ActualitéFord

Ford Ranger Raptor : de retour avec un V6 essence (mais bridé)

En 2018, le Ford Ranger Raptor a intégré le catalogue européen. Développé par le département Performance, nous avons dû nous contenter d’une version Diesel sortant officiellement 213 chevaux (et 500 Nm de couple). Bien qu’il s’agisse d’un excellent franchisseur, ce modèle va bientôt quitter le catalogue. En effet, son remplaçant a pointé le bout de sa calandre. Un modèle statutaire qui revoit sa recette. Fait amusant : le nouveau Ranger Raptor millésime 2022 arrivera les futures versions « classiques » du Ranger. Cette nouvelle recette parviendra-t-elle a faire oublier la précédente ? En tout cas, c’est bien parti pour !

Ford Ranger Raptor : esprit américain, recette française…

Les modèles Ford Performance abandonnent petit à petit le bleu Performance au profit d’une superbe livrée orange, que nous avions déjà vue sur le récent Bronco Raptor. Le style n’en est que plus affirmé encore ! On découvre un avant avec encore plus de caractère. L’immense calandre noire accueille toujours le lettrage Ford que l’on peut difficilement manquer ! Les optiques, dessinées autour de cette calandre, sont plus dynamiques, avec une jolie signature lumineuse enveloppante.

On découvre aussi des protections de soubassements deux fois plus importantes qu’auparavant car ici, ce n’est pas un Nissan Qashqai ! C’est un vrai pick-up, avec de belles aptitudes en tout-terrain, différents modes de conduite et des trains roulants adaptés au franchissement. les passages de roue sont élargis tandis que l’on découvre de nouvelles jantes alliage noires de 17 pouces. Bien sûr, les gros pneus tout-terrain seront de série, en l’occurrence les BFGoodrich All-Terrain T/A K02.

Sous le capot, l’offre de motorisations va s’étoffer. Le Ford Ranger Raptor français sera logé à la même enseigne que son homologue américain. On trouvera donc sous son imposant capot, un moteur V6 biturbo EcoBoost (essence). Néanmoins, en Europe, nous devrons nous contenter de 288 chevaux et 491 Nm de couple alors qu’au pays de l’Oncle Sam, la puissance est de 400 chevaux.

L’ensemble est couplé avec la boîte de vitesses automatique à 10 rapports déjà implantée dans plusieurs modèles de la marque et notamment la Mustang ! Pour les indécrottables fans de Diesel, une motorisation carburant au gasoil sera donc de la partie. Il s’agira d’un moteur 4-cylindre bi-turbo de 2.0 litres dont la puissance n’a pas été communiquée.

La performance, c’est avant en tout-terrain

Chez Ford, la performance ne se mesure pas qu’avec le sempiternel 0 à 100 km/h. Pour un pick-up, ce serait absurde. La marque a donc préféré mettre l’accent sur les capacités de franchissement. Sur ce point, le modèle Raptor s’en sort particulièrement bien. Il propose d’ailleurs sept profils de conduite, répartis en deux catégories.

Pour une utilisation routière, il y a les modes Normal, Sport et Glissant (s’il y a du verglas). Hors des sentiers battus, les modes Boue, Rocailleux, Sable et Baja sont disponibles. Ce dernier permet de passer plus de puissance et donne accès à des réglages personnalisés. Il est également possible d’ajuster la sonorité de l’échappement, avec quatre modes intégrés, qui agissent sur différents clapets actifs disposés le long de la ligne d’échappement. On trouve également deux différentiels blocables au besoin.

Comme d’habitudes, le constructeur américain n’a pas regardé à la dépense lorsqu’il s’agit de travailler sur les suspensions. On trouve des amortisseurs Fox Live Valve de 2,5 pouces de diamètre qui permettent de réduire la friction de 50 %. Cela permet aussi d’améliorer le confort à bord. De plus, la tôle de soubassements grimpe désormais à 2,3 mm d’épaisseur afin de protéger davantage la boîte de transferts, la transmission et tous les composants importants. Mais surtout, on découvre un tout nouveau système e-AWD, capable d’ajuster encore plus précisément les réglages de transfert. Tout cela permettrait d’aller encore plus loin que l’opus précédent que nous avions eu plaisir de conduire sur des terrains très accidentés chez M Sport !

Un intérieur qui prend de la couleur !

Si l’actuel Ford Ranger Raptor a un intérieur agréable, le nouveau reçoit un habitacle plus sportif. On trouve une jolie sellerie mêlant cuir et alcantara, des surpiqures orangées et divers détails qui passent également en orange. Selon Ford, les sièges s’inspirent d’un avion de chasse américain, le F-22 Raptor. L’écran tactile central est désormais à la verticale et d’une diagonale de 12 pouces. Il prend en charge le système SYNC 4 de la marque, Android Auto et Apple CarPlay sans fil. Notons aussi que les compteurs sont (enfin) numériques. La présentation est d’ailleurs plutôt chic, on est bien loin de l’esprit un peu rustique des « vieux » Ranger !

On remarque une jolie dalle de 12,4 pouces avec un affichage bien plus moderne. Vous trouverez notamment à bord le système audio B&O de série avec 10 haut-parleurs. Là encore, seule la carrosserie 4 portes sera proposée. Les futurs Ranger « classiques » laisseront toujours le choix entre les versions Simple Cabine (2 portes), Super Cab (2 portes + 2 petites portes arrière à ouverture antagoniste) et Double Cabine (4 portes).

Aussi surprenant que cela puisse paraître, aucune hybridation n’équipe ces nouvelles motorisations. Un point qui pourrait ternir les volumes de vente en raison des émissions de CO2, encore méconnues actuellement, qui conduiraient sans doute à un malus dissuasif. Pour rappel, le Ford Ranger est le pick-up le plus diffusé en Europe avec un tiers de part de marché. Mieux encore, un sur sept est une version Raptor. Le prix de vente de cette nouvelle version est inconnu. Mais on apprend que les livraisons débuteront dès cette fin d’année 2022. Par la suite, des versions hybrides et/ou électriques pourraient rejoindre l’offre thermique.

Source
Media.ford.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page