ActualitéRenault

Renault 5 Turbo 3 : un restomod de 400 chevaux en petite série

1985 marque l’arrêt de production de la Renault 5 Turbo 2. Une voiture citadine bodybuildée avec un moteur arrière, c’était inédit. Des pilotes de légende, comme Jean Ragnotti, ont donné des lettres de noblesse à ce modèle ! Contre tout attente, ce modèle va renaître sous la forme d’un restomod atypique. Aux commandes, la société Légende Automobiles (basée à Los Angeles) et son fondateur Alan Derosier, qui comptent bien offrir une descendante alternative à la Renault 5 Turbo. Si la marque au losange n’a pas participé au projet, vous allez voir que ce restomod à tous les ingrédients pour raviver la flamme et entretenir la légende… Sans recourir à un moteur électrique comme l’Opel Manta GSe ElektroMOD dont je vous avais parlé dernièrement.

Renault 5 Turbo 3 : avant tout, une gueule !

Le restomod est un exercice qui consiste à moderniser une voiture ancienne, en s’inspirant de procédés et technologies actuels. Rassurez-vous, pour créer cette Renault 5 Turbo 3, l’équipe de Légende Automobiles a employé uniquement une Renault 5 « classique » et pas une Turbo. De base, Alan Derosier est un passionné de Porsche et c’est logiquement sur une 911 qu’il voulait exercer son art. Designer et concepteur, l’homme n’en est pas à son coup d’essai. On lui doit notamment l’esquisse d’une Porsche 963C (2018) qui aurait pu être engagée en groupe C. Les projets et idées ne manquent pas, je vous invite d’ailleurs à consulter son compte Instagram. La passion du talentueux designer se ressent clairement dans ses projets.

Le but, c’était d’imaginer à quoi ressemblerait une Renault 5 Turbo qui aurait été revue par Singer. Au niveau du style, la parenté est immédiatement reconnaissable. On retrouve bien la ligne emblématique, avec les ailes arrière généralement galbées. Les pare-chocs arborent une peinture anthracite, qui imite les pare-chocs en plastique d’antan. On distingue une carrosserie d’un gris agrémenté d’une pointe de vert. Puisqu’il s’agit d’un restomod, on part d’une base ancienne tout en la modernisant. Ainsi, les jantes avant passent en 16 pouces tandis que celles de l’arrière sont en 17 pouces. Le pare-choc avant est plus ajouré et l’arrière accueille un diffuseur avec une double sortie d’échappement. Le gros cul, propre aux R5 Turbo, est bien sûr présent !

Un exercice de style réussi ?

L’art du restomod réside dans l’équilibre entre l’aspect authentique et des touches de modernité subtiles. Afin de gagner du poids, la carrosserie est essentiellement constituée de fibre de carbone. En regardant dans les détails, on repère un certain nombre de choses très bien pensées ! Le becquet de toit est plus volumineux. Celui-ci est peint en orange, au même titre que le toit et les montants A.

Cela donne un style assez rétro, tout en contrastant bien avec la teinte de carrosserie. Les optiques sont à LED tandis que les écopes ont été redessinées. Bien sûr, les évolutions sont plus nombreuses qu’il n’y paraît. Légende Automobiles a réussi à conserver l’esprit originel en affinant même certains tracés, pour davantage structurer la ligne. Si Alan Derosier est basé en Autriche, son entreprise Légende Automobiles travaille à Los Angeles. Il semblerait que SoCal Frenchiez, un spécialiste de la vente et de la personnalisation français basé en Californie, soit intervenu tout comme le constructeur lyonnais de voitures de course Bloodmotorsport.

Certaines approches du restomod visent à dévoiler un modèle comme s’il sortait de concession aujourd’hui, en tenant compte des contraintes actuelles (gabarit, équipements de sécurité, motorisation…). Là, nous sommes véritablement dans l’idée d’une modernisation lourde tout en gardant l’essence même du modèle ! Cette philosophie reprend la recette d’antan, où les Renault 5 Turbo partaient chez Heuliez, depuis l’usine Renault, pour leur préparation.

Vintage de loin… Mais loin d’être vintage

Bien sûr, les puristes trouveront toujours à redire. Normal, il faut bien entretenir le cliché (un peu véridique) du français râleur. Toutefois, que peut-on vraiment reprocher à cette Renault 5 Turbo 3 ? Elle n’a pas cannibalisé une Turbo ou Turbo 2. Elle reprend la recette tout en conservant l’architecture originelle. Quant au style, il peut bien sûr déplaire, mais il est le fruit d’un long travail de réflexion, mené depuis plus de deux ans. Sans compter qu’un designer réfléchit à chacun de ses traits, de ses mises en couleur… Ce numéro d’équilibriste, savamment exécuté, permet de faire revivre un véritable mythe. D’ailleurs, l’accueil a été si enthousiaste qu’une petite série verra le jour !

Les voitures des années ’70 et ’80 ont souvent des habitacles très anguleux qui ont généralement mal vieilli. La Renault 5 Turbo ne déroge pas à la règle. Pour ce restomod, Légende Automobiles a conservé les lignes générales du tableau de bord tout en surjouant certains codes. Déjà, les entourages d’aérateurs sont peints du même rouge orangé que la carrosserie. Cette même teinte se retrouve sur les surpiqures des deux sièges. Ces deux baquets ont un aspect tissu ancien, micro-perforé, qui fait bien la liaison entre hier et aujourd’hui. Des harnais sont présents, tout comme un arceau cage. La planche de bord accueille un volant assez bizarre d’apparence. Celui-ci est ovale, il dispose d’un faux méplat, d’une marque rouge à midi et du logo Renault de 1972, en version revisité. L’ambiance est assez incroyable ! D’ailleurs, on note aussi que les compteurs sont intégralement numériques derrière le volant !

Un moteur de 400 chevaux… Mais lequel ?

Ces derniers temps, les restomods étaient souvent des électromods… En effet, moderniser une voiture en remplaçant son moteur thermique par un électrique, c’est un exercice de plus en plus fréquent. Là, nous sommes pleinement dans le cas d’un restomod traité à l’ancienne. En position centrale arrière, on trouve un moteur 4-cylindres turbo dont on ne connait pas encore la provenance pour le moment. Celui-ci développerait une puissance de 400 chevaux. C’est tout de même 240 de plus que l’originale ! On notera aussi que c’est une boîte manuelle qui prend place à bord. L’objectif, c’était pas seulement que cette Renault 5 Turbo 3 soit une pièce de musée, mais bien qu’elle soit capable de satisfaire les passionnés de pilotage. Et la recette fait carrément envie d’autant plus que la puissance sera distribuée sur les roues arrière.

Le poids, en revanche, n’a pas été communiqué. Puisque la carrosserie est en fibre de carbone, on peut s’attendre à une masse assez proche de celle de l’origine, avec une masse sous la tonne. Au niveau des performances, cette Renault 5 Turbo 3 promet donc d’être fun ! Si le châssis de base est celui d’une R5 « classique », les améliorations s’inspirent des trains roulants des Turbo 2, tout en les modernisant avec notamment de gros freins. Aucun détail n’a été laissé au hasard, pas même le dessin des sorties d’échappements qui reprennent le carré aux angles arrondis présent dans l’habitacle.

Enfin, seul un exemplaire était prévu, en l’occurrence le concept-car ici présenté. Seulement, l’accueil est si bon qu’une mini-série verra le jour. Pour l’heure, nous ne connaissons ni le volume d’exemplaires prévu, ni même le prix de vente. Il va de soi que cette production franco-américaine aura un coût… Mais c’est sans nul doute l’un des plus beaux restomod que vous pourriez vous offrir… avec un moteur thermique ! Affaire à suivre…

Source
Legendeautomobiles.fr
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

1 commentaire

  1. On est d’accord que cette voiture n’existe pas encore ? Que ces photos sont des renderings 3D flagrantes et que tout detail technique est pour le moment du fantasme ?

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page