kilomètres en usage mixte.

Alors bien sûr, on ne prendra pas ce Ford Puma pour une sportive. Malgré tout, le dynamisme est au rendez-vous et cette version constitue un bon compromis raison/plaisir. L’habitabilité est bonne, les capacités routières sont satisfaisantes et le plaisir est au rendez-vous… Quant à la fiabilité du moteur 3-cylindres, elle fait l’objet de beaucoup de craintes. Fort est de constater que la technologie EcoBoost n’est pas nouvelle et que les années de recul permettent de montrer que non, ce n’est pas un mauvais moteur, bien au contraire. Le Ford Puma Titanium, en EcoBoost 155, est affiché à partir de 24 550 €. Enfin, comptez 28 550 € pour la finition ST-Line X que nous avons ici.

Équipements de série

Jantes alliage 18 poucesContours de vitres noirs
Vitres arrière surteintéesRecharge smartphone par induction
Système audio B&OEssuie-glaces automatique
Suspensions SportÉcran tactile 12,3 pouces
Modes de conduiteSellerie mixte tissu/cuir

Principales options

Peinture métallisée (550/750 €)Pack extérieur noir (600 €)
Jantes alliage 19 pouces (850 €)Phares Full LED (925 €)
Toit panoramique ouvrant (1 000 €)Alarme périmétrique/volumétrique (300 €)
Hayon électrique mains libres (600 €)Pack Hiver (450 €)

Le mot de la fin

Le marché du SUV continue donc son essor et Ford aurait eu tort de ne pas s’y engouffrer. Le Puma ressuscité en SUV a donc du sens. Il parvient à se différencier de ses concurrents tout en évitant le style caricatural de faux 4×4 et la rigueur germanique. Il en découle un modèle fun, à mi-chemin entre une citadine et un SUV et finalement, ça marche ! Sans être excellent, ce modèle remplit donc le cahier des charges d’une famille qui veut un petit véhicule compact, habitable et agile. Et même si je ne suis clairement pas attiré par les SUV, je dois reconnaître que c’est assurément l’un des plus dynamiques que j’ai pu prendre en main !

Ford Puma Ecoboost 155

5.5

Niveau de satellisation

6.0/10

Feeling

9.0/10

Provocation d'acouphènes

4.0/10

Nécessité de vendre un rein

3.0/10

On a aimé...

  • Châssis au top
  • Tempérament sportif
  • Modes de conduite
  • Sellerie

Ça nous a déplu...

  • Performances moyennes
  • Trappe à essence laide
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

3 commentaires

  1. Pour info , comble de la pingrerie, on se croirait chez « Renault Captur », les freins à tembours à l’arrière concernent dorénavant la gamme entière du Puma sauf la version ST 200 cv. C’est à dire que les StLine, Stline X, Vignale quelle que soit la motorisation (125, 155 cv, hybride , automatique ou non) recevra ces merveilleux freins arrières à ,tembours …… J’ai moi même commandé une StLine X 155cv boite auto, « tout option » et j’ai des freins à tembours à l’arrière…. Avec un chassis sport et toutes les nouvelles assistances électrtoniques de sécurité, ça frise la débilité, le ridicule ….. MERCI FORD. Première Ford poure moi, et sûrement la dernière …. Je suis extrêment déçu.

    1. Comme je ne peux retirer mon commentaire du 18 juillet … Je me sent obligé de fournir un démenti sur mes allégations précèdentes …. Tout est BIEN QUI FINIT BIEN … Je viens de recevoir ma PUMA STLINES X en 155cv boite auto et elle est équipée, oh surprise de FREINS A DISQUES ….
      L’erreur était juste informatique, le document qui m’a été donné lors de la signature du contrat d’achat, et qui est généré automatiquement par leur système informatyioque en fonction des choix de gamme et d’options était tout simplement buggé. Les modèles 200cv et « 155cv » sont bien équipés de freins à disques … Désolé pour cette contre-information … Mes plates excuses à FORD.

    2. Merci à vous d’avoir apporté ces précisions qui je le pense seront utiles à de futurs acheteurs également qui se poseront la question (car nous avons eu des questions à ce sujet sans que nous ne puissions apporter d’éléments tangibles).
      Bonne route à bord de votre joli Puma et n’hésitez pas à nous faire un retour au bout de quelques mois sur votre ressenti.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page