ActualitéAlpine

Alpine A110 R : la version la plus radicale du catalogue !

Ça bouge chez Alpine ! Après le renouvellement de l’A110 S, le prototype électrique E-ternité, c’est au tour de l’Alpine A110 R d’entrer en scène. Cette version s’accapare l’initiale de « radicale » et ce n’est pas un hasard. Les équipes ont voulu développer la plus performante des berlinettes, qui prend la forme d’une version piste homologuée sur route. Je vous invite à découvrir plus en détails cette surprenante version qui s’inspire plus que jamais de la compétition pour séduire un public amateur de sensations fortes. Vous le verrez, le plumage s’accommode plutôt bien avec le ramage. Et il y a un mode Launch Control désormais…

Une Alpine A110 R taillée pour la piste

Une grosse claque visuelle ! L’Alpine A110 R frappe par son design bien plus affirmé encore ! On remarque tout de suite la teinte de la carrosserie : le bleu Racing Mat, une teinte directement empruntée à l’Alpine A522, qui concourt actuellement en Formule 1. On notera aussi l’apparition massive du carbone, notamment au niveau du capot, qui s’ajoure pour l’occasion. Le toit passe également en fibre de carbone, tout comme l’aileron ou encore les jupes latérales. Élément marquant aussi, on notera la disparition de la lunette arrière, qui cède sa place à un important cache, toujours en carbone tressé, destiné à mieux favoriser les flux d’air au niveau du moteur. Autant d’éléments qui rendent le design très « pistard » dans l’âme…

En y regardant de plus près, on repère également de nouvelles jantes. Ces dernières, d’un diamètre de 18 pouces aux quatre coins, sont également constituées de carbone. Elles permettent un gain de poids de 12,5 kg tandis que les jantes arrière ont un design différent de celles de l’avant. Alpine a opéré de nombreux tests en soufflerie afin d’augmenter l’appui à haute vitesse. Grâce à ces différents choix, l’appui arrière augmente de 29 kg sur le train arrière. Cela augmente la stabilité tout comme l’efficacité générale. On se rend assez vite compte que le travail réalisé est assez conséquent…

Oui, toujours 300 chevaux mais…

En position centrale arrière, le moteur 4-cylindres 1.8 TCe subsiste. Il délivre toujours 300 chevaux à 6 300 tr/m et atteint 340 Nm dès 2 400 tr/m. La fiche technique est donc similaire à ce qui est proposé sur l’actuelle Alpine A110 S. Pourtant, les améliorations sont nombreuses à tous les niveaux. La cure d’allègement, obtenue notamment par l’emploi massif du carbone, permet un gain de poids de 34 kg. Cela paraît peu mais l’Alpine A110 R n’affiche « que » 1 082 kg sur la balance.

On aurait aimé une boîte de vitesses manuelle mais la marque fait toujours appel à la boîte EDC à 7 rapports. Celle-ci gagne en efficacité et permet désormais le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes seulement. C’est trois dixièmes de mieux que la S et un Launch Control est inclut. Notons que les performances progressent d’une manière générale avec 21,9 secondes pour le kilomètre départ arrêté.

Les freins sont également modifiés, bien qu’ils conservent leur diamètre à 320 mm aux quatre roues. Leur refroidissement a été optimisé tandis que les disques bi-matières permettent une meilleure endurance. La gestion des flux d’air a aussi été repensée, tout comme la sonorité. On notera que l’échappement dispose d’une paroi imprimée en 3D qui permet un meilleur équilibre entre les températures intérieure et extérieure. Plusieurs modes de conduite sont toujours disponibles (Normal, Sport et Track) et vous pourrez bien sûr désactiver l’ESC si l’envie vous prend. La vitesse de pointe est désormais annoncée pour 285 km/h, ce qui est remarquable pour un petit coupé sportif ! N’oublions pas que la caisse a été rabaissée de 10 millimètres par rapport à l’A110 S.

Un habitacle encore plus sportif !

L’Alpine A110 R accueille de nouveaux sièges baquets Sabelt Track. Ils disposent de harnais à 6 points. Les plus observateurs noteront la disparition des poignées de porte intérieures au profit de simples sangles, toujours dans cette optique de perte de poids. Une plaque spécifique prend place sur le bas de la console centrale tandis que le système multimédia embarque « Alpine Telemetrics« . C’est un dispositif qui permet de centraliser toutes les informations de la voiture, comme les différentes températures, la puissance exploitée, l’angle d’inclinaison du volant ou bien même les différentes pressions. Une ambiance racing qui fonctionne bien !

Mais pour vous offrir cette toute nouvelle Alpine A110 R, vous devrez débourser pas moins de 105 000 €. Une somme relativement importante mais finalement plutôt cohérente lorsque l’on voit l’emploi massif de la fibre de carbone. Pour l’heure, nous ne savons pas encore si le tirage sera limité… Mais ce modèle sera à coup sûr un collector d’autant plus que les jours d’Alpine, avant le passage à l’électrique, sont comptés… Pour en savoir plus sur l’Alpine A110 R, nous avons élaboré une fiche technique complète.

Source
Media.alpinecars.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page