Pratique

Mobilité urbaine : quelles solutions sur le marché ?

Ces dernières années, l’automobile a été maintes fois accusée pour sa responsabilité envers le réchauffement climatique. Si de véritables efforts ont été accomplis, avec des moteurs plus efficients, il a finalement été décidé, au niveau européen, de se concentrer sur l’électrification de l’intégralité du parc neuf à l’horizon 2035. Cela aura permis de démocratiser des modes de transport alternatifs. Soyons francs : cela concerne essentiellement les urbains et plus particulièrement celles et ceux qui habitent dans de grandes villes. Si, comme nous, vous habitez en campagne, je vous propose un rapide aperçu de ce qui existe sur le marché.

La trottinette électrique

C’est devenu un grand classique dans les grandes villes mais pas seulement. En quelques années seulement, la trottinette électrique est revenue à la mode. Mais cette fois, elle est devenue électrique. Les différentes trottinettes électriques sur le marché permettent de s’adapter aux besoins de chacun. Il y a tout d’abord les modèles ultra urbains, qui sont pliables et très compacts. Elles pèsent à peine plus de 10 kg et permettent une autonomie allant jusqu’à 20 kilomètres. Elles permettent d’accomplir de petits trajets et peuvent facilement prendre place dans les transports en commun ou bien même dans un coffre de voiture.

Les modèles intermédiaires de trottinette électrique ont des roues un petit peu plus grandes, généralement de 10 pouces. Mais surtout, l’autonomie est souvent comprise entre 20 et 30 kilomètres. Elles sont plus agréables et limitent la fatigue grâce à une meilleure ergonomie. Enfin, il y a des trottinettes avec de grandes roues gonflables. Celles-ci ont une bien meilleure capacité avec de réelles aptitudes à évoluer sur tous les types de terrains. Pour ceux qui veulent aller encore plus loin, il y a des trottinettes plus puissantes encore mais la réglementation implique une vitesse maximale limitée à 25 km/h.

Polyvalente et pratique, la trottinette électrique est une bonne alternative aux transports en commun. Fuyez les modèles à petit prix et sans marque. Les économies réalisées portent souvent sur la batterie, qui peut être de mauvaise qualité et même s’avérer dangereuse. Favorisez les modèles connus et reconnus par les spécialistes. La trottinette électrique est un choix idéal pour arpenter les villes. Pour la campagne, l’intérêt est plus limité car c’est un moyen de transport assez vulnérable sur route.

Le vélo électrique

De nos jours, tout ce qui peut être électrifié l’est. Pour les vélos, cela fait déjà plusieurs années que cela existe. On se rappelle notamment des vélos des facteurs qui disposaient déjà d’une assistance. Aujourd’hui, il existe une multitude de modèles avec certains vélos pliables qui disposent d’une petite assistance électrique. D’autres sont aptes à la randonnée avec des capacités de franchissement impressionnantes. Dans les villes, le transport de colis par vélo se répand avec les fameux vélos cargo. Eux aussi sont aidés par une partie électrique.

Précisons aussi qu’il existe aussi des roues à assistance électrique qui peuvent être montées sur n’importe quel vélo traditionnel. Pour une transformation à moindre coût, c’est l’idéal. Le vélo électrique est particulièrement agréable et facile à utiliser. D’ailleurs, des aides gouvernementales existent pour celles et ceux qui acceptent de se séparer de leur voiture au profit d’un vélo électrique. Contrairement à la trottinette, le vélo électrique peut se plier à davantage d’usages. Il convient de choisir méticuleusement sa monture afin qu’elle soit adaptée à votre usage. Un essai est impératif avant tout achat.

Le skate électrique

Le skateboard, c’est une institution. De nos jours, lui aussi a eu le droit à l’électrification. On trouve différentes gammes de skate électrique, avec des modèles urbains, d’autres faits pour des distances un petit peu plus longues et enfin des modèles plus sportifs, aptes à évoluer en tout-terrain. Vous pourrez même trouver des kits pour convertir un skate actuel en modèle électrique. La batterie, généralement de petite taille, permet une autonomie assez limitée…

Mais certains skates peuvent sans problème vous permettre d’effectuer jusqu’à 30 kilomètres sans avoir besoin de le recharger. Le skate électrique se commande par le biais d’une télécommande, généralement connectée au skate par Bluetooth. Au même titre qu’un skate classique, se pencher d’un côté ou de l’autre permet d’orienter votre skate à gauche ou à droite. L’intérêt du skate électrique, c’est son faible encombrement, son prix réduit et sa praticité.

La voiture électrique

La voiture électrique connaît un succès croissant. Dans les villes, elle s’est massivement implantée. Des sociétés proposent des voitures électriques en auto-partage notamment. C’est surtout le cas dans les grandes villes mais pas seulement. La voiture électrique peut se montrer vertueuse dans bien des situations mais elle doit surtout répondre à des usages très précis. Actuellement, l’immense majorité du parc dispose de batteries au lithium-ion, dont l’aspect écologique est largement sujet à caution.

Dans le futur, nous aurons probablement des modèles électriques plus en adéquation avec les vertus écologiques annoncées. Actuellement, il est difficile de percevoir réellement l’intérêt écologique réel de la situation. Mais on appréciera les différents efforts accomplis par les constructeurs automobiles pour répondre aux contraintes européennes mais aussi pour offrir des autonomies plus convaincantes. Le constructeur chinois GAC s’essaie au graphème tandis que le groupe Stellantis s’apprête à lancer des batteries sans lithium sur ses modèles de grande série.

Le vélomobile

Aussi, il existe des vélomobiles. Comme son nom l’indique, le vélo mobile est avant tout un vélo mais celui-ci dispose d’un carénage aérodynamique, généralement en fibre de carbone. L’avantage, c’est de pouvoir atteindre des vitesses plus élevées et de se faufiler plus facilement dans la circulation. Ces vélos un petit peu particuliers s’apprécient pour des trajets plus longs et hors des villes. Si le budget est plus important, il séduira celles et ceux qui veulent un mode de transport plus respectueux de l’environnement. La position de conduite allongée est étonnamment ergonomique et vous serez protégé(e) de la pluie et du vent.

La roue électrique

Qu’on l’appelle roue électrique, monoroue, gyroroue ou encore mono roue, cet engin repose sur une unique roue, entourée par deux marche-pieds. Elle est à la fois légère et endurante, avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 100 kilomètres. Facile à transporter, elle offre un bon confort de suspension mais nécessite un petit peu d’entrainement. En ville, la roue électrique est assez répandue.

Le mot de la fin

Les moyens de mobilité alternatifs sont nombreux sur le marché et il est assez facile d’en trouver un qui vous convient. Mais avant de faire votre choix, je vous conseille de les essayer. Surtout, pensez à la problématique de la recharge, en tenant à compte à la fois de l’autonomie mais aussi des solutions qui s’offrent à vous. Vous pourrez ainsi vous passer régulièrement de votre voiture afin de réduire votre impact sur l’environnement. Enfin, n’oubliez pas la question de l’assurance ! Tout engin motorisé doit être couvert au minimum par la responsabilité civile. Souvent, cela est inclus dans l’assurance habitation mais ce n’est pas systématique. Parlez-en à votre assureur.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page