Pratique

Voiture de rallye : quels sièges baquets choisir ?

Article partenaire

Le rallye est une discipline assez incroyable, qui décuple les sensations. S’y lancer est une expérience humaine et personnelle fascinante. Forcément, la préparation de votre voiture et de votre équipement coûte assez cher. Si vous avez des sponsors, cela peut permettre de couvrir partiellement vos dépenses. Aujourd’hui, nous allons parler d’un point crucial : le choix des sièges baquets. Ces derniers sont essentiels pour assurer un bon maintien en toutes circonstances. Ils vous offrent une sécurité optimale pour apprendre à exploiter votre voiture sans vous mettre en danger. Mais avant cela, il faut les choisir. Parmi les nombreuses références, nous allons extraire des aspects importants pour guider votre choix. Ainsi, pilote et copilote pourront voyager sereinement et le plus confortablement possible.

La question de l’homologation des sièges pour une voiture de rallye

Trouver un siège pour rallye n’est pas une mince affaire. En effet, on aurait facilement tendance à se laisser guider par des goûts esthétiques. Sauf qu’en rallye, le plus important, c’est avant tout d’avoir un siège baquet qui réponde à nos besoins réels. Tout d’abord, plusieurs matériaux peuvent être utilisés. Les modèles les plus légers peuvent alléger votre voiture d’une bonne trentaine de kilos si vous remplacez vos sièges d’origine par deux baquets en carbone par exemple.

Si vous comptez participer à des courses automobiles, l’homologation FIA est nécessaire. Ces baquets sont prévus pour supporter une protection maximale, en toutes circonstances. Au même titre qu’un casque, ces derniers ont une durée de vie allant de 5 à 10 ans. Ceux portant la référence FIA 8855-1999 conservent leur homologation durant 5 ans tandis que cette durée est doublée pour les modèles FIA 8862-2009. Ces deux versions sont composées d’une coque en fibre de verre ou en carbone. En matière de siège baquet pour rallye, on trouve des garnitures en mousse, plus ou moins épaisses et un revêtement, souvent en skaï, ce qui offre une plus grande résistance et un lavage plus facile.

Ces baquets doivent être solidement arrimés, à l’aide de kits de fixation spécifiques, adaptés à chaque voiture. Pour certains modèles ayant des air-bags intégrés dans les sièges d’origine, il sera nécessaire d’utiliser un leurre afin d’éviter l’affichage d’un voyant sur le tableau de bord. Précisons aussi que nous n’avons pas tous la même corpulence et qu’il peut être utile de faire modeler un siège à votre morphologie si cela est nécessaire. Il est nécessaire d’être parfaitement maintenu pour assurer votre sécurité. A contrario, vous ne devez pas pouvoir bouger votre fessier afin d’assurer aussi bien votre confort que votre sécurité.

Bien sûr, vous devrez compléter cette panoplie par un arceau cage soudé sur la coque de votre voiture et disposer de tous les équipements nécessaires pour évoluer en rallye, quel que soit votre niveau.

Et pour un usage loisir ?

Si vous ne participez pas à des compétitions, mais que vous souhaitez installer des sièges baquets dans votre voiture, alors vous serez moins soumis à des restrictions. Malgré tout, je vous invite à choisir ces sièges en fonction de vos besoins réels. Les baquets rigides offrent un excellent maintien tout en étant moins onéreux que les modèles homologués FIA. Ils sont idéaux pour des sorties circuit occasionnelles ou pour débuter le rallye de votre côté. On trouve aussi des modèles rabattables, qui permettent d’accéder aux éventuelles places arrière. Ces derniers sont particulièrement pratiques pour les usages occasionnels et les trackdays. Certains modèles vont jusqu’à être compatibles avec les accoudoirs centraux. C’est donc plus pratique au quotidien et vous pourrez vous faire plaisir grâce au grand choix de modèles, de coloris, de finition et de surpiqûres.

Si vous disposez d’un modèle plus ancien, vous n’aurez probablement ni la place, ni l’envie d’installer des sièges baquets « normaux ». Les modèles historiques reprennent la forme d’époque, avec ou sans appuie-têtes. Ils assurent un look sportif et authentique bien qu’ils n’offrent – bien sûr – pas le même maintien qu’un siège baquet actuel. Cela constitue cependant un bon compromis pour une préparation sportive destinée à un usage personnel le week-end, sur les petites routes de campagne.

Les marques star !

Dans le domaine de la préparation automobile, certains noms sont plus connus que d’autres. Si je vous parle de frein, vous penserez certainement à Brembo. Pour les sièges baquets, Sparco et Recaro font souvent figure de référence. Faire le choix de ces marques, c’est s’assurer d’avoir un best-seller, réputé et durable. Pour autant, il existe aussi d’autres marques, certaines moins connues, qui permettent de faire des économies tout en s’offrant un maintien de qualité. Je ne peux donc que vous recommander de parcourir les différents modèles et de comparer ces sièges. Parmi les points de comparaison, il y a bien sûr les dimensions, les fixations, l’épaisseur de la garniture et la forme du siège. Certaines marques, notamment Recaro, proposent un grand choix de personnalisation. Bien que cela augmente le budget de vos sièges, cela peut faire toute la différence d’avoir des sièges à l’image de votre voiture !

Combien coûtent des sièges baquets ?

Cette question est épineuse dans le sens où il existe des centaines de références. D’une manière générale, comptez un minimum de 300 € pour un siège baquet homologué FIA. Pour ce prix, vous n’aurez pas le meilleur siège, mais il vous permettra de participer à des compétitions et ça, c’est déjà super ! Sans homologation, le ticket d’entrée peut parfois descendre à 200 €. Pour les modèles les plus hauts de gamme, en carbone notamment, il n’est pas rare de dépasser les 3 000 €. Comme souvent, cette fourchette (ou plutôt ce râteau) se justifie par le soin accordé aux finitions et aux détails.

Par ailleurs, on trouve souvent des sièges baquets qui reprennent des motifs ou des formes d’époque. Cela peut être idéal pour embellir une belle ancienne tout en conservant son aspect d’époque. Parfois même, ces baquets haut de gamme peuvent coûter moins cher qu’un siège d’origine, devenu introuvable. Prenez le temps de comparer les offres afin de trouver le siège baquet idéal pour faire vos débuts en rallye. Enfin, n’oubliez pas de penser aux fixations… Parfois, des adaptations seront nécessaires.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page