ActualitéChevrolet

Corvette C8 E-Ray : pour se donner bonne conscience ?

Parmi les légendes roulantes américaines, la Corvette figure en bonne position. Elle vient d’ailleurs de fêter ses 70 ans. Pour l’occasion, Chevrolet vient de dévoiler une inédite version hybride. Rarement réputée pour son efficience, la Corvette C8 E-Ray présente pourtant plusieurs intérêts, à commencer par une puissance en très forte hausse. Mais ne vous y trompez pas… La belle américaine ne sera sans doute pas des plus économiques à l’usage. De même, il s’agit d’une hybridation classique, couplée à une minuscule batterie. Cette Corvette C8 hybride a-t-elle donc vraiment un intérêt ? Cherche-t-elle à donner bonne conscience à ses futurs acheteurs ?

Une C8 décriée et mais adorée

Lorsqu’elle a été dévoilée en 2019, la Corvette C8 n’a pas fait que des heureux. Il est clair que la silhouette de la sportive emblématique de Chevrolet a bien évolué. Fini le moteur V8 en position avant. Celui-ci bascule en position centrale arrière. La ligne est désormais bien plus fluide et aérodynamique. Dès lors, elle se rapproche nettement plus, dans sa conception, des sportives européennes. Toutefois, le bon gros V8 atmosphérique demeure parce que bon… Faut pas déconner non plus ! Cette fois, après avoir dévoilé la version sportive Z06 de 680 chevaux, c’est désormais autour de la version hybride E-Ray d’entrer en scène. Rien de transcendant toutefois puisque l’esthétique demeure. On découvre néanmoins de nouvelles jantes alliage, avec plusieurs finitions possibles, avec un diamètre de 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l’arrière.

Des décorations latérales exclusives sont aussi disponibles, avant qu’elles ne soient généralisées sur toutes les Corvette C8 du millésime 2024. Un peu moins visible sous certains angles, largement perceptibles sous d’autres : l’arrière a été élargi de 9 centimètres. C’est pas rien ! Cela s’explique par la reprise de la base technique de la version Z06. En somme, ça passe bien. Un badge E-Ray exclusif est également à plusieurs endroits, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ce « E » pourrait assez facilement laisser penser que cette Corvette C8 est devenue électrique… Mais dans les faits, il n’en est rien. L’hybridation paraît même assez légère sur le papier…

Jusqu’à 664 chevaux

Avec une puissance totale cumulée de 664 chevaux, la Corvette C8 E-Ray se rapproche fortement de la Z06, qui en affiche 680. Pourtant, la E-Ray se montre plus efficace en accélération pure, avec le 0 à 96 km/h effectué en 2,5 secondes. On peut sans doute arrondir à 2,6 secondes pour le 0 à 100 km/h. L’explication est simple : puisque la E-Ray est hybride, elle bénéficie d’un moteur électrique. Celui-ci est implanté à l’avant, ce qui permet d’obtenir la transmission intégrale. La puissance passe donc plus facilement au sol, au détriment d’un poids en hausse. En effet, comptez 1 712 kg pour le coupé et 1 749 kg pour le cabriolet. Ce moteur électrique délivre une puissance totale de 120 kW, soit environ 160 chevaux. Il est couplé à une batterie lithium-ion de 1,9 kWh seulement.

Cette batterie est exclusivement rechargeable à l’occasion des décélérations et du freinage. Il n’est donc pas possible de la charger à l’aide d’une borne. Fait sympa : la transmission est débrayable. Il sera donc possible de passer en mode traction et même d’accéder à un Launch Control pour des démarrages rapides. Quant au moteur thermique, on retrouve l’immortel V8 atmosphérique de 6.2 litres de 500 chevaux. Il bénéficie de la désactivation de quatre cylindres en ville. La consommation n’a pas été communiquée car l’homologation n’a pas encore été réalisée. Les émissions de CO2 sont également méconnues mais la Corvette C8 E-Ray ne devrait pas échapper au malus écologique 2023. Quant à l’autonomie, en mode 100 % électrique, elle n’est que de 6 kilomètres… En traction bien sûr et jusqu’à la vitesse de 72 km/h !

Corvette C8 E-Ray : à quel prix ?

Pour vous offrir la première Corvette hybride de l’hybride, vous devrez patienter jusqu’à la fin d’année. Aux États-Unis, la Corvette C8 est classique est vendue à partir de $64,500, ce qui correspond à moins de 60 000 €. Dans les faits, la belle américaine est réellement vendue à partir de 99 650 €. Une envolée des prix qui devrait se vérifier avec la Corvette E-Ray. Celle-ci est affichée seulement 1 000 dollars de moins que la Z06. Théoriquement, on devrait donc pouvoir la trouver autour des 103 000 € pour le coupé 1LZ et 110 000 € pour le cabriolet 1LZ. Dans les faits, nous devrions davantage être autour des 150 000 €. Affaire à suivre. Toujours est-il que la Corvette C8 E-Ray 1LZ sera bien disponible en Europe, en fin d’année 2023.

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page