AstucesPratique

Peut-on poser soi-même des plaques d’immatriculation ?

Les plaques d’immatriculation, c’est un sujet que vous adorez. Enfin, peut-être pas vous en particulier. Mais d’une manière générale, il s’agit de la thématique la plus lue parmi tous nos articles. Aujourd’hui, on va parler d’un sujet pas forcément passionnant, mais pourtant bien utile ! Si vous achetez une voiture d’occasion qui possède toujours des plaques d’ancienne génération (format 1234 AB 56 ou « FNI » pour les intimes) ou que vous souhaitez avoir de nouvelles plaques à votre goût : il vous faudra procéder au remplacement. Et là, plusieurs questions se posent. L’aspect législatif du sujet, on l’a déjà maintes fois abordé. On va donc parler de la pose des plaques. Ça se tente soi-même ?

Fixer des plaques : quels impératifs ?

Bon, imaginons que vous veniez de commander vos plaques d’immatriculation sur MesPlaques.fr. Là, vous recevez vos nouvelles plaques et une question se pose : comment les poser ? Alors bien sûr, il existe des solutions. Les centres auto ont des formules pour cela, par exemple, il vous en coûtera environ 15 € pour la pose des deux plaques. Mais il est aussi possible de le faire soi-même. Pour cela, il existe l’arrêté du 9 février 2009, qui établit les caractéristiques et le mode de pose des plaques d’immatriculation des véhicules. On y apprend que les plaques doivent être posées de manière inamovibles. C’est pour cette raison qu’il est strictement interdit de visser ses plaques.

La méthode a employer, c’est d’utiliser des rivets. Le texte de loi précise d’ailleurs que la couleur des fixations doit être assortie à celle de la plaque. Si vos plaques sont fixées au niveau des bandes latérales à fond bleu, alors il faudra des rivets bleus. Heureusement, les rivets, cela ne coûte pas très cher et vous n’aurez pas besoin de beaucoup d’équipement pour réaliser l’opération : une perceuse, un forêt de 4,5 mm et un autre plus grand (9 ou 10 mm), des rivets et une riveteuse. Plus bas dans l’article, vous trouverez des liens pour acheter directement ces équipements si vous ne les avez pas. Il s’agit d’éléments qui pourront vous resservir pour d’autres opérations ou bricolages. Pour autant, bon nombre de sites comme MesPlaques proposent directement des rivets lors de l’achat de plaques.

Comment bien poser des plaques ?

Retirer les anciennes plaques : avant toute chose, il est nécessaire de retirer les anciennes plaques d’immatriculation montées sur votre voiture. Pour cela, vous devrez vous armer d’une perceuse avec un foret de 9 ou 10 millimètres. Percez dans les deux rivets qui tiennent vos plaques afin de les faire « sauter ». De là, les plaques pourront être retirées. Nettoyez la zone derrière la plaque qui est souvent lourdement encrassée. Mais ne vous rendez pas à une station de lavage en voiture, rouler sans plaque d’immatriculation, c’est assez mal vu par les forces de l’Ordre.

Percer la nouvelle plaque : afin de positionner les trous au même endroit sur vos nouvelles plaques, prenez l’ancienne plaque avant et placez-là sur la nouvelle. Les deux doivent être à l’envers. Veillez à ce que le sens soit parfaitement similaire. À l’aide d’un marker, faites une marque. Faites de même pour les deux tirets de chaque plaque (avant et arrière). Ensuite, disposez un foret de 4,5 mm sur votre perceuse et réalisez un trou à l’endroit indiqué par la trace du marker. C’est seulement après avoir percé que vous pourrez retirer le film de protection situé sur la face avant des plaques. Cela vous assure de ne pas faire de dégât.

La pose : déposez un rivet dans la riveteuse. La partie la plus fine va dans la riveteuse. Ensuite, placez la plaque au bon endroit afin que les trous du pare-choc coïncident avec ceux de la plaque. Réalisez plusieurs pressions successives sur la riveteuse afin que la partie fine « casse » et que le rivet maintienne la plaque sur le pare-choc. Répétez l’opération pour les autres rivets. C’est une opération relativement simple qui ne nécessite souvent que l’achat d’une riveteuse, et ce n’est pas très cher. Notre bon plan : utilisez des caches rivets. C’est l’élément qui permet d’avoir une finition irréprochable sur vos plaques d’immatriculation.

Protégez-vous : si vous faites le choix de plaques en acier, protégez-vous à l’aide de lunettes de protection et de gants. Un accident est trop vite arrivé et il serait dommage de vous blesser en posant des plaques d’immatriculation pour économiser 15 €. Si vous avez peur de vous lancer, faites-vous accompagner d’une connaissance qui a été effectué l’opération. Cela vous permettra de ne pas faire d’erreur et surtout, de ne pas vous mettre en danger au moment de poser vos nouvelles plaques minéralogiques vous-même.

3 astuces pour des plaques bien appliquées

  • Percez toujours depuis l’arrière des plaques d’immatriculation afin d’éviter tout dégât sur la partie avant ;
  • Vérifiez à deux reprises vos mesures avant de percer pour éviter d’avoir une plaque d’immatriculation posée de travers ;
  • Percez toujours sur un support adéquat, jamais en posant la plaque sur votre genou !

Les outils indispensables

Pour mener à bien l’opération, vous devez vous enrichir de quelques équipements. Vous trouverez ci-dessous des exemples de référence. Il ne s’agit bien sûr pas des seuls produits qui fonctionnent ! J’ai sélectionné pour vous de bons rapports qualité/prix et surtout, en privilégiant ci-possible des références qui pourront vous resservir pour d’autres travaux mécaniques ou du bricolage par exemple. Dans le cas des rivets, voyez si ces derniers ne sont pas fournis, comme le propose le site MesPlaques par exemple.

Le mot de la fin

Même sans être bricoleur ou mécanicien, il est possible d’effectuer certaines tâches simples sur sa voiture. La pose de plaques d’immatriculation en fait assurément partie. Vous l’avez vu, le matériel nécessaire à cette opération est minime et surtout, il pourra vous resservir pour d’autres choses. Les centres auto ont souvent tendance à « bâcler » la pose de plaques. En le faisant vous-même, vous aurez certainement un bien meilleur résultat et probablement même, des plaques posées de manière droite. Et quand on est maniaque, c’est un aspect à bien prendre en compte !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page