Pratique

Le badge télépéage, ça vaut vraiment le coup ?

La période de grands départs en vacances est imminente et comme pour la majorité des français, c’est un long périple en voiture qui s’annonce. Souvent, c’est synonyme d’autoroute avec, comme à chaque fois, la queue à la gare de péage, pendant que vous fustigez du regard ceux qui ont le fameux badge télépéage. Comme chaque année, vous vous promettez d’en prendre un l’année prochaine. Et vous oubliez. Aujourd’hui, je vous propose de vous intéresser de plus près à ce sésame qui vous permet de gagner du temps sur l’autoroute et même de profiter de quelques avantages sympas. Puisque je comptais en prendre un, j »en profite pour vous faire part de mes recherches à ce sujet.

Un badge télépéage, mais pourquoi faire ?

Dans la vision collective, le principal intérêt du badge télépéage, c’est de pouvoir emprunter la file éponyme, dans les gares de péage. Nul besoin de s’arrêter, le système permet de communiquer directement avec votre badge et donc d’ouvrir la barrière directement. Alors bien sûr, tout cela n’est pas gratuit et le montant du péage vous sera bien sûr dû. Seulement, il y a plusieurs autres avantages à choisir un badge de télépéage. Prenons l’exemple du badge Ulys, développé par VINCI, le réseau que j’emprunte le plus souvent à l’occasion de mes déplacements.

On l’ignore souvent mais ce badge comprend un package d’offres assez complet, qui pourrait vous intéresser, en fonction de votre utilisation autoroutière. Sans surprise, il faut prendre régulièrement l’autoroute pour en tirer les avantages car c’est principalement là que réside tout l’intérêt du dispositif. Bon, admettons que vous souscriviez à une offre Ulys de VINCI. Déjà, il y a des offres adaptées à chaque usage, ce qui est plutôt appréciable. Il y en a pour les motards, pour les utilisateurs de voitures électriques bien sûr des offres Premium pour les gros rouleurs et ceux qui veulent une plus large palette de service.

Image par tomwieden de Pixabay

Des offres pour les professionnels sont aussi présentes, ce qui permet de couvrir un large spectre de conducteurs et de besoins. Là, vous me direz que votre principale question (c’était la mienne du moins !), c’est de connaître la problématique du coût que représentent le badge et son utilisation. Car si passer plus rapidement une gare de péage est sympa, vous n’avez probablement pas envie que cela vous coûte un bras. D’ailleurs, qu’a-t-on y gagner en optant pour un badge ?

Paye-t-on moins cher l’autoroute avec un badge télépéage ?

Comme vous, j’aurais préféré une réponse binaire, à savoir un simple « oui » ou « non ». Mais dans les faits, c’est un petit peu plus compliqué que ça ! Le badge de télépéage et les offres telles que celles proposées par le service Ulys n’offrent pas directement de remise sur les prix habituellement facturés à l’issue d’un trajet autoroutier. On distingue plusieurs niveaux d’offres, sans engagement et sans frais de service, avec une facturation mensuelle qui n’est appliquée que les jours ou mois où vous utilisez une autoroute de l’exploitant. Avec la formule classique « Ulys Classic » (qui porte bien son nom), le coût du service est de 2 €, en plus du montant du péage en lui-même. Mais attendez de lire la suite…

Pour ce prix, vous pourrez donc suivre votre consommation sur l’application mobile éponyme mais aussi utiliser votre badge sur toutes les autoroutes de France (même chez la concurrence de VINCI). Surtout, vous pourrez emprunter les voies réservées aux possesseurs d’un badge télépéage. Pour une fois dans l’année, le gain est donc minime mais si vous prenez l’autoroute tous les jours, vous pourrez rapidement y trouver votre compte. D’ailleurs, j’ai aussi repéré qu’il existait des offres spécifiques pour les gros rouleurs. Avec Ulys 30, vous payez 2,50 € votre abonnement chaque mois et vous économisez 30% sur chaque trajet autoroutier à condition d’en effectuer au moins 20 dans le mois. D’autres offres sont encore plus avantageuses sur des itinéraires clairement définis. Vous me direz qu’il faut vraiment beaucoup rouler et c’est vrai !

Pour conclure l’aspect tarifaire pur : non, vous n’économiserez pas d’argent en utilisant un badge télépéage. Là forcément, vous êtes un peu déçu, comme je l’ai certainement été sur le coup. On dit souvent que le temps, c’est de l’argent. Utiliser les voix dédiées donne-t-il la légitimité à ce badge ? Rassurez-vous, il y a des contreparties un peu plus intéressantes si vous choisissez d’utiliser un badge de télépéage. Mieux encore, une offre actuelle sur le badge télépéage vous permet de bénéficier de 12 mois offerts, sans frais d’inscription ou autre. C’est donc plutôt intéressant puisqu’à l’issue, soit vous résiliez, soit vous continuerez à payer 2 € par mois seulement les mois où vous prenez l’autoroute. Sinon, c’est gratuit.

Quels avantages concrets à choisir un badge télépéage ?

Telle est la question ! Déjà, j’ai relevé, dans le cas d’Ulys, que le forfait du badge ne vous coûte rien les mois où vous ne prenez pas l’autoroute et qu’il n’y a pas d’engagement dans la durée. Si vous ne voulez plus utiliser votre badge, ne l’utilisez simplement plus ! L’application mobile Ulys donne accès à quelques services intéressants, comme un GPS capable d’afficher le trafic en temps réel. Les airs d’autoroute sont aussi localisées tout comme l’accès aux aires d’autoroute du réseau. Notons que le club avantage Ulys Team comprend des offres exclusives chez une cinquantaine de partenaires.

Sachez que vous pouvez aussi régler vos notes d’autoroute à l’aide de chèques-vacances. Là encore, tout se passe sur l’application mobile et l’interface se montre intuitive. C’est donc bien pensé et d’une grande polyvalence pour s’adapter à chacun. Aussi, précisons que le badge n’est pas lié à un véhicule précis. Vous pourrez donc prêter votre badge si vous le désirez ou l’utiliser dans votre seconde voiture. Vous serez cependant débité sur votre compte, à chaque fin de mois.

Parmi les autres avantages, vous aurez aussi accès à plusieurs centaines de parkings dédiés en France. Cela vous simplifie la logistique lors de certains déplacements urbains. Vous l’aurez compris, il n’y a pas de réel intérêt financier à opter pour le badge de télépéage. En revanche, vous y gagnerez en confort, avec quelques services complémentaires, qui peuvent vous intéresser.

Que vaut l’offre pour voitures électriques ?

J’ai déjà évoqué cet aspect : l’autoroute n’est le terrain de jeu idéal pour les voitures électriques. Néanmoins, vous avez peut-être envie de vous aventurer hors des villes au volant de votre Tesla Model S Performance ? Dans ce cas, vous pourrez choisir pour l’offre Ulys e-Drive. Celle-ci se destine logiquement aux voitures électriques. Puisque c’est sur autoroute où ces voitures se montrent les plus énergivores, l’offre dédiée permet une assistance dépannage à toute heure du jour ou de la nuit en cas de panne de batterie. Le forfait est à 2,90 € par mois. Il donne également la localisation des bornes de recharge en libre service.

Badge télépéage : est-ce une bonne idée ?

Vous l’aurez compris, le badge télépéage a plein d’avantage, mais il ne permet pas de faire des économies sur vos trajets autoroutiers ponctuels. Les principaux atouts sont d’ordre pratique. Outre le gain de temps aux gares de péage, vous pourrez bénéficier de services annexes et surtout de réductions chez une sélection de partenaires. Vous me direz peut-être que vous ne prenez l’autoroute que très occasionnellement… Sachez qu’en ce moment, le badge de télépéage de 12 mois est gratuit. Au-delà de ce délai, vous devrez vous acquitter de 2 € par mois, uniquement les mois où vous l’utiliserez.

Il n’y a donc clairement rien à perdre et plutôt tout à y gagner. Même si vous n’utilisez ce badge que deux à trois fois par an, il vous coûtera donc au maximum 4 ou 6 € (et rien du tout la première année), hors frais d’autoroute bien sûr. Il vous donnera accès à plusieurs centaines de parkings spécifiques et pourra vous faire gagner du temps. Notons que l’offre d’un an gratuite est disponible uniquement pour les particuliers, avec un véhicule léger de classe 1 (ainsi que les motos). Cela demeure une offre assez intéressante qui peut être résiliée n’importe quand. Pourquoi pas, après tout !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page