Pratique

5 avantages liés aux voitures sans permis en 2022

C’est officiel, les voitures sans permis devront bientôt passer le permis de conduite. Un décret qui effraie bon nombre de propriétaires de voiturettes. Pourtant, il y a encore de nombreux avantages à rouler en voiture sans permis en 2022. Dans ce petit article, je vais lister cinq de ces avantages. Dans l’imaginaire collectif, la voiture sans permis est encore perçue comme étant un déplaçoire d’alcoolique très bruyant. Depuis quelques années pourtant, l’image a été totalement renouvelée, avec un public plus jeune et des modèles particulièrement audacieux, comme la Citroën Ami par exemple.

1. L’entretien est facile à réaliser

Les voitures sans permis sont très simples de conception. Elles n’ont pas de turbocompresseur ni même de dispositifs anti-pollution susceptibles d’engendrer une panne mécanique. Dès lors, la fiabilité est généralement très bonne, à la condition d’assurer un entretien minimal. Pour la carrosserie, les panneaux sont généralement collés et se remplacent facilement. Pour les opérations mécaniques, l’accessibilité étant souvent très bonne, il est assez facile de réaliser soi-même des interventions simples, en suivant les tutoriels de l’atelier de Piecesanspermis.fr par exemple. Même sur les modèles plus récents, les petits moteurs Diesel sont relativement faciles d’entretien et peu contraignants, même si vous n’êtes pas très bricoleur de base. À la clé : des heures de main d’œuvre de moins à payer !

2. En ville, c’est le top

C’est un fait : nos villes sont de plus en plus compliquées à aborder en voiture. Les routes sont d’une taille plus restreinte pour faciliter la cohabitation avec les vélos, les places de parking se raréfient… Autant de contraintes qui ne touchent pas vraiment les conducteurs de voitures sans permis. Les voiturettes étant relativement compactes, avec seulement 3 mètres de long, elles peuvent évoluer très facilement dans nos zones urbaines.

La question du stationnement est également plutôt simple à résoudre. Mais surtout, les voiturettes ne sont pas soumises à la vignette Crit’Air. Il n’y a donc pas d’exclusion à prévoir dans un achat à court ou moyen terme ! De plus, avec la multiplication des zones 30, la voiturette n’est pas réellement un frein dans la rapidité de déplacement. Mieux encore, la boîte de vitesses automatique rend la conduite plus sereine… Même si le choix du Diesel en ville reste discutable mais les constructeurs de voiturettes n’ont guère le choix : c’est Diesel ou électrique !

3. Les designs sont enfin modernes

Il y a encore 20 ans, les voitures sans permis n’étaient pas vraiment glamours. Autant bruyantes que laides, elles étaient particulièrement lourdes à assumer. De nos jours, cela n’a plus rien à voir. Les designs sont résolument modernes et il existe une multitude de silhouette, dont même des SUV sans permis, des utilitaires sans permis et même des cabriolets sans permis. D’ailleurs, certaines pièces de carrosserie, comme les optiques, sont parfois empruntées aux voitures, ce qui donne des designs beaucoup plus dynamiques et même agréables visuellement. Notons qu’en entrant dans la catégorie des voiturettes, Renault et Citroën, avec les Twizy et Ami, ont réussi à donner un style encore plus fort aux voitures sans permis, en créant l’objet de mobilité.

4. La consommation est très faible

Les voiturettes étant très légères, elles ont l’avantage d’une consommation très raisonnable, aussi bien en Diesel qu’en électrique. Un argument qui a son importante à la vue des dernières augmentations tarifaires. Certaines voiturettes peuvent ainsi se targuer d’une consommation de seulement 2 litres aux 100 kilomètres de carburant, ce qui est tout simplement imbattable et engendre un coût kilométrique particulièrement faible.

5. L’avenir semble plutôt serein

Bien que le contrôle technique entrera bientôt en scène, les voiturettes ne semblent pas concernées par les zones à faibles émissions (ZFE) qui se mettent en place dans les métropoles, ni même pas le malus écologique ou encore l’interdiction du thermique en 2035. Des arguments qui rendent l’achat d’une VSP toujours très intéressant, d’autant plus que les valeurs de revente sont plutôt hautes sur le marché de l’occasion !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page