C'est à vendre !DécouvertesToyota

Pour Noël, offrez-vous cette Toyota Supra de +1 000 chevaux

Une Toyota Supra Mk4 d’origine, ça s’appelle un miracle. La quatrième génération, la célèbre Supra A80, a largement été popularisée par Fast & Furious et divers films d’action. Il faut dire que son moteur 2JZ se prête aux préparations les plus impressionnantes. Le cap des 1 000 chevaux ? Il est atteignable et c’est justement le sujet de cet article puisque voici donc une jolie Toyota Supra Mk4 « un peu » préparée. Cet exemplaire de 1994 a été largement optimisé afin d’offrir des performances exceptionnelles. Vous avez 55 000 € qui dorment sur un compte ?

La Toyota Supra, une base de premier choix

La quatrième génération de Toyota Supra a vu le jour en 1993. Étant donné que c’est mon année de naissance, je ne peux pas dire que c’est un modèle vraiment ancien non plus. Le style est néanmoins assez avant-gardiste puisqu’il demeure assez actuel encore de nos jours. Il existait des versions à moteur atmosphérique et d’autres qui disposent d’un moteur biturbo. Les préparateurs ont rapidement compris le potentiel de ce coupé japonais. Celle-ci était proposée en plusieurs versions, avec une boîte de vitesses manuelle (5 ou 6 rapports) ou automatique (4 rapports), en carrosserie coupé ou targa. Sans surprise, les versions suralimentées ont été privilégiées puisque ce sont celles qui offrent les plus grandes possibilités d’atteindre une puissance délirante.

De base, la Supra Mk4 n’est pas vraiment un poids-plume. Ce coupé long de 4,52 mètres dispose en réalité de quatre places et il se positionne avant tout comme une GT. La puissance, qui passe sur les roues arrière bien sûr, en fait un modèle équilibré et joueur. La version biturbo, qui développe initialement 330 chevaux, voit parfois sa puissance doubler ou tripler… La saga Fast & Furious a largement contribué à la popularité de la Toyota Supra Mk4. Elle occupe d’ailleurs un rôle clé puisqu’elle était la voiture de Paul Walker (alias Brian O’Conner) dans les deux premiers opus. Les pièces disponibles, autant d’ordre mécanique qu’esthétique, permettent d’aller très loin et de repousser les limites du raisonnable.

Une préparation lourde… Mais solide ?

Le plus difficile, lorsque l’on parle d’une grosse préparation, c’est la fiabilisation. Il faut donc avoir une vision globale afin de s’assurer que tous les composants soient en mesure d’absorber une puissance bien supérieure à celle prévue initialement. Dans le cas de cette Toyota Supra Mk4 proposée à la vente, le travail est assez bluffant. Bien sûr, ce n’est pas la plus puissante des Supra préparées, certaines frôlent les 2 000 chevaux. Celle-ci est un modèle de fin 1993. Il s’agit donc du premier millésime. Initialement, c’était un modèle disposant de la conduite à droite, qui a été converti proprement en LHD. Bien qu’elle affiche 147 000 kilomètres au compteur, cette Supra a fait l’objet de frais réguliers, dont près de 14 000 € l’an dernier. C’est pas rien.

Cet exemplaire a reçu de nombreuses pièces. Cela commence avec un turbo HKS T51R KAI, récemment rénové et qui souffle à 1,2 bar en configuration soft, à 590 chevaux. D’une manière généralement, la majorité des pièces sont d’origine HKS comme l’échappement, l’arbre à cames, les roulements, les bielles ou encore toute l’admission. Pour le reste, c’est une succession d’optimisations en tout genre, avec notamment un embrayage renforcé tri-disques, un volant moteur allégé, des durites colorées de grand diamètre, des étriers de frein à 8 pistons et des cylindres ré-usinés. Depuis cette dernière rénovation, seulement 1 000 kilomètres ont été effectués. Le propriétaire danois précise que la voiture a été conduite exclusivement en été et qu’elle dort dans un garage fermé. Quant à la question de l’homologation, mieux vaut l’esquisser…

1 000 chevaux pour 55 000 € ?

Cette Toyota Supra Mk4 est actuellement proposée à la vente au prix de 55 000 €. Un prix dans la fourchette haute pour une Toyota Supra de près de 30 ans et 147 000 kilomètres. Toutefois, le monde de la préparation a ses propres codes. Les optimisations de qualité nécessitent l’acquisition de pièces particulièrement onéreuses. Pour atteindre le cap des 1 000 chevaux, il faut clairement y investir de l’argent. Sur l’annonce, le vendeur parle d’une puissance réelle de 799 chevaux et de 1 000 chevaux et plus. Cela dépend notamment du réglage de la cartographie moteur. Plus vous choisirez une puissance faible, moins les efforts et contraintes mécaniques sont importants et meilleure sera la fiabilité.

Ce bel exemplaire, converti à la conduite à gauche peut donc dès maintenant être acheté auprès d’un particulier danois en cliquant juste ici. C’est un prix qui peut paraître élevé et c’est clairement le cas. Malgré tout, la préparation semble sérieuse et le kit carrosserie de bonne facture. Maintenant, il faudra que l’acheteur ait une certaine expérience dans la conduite du modèle. En effet, la puissance survient très rapidement et mieux vaut tenir solidement le volant car tout passe exclusivement sur les roues arrière. Le 0 à 100 km/h ? Probablement proche des 2,5 secondes. Bon, évidemment, cette voiture est à utiliser sur un terrain privé… Et sur circuit ! Il n’empêche que la puissance rapportée au prix demeure très compétitive… Sinon, vous pourrez toujours vous orienter sur la Toyota Supra de cinquième génération.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page