Pratique

5 conseils avant d’acheter une voiture électrique

La transition vers l’électrique est bien actée. Depuis quelques années déjà, l’État français encourage l’achat de ces voitures 100 % électriques à renfort de bonus et d’aides. Dans cet article, je vais vous donner 5 conseils pour vous aider à choisir votre future voiture électrique. En quelques années, le marché s’est considérablement développé. Depuis l’annonce de l’arrêt de commercialisation des voitures thermiques à l’horizon 2035, l’offre et la demande n’ont jamais été aussi fournies ! Voici donc nos astuces pour vous y retrouver et faire le bon choix !

1. Choisissez un modèle qui vous correspond

Trop souvent, la voiture électrique est considérée comme une unique technologie. Pourtant, il existe une multitude de moteurs électriques différents. Moteurs synchrone, asynchrone, à aimant permanent, à induction, moteur pas à pas… Ce sont autant de systèmes différents mis au point par les constructeurs automobiles, pour leurs voitures. Tous ces moteurs n’ont cependant pas le même rendement, comme par exemple le moteur à induction qui tourne autour de 80 % et qui figure parmi les plus bas. Au même titre qu’une voiture thermique, les évolutions sont régulières et permettent d’améliorer le fonctionnement et réduire les pertes énergétiques. Cela se traduit logiquement par de meilleures autonomies.

Dans l’ensemble, les technologies actuelles sont plutôt au point. Mais il faut aussi savoir que certains modèles, comme les Bollore Bluecar (qui constituaient le parc Autolib) nécessitent une charge constante de leur batterie. En effet, les batteries types LMP doivent être maintenues à une température de 60 degrés pour préserver leur durée de vie. Mieux vaut donc le savoir en amont !

Heureusement, aujourd’hui, tout est plus simple, si bien qu’à l’utilisation, il est très difficile de savoir s’il s’agit d’un type de moteur électrique plutôt qu’un autre. Je vous renvoie par ailleurs sur l’excellent guide de Futura Sciences qui traite les différents enjeux de la voiture électrique, en fonction de l’utilisation que vous en ferez.

2. Pensez aux aides gouvernementales

Le gouvernement français propose une aide à l’acquisition d’une voiture électrique. Cette aide atteint 6 000 € pour une voiture électrique vendue neuve à moins de 45 000 € et 2 000 € pour un véhicule ayant une valeur comprise entre 45 et 60 000 €. Notons que pour les voitures plus onéreuses, aucune aide n’est prévue. De même, cela concerne exclusivement les voitures 100 % électriques. C’est notamment pour cette raison que bon nombre de constructeurs (dont Tesla) positionnent une partie de leurs modèles sous la barre des 45 000 €. Au moment de choisir vos options, il faudra donc être vigilant afin de rester sous ce seuil afin de bénéficier de l’aide maximale. Précisons par ailleurs que cette aide ne peut pas excéder 27 % de la valeur neuve de la voiture électrique convoitée. Pas de Citroën Ami gratuite donc !

Sachez que la prime à la conversion est également reconduite. Elle permet, contre la mise en casse d’une voiture diesel immatriculée avant le 1er janvier 2011 ou d’une voiture essence immatriculée avant le 1er janvier 2006, de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 3 000 €. Voici dans le détail les critères qui permettent de définir le montant de la prise à la conversion :

  • Si vous avez un revenu fiscal de référence inférieur ou égal à 13 489 € par part, alors la prime s’élève à 1 500 € ;
  • Si le revenu fiscal de référence de votre foyer est inférieur ou égal à 6 300 € par part, alors la prime est de 3 000 € ;
  • Votre trajet domicile-travail est égal ou supérieur à 30 kilomètres (60 kilomètres aller/retour) donc, alors la prime est de 3 000 € ;
  • Si vous effectuez plus de 12 000 kilomètres à l’année, alors la prime est également de 3 000 €.

Dans le meilleur des cas, vous pourrez donc cumuler jusqu’à 9 000 € d’aides gouvernementales, ce qui est assez considérable, d’autant plus que vous bénéficiez de la gratuité de la carte grise. Autant d’économies qui peuvent peser dans votre choix de votre future voiture électrique.

3. Songez à la recharge

Avant d’acheter une voiture électrique, il est indispensable de songer à la problématique de la recharge. Sur ce point, il y a plusieurs écoles et chacun est libre de choisir d’installer ou non une Wallbox (borne de recharge rapide) à son domicile. Je vais donc vous lister quelques remarques à prendre en compte au moment de faire votre choix :

  • Si votre lieu de travail est équipé de bornes de recharge pour voiture électrique, profitez-en ! ;
  • Les Superchargeurs Tesla sont d’une rapidité extrême mais ne les considérez pas comme une solution quotidienne car utilisés trop fréquemment, ils réduisent la durée des batteries de voiture électrique ;
  • La recharge depuis une prise domestique est possible pour les modèles ayant une petite batterie. Si vous choisissez une Tesla ayant la plus grosse batterie de 100 kW, sachez que plus de 16 heures seront nécessaires pour en assurer le rechargement ;
  • Des aides régionales existent pour participer au financement de bornes de recharge rapide ;
  • L’installation d’une Wallbox n’est pas très coûteuse mais elle nécessite les compétences d’un électricien pour sortir du courant triphasé ;
  • L’emplacement de la trappe de recharge peut varier d’un modèle à un autre, veillez à ce que cela corresponde à l’installation de votre garage, box ou place de parking ;
  • Analysez les bornes de recharge disponibles près de chez vous afin de pouvoir recharger en cas de besoin ;
  • Gardez à l’esprit que la batterie se décharge toujours plus rapidement en hiver, pouvant perdre 25 % de son autonomie.

Pour autant, gardez à l’esprit qu’en fonction de votre utilisation, vous n’avez pas nécessairement besoin de recharger intégralement la batterie chaque jour. Il est donc préférable de trouver le meilleur compromis, en fonction de votre budget. Si vous n’avez pas la possibilité de recharger à votre domicile votre voiture électrique, il sera sans doute plus économique de souscrire à un abonnement auprès d’un prestataire.

4. Anticipez vos futurs départs en vacances

L’un des principaux freins à l’avant d’une voiture électrique, c’est souvent la crainte de manquer d’autonomie pour les départs en vacances. C’est pourtant un faux problème. Il est toujours préférable de choisir une voiture électrique en fonction de vos besoins quotidiens. Pour les longs trajets de départ en vacances, sachez qu’il existe une multitude d’applications mobile qui vous permettent de planifier votre trajet en tenant compte des stations de recharge à fréquenter et durant combien de temps. Chez Tesla par exemple, tout cela est consigné directement dans le GPS, avec le pourcentage de batterie restant à l’arrière.

Vous devrez donc faire des compromis mais je peux vous assurer ne jamais avoir été bridé dans mes déplacements longs à bord d’une voiture électrique. Alors bien sûr, vous me direz peut-être qu’il y a la problématique des stations de recharge saturées. Il est vrai que cela arrive parfois… Le réseau étant en plein boom, il est probable que ce type d’inconvénient appartienne assez vite au passé. De même, les autonomies atteignent parfois les 600 kilomètres, ce qui offre un réel confort dans les déplacements.

5. Ayez une vision d’avenir

La voiture électrique, elle répond à des besoins. C’est sans surprise en milieu urbain qu’elle se montre la plus efficiente, avec la récupération d’énergie à la décélération. À l’inverse, c’est sur autoroute que cette même voiture se montre la plus énergivore. Il convient donc de choisir une voiture électrique si vous en avez l’envie et qu’elle correspond réellement à votre usage. Si vous habitez en centre-ville et que vous comptez déménager à la montagne dans deux ans, il n’est pas forcément judicieux d’acheter maintenant une voiture électrique. Dans ce cas, vous pouvez peut être davantage vous orienter sur un contrat de leasing qui vous permettra de ne pas avoir à vous soucier de la revente de cette voiture dans deux ans.

Le mot de la fin

Acheter une voiture électrique, cela doit également être une envie et pas une contrainte. Avant d’en faire l’acquisition, veillez à bien définir votre usage mais aussi vos envies. Cela vous permettra notamment de trouver le meilleur compromis, en veillant à bénéficier des aides gouvernementales si cela est possible. Pour le reste, les voitures électriques offrent les mêmes catégories de voiture, avec des citadines, des compactes, des SUV ou encore des berlines. À vous de voir ce qui vous correspond !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page