ActualitéPeugeot

La future Peugeot 408 en 5 questions

Ce matin, Peugeot a présenté le premier visuel, fort en symbolique, de la future 408. Un modèle qui existera d’ailleurs en double. En Chine, Peugeot propose déjà la 408, qui n’est autre qu’une 308 tricorps. Pour le marché français, la 408 sera un modèle bien différent et plus cohérent avec les goûts des européens en matière d’automobile. Suite à ce premier teaser, voici cinq questions (et leurs réponses) à propos de cette nouveauté qui pourrait rejoindre le catalogue en début d’année 2023. Mais d’ailleurs, à quel segment correspondra réellement cette nouvelle Peugeot 408 ?

À quoi la Peugeot 408 va ressembler ?

Sur ce point, il n’y a plus vraiment de surprise. On sait que le Peugeot 408 sera un modèle hybride dans sa forme, la marque allant même jusqu’à parler d’une « nouvelle espèce ». Concrètement, il s’agira d’un modèle légèrement surélevé, empruntant des codes aux SUV tout en accueillant une silhouette de type fastback. Un mélange des genres qui pourrait laisser penser à un SUV coupé mais la marque au lion continue d’entretenir l’ambiguïté, un petit peu comme Citroën avec sa C4 et Renault avec sa Mégane E-Tech électrique. La base technique sera certainement la plateforme LMP2, commune avec la Peugeot 308 notamment. Un choix technique qui prendrait du sens tout en réduisant les coûts de développement. Pour autant, la Peugeot 408 sera sans doute plus large.

Quelles seront les motorisations ?

La Peugeot 408 devrait proposer les mêmes motorisations que sur la 308, en l’occurrence des moteurs essence et Diesel de 130 chevaux. Il est probable que le petit moteur PureTech 110 saute, en raison du poids supplémentaire de la 408. Pour autant, sur ses réseaux sociaux, Peugeot communique allègrement sur le fait qu’il s’agira d’un modèle hybride rechargeable. Nous retrouverons sans doute cette technologie déjà présente sur la nouvelle 308, avec deux seuils de puissance, à 180 et 225 chevaux. La marque irait-elle plus loin en intégrant la version de 300 chevaux à transmission intégrale ? C’est clairement pas impossible.

Pour autant, la marque prévoirait de produire une 308 électrique à l’horizon 2023… La Peugeot 408 pourrait-elle être concernée ? Dans tous les cas, cela ne semble pas être l’objet d’une présentation à court terme. On notera toutefois le choix de Peugeot de proposer une calandre qui semble être de la couleur de la carrosserie… Un choix réservé, jusqu’à présent, aux modèles électriques de la marque.

Pourquoi avoir choisi le bleu Avatar ?

C’est notre grande interrogation… Chez Peugeot, on a pris l’habitude de réaliser une belle peinture métallisée qui est ensuite proposée de série (et gratuitement) sur les modèles. Un bon moyen d’apporter de la couleur ! Pour la Peugeot 208, c’est le jaune Faro, pour la Peugeot 2008, c’est le orange Fusion, pour la Peugeot 308 Berline, c’est le vert Olivine et pour la Peugeot 308 SW, c’est le bleu Avatar. Dès lors, on peut se demander pourquoi cette Peugeot 408 s’illustre dans ce même bleu Avatar. Est-ce une couleur spéciale pour le teasing ? Est-ce l’éclairage qui donne l’illusion de reconnaître ce même bleu ? La marque compte-t-elle généraliser ce joli bleu sur ses futures productions ? La question reste en suspens…

À qui s’adresse le Peugeot 408 ?

Le Peugeot 408 visera avant tout un public familial, désireux de s’offrir une familiale au style dynamique sans pour autant faire le choix assumé d’un SUV.

Quand débutera la commercialisation ?

La présentation officielle est prévue à la fin du mois de juin 2022. D’ici-là, nous aurons l’occasion de découvrir un second teaser. L’arrivée en concession n’interviendrait alors qu’en début d’année 2023, ce qui pourrait correspondre à l’ouverture des précommandes. La Peugeot 408 semble particulièrement attendue au sein de la communauté des fans de Peugeot, bien qu’il faudra s’attendre à une cassure stylistique avec les berlines qui s’étaient accaparées la série 4 dès 1934. La série s’était arrêtée en 2011 avec la Peugeot 407 lorsqu’il fut décidé de remplacer conjointement la 407 et la 607 par la 508.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page