ActualitéBMW

BMW M2 CS : le beau temps après la tempète

Ces derniers temps, BMW fait beaucoup parler d’elle. Et pas en bien. Calandres nourris avec des OGM (pire que ceux de Monsanto), abandon de la propulsion et du 6-cylindres en ligne. Cela commençait à faire beaucoup. Heureusement, le constructeur munichois est toujours capable de créer des véhicules d’exception. Des voitures capables de dire « merde » à la raison. Et ça fait plaisir à voir ! Passons en revue l’anticonformiste BMW M2 CS. Un bel adieu à cette génération de Série 2, codée F87. La prochaine Série 2 dont vous entendrez parler sera entièrement nouvelle.

Règle 1 : repousser les limites

À vrai dire, c’est la seule règle. À l’origine, BMW proposait la M2 avec 367 chevaux. Une puissance déjà très honnête. La version Competition, qui a remplacé la « classique » renforçait l’agressivité de son look tout en atteignant la puissance de 410 chevaux du 6-cylindres biturbo de 3,0 litres. On aurait pu penser que ce niveau de puissance permettait de ne pas faire de concurrence interne avec la M4 et 431 chevaux.

La nouvelle BMW Série 2, d’abord dévoilée en Gran Coupé, n’est pas un canon de beauté. Heureusement, les versions coupé et cabriolet devraient bénéficier d’une base à part, avec toujours la propulsion et – nous l’espérons – le 6-cylindres en ligne. Mais avant de tirer sa révérence, voici la cerise sur le gâteau. La BMW M2 CS repousse les limites de l’originale avec pas moins de 450 chevaux et 550 Nm de couple. Les puristes pourront savourer le cocktail gagnant propulsion/6 cylindres en ligne/boîte manuelle. D’ailleurs, la boîte à double-embrayage est aussi disponible, permettant de jouer de la palette et de réaliser le 0 à 100 km/h en 3,8 secondes (contre 4,0 avec la manuelle).

bmw-m2-cs-2020

Le look de la BMW M2 CS : musclé !

Ensuite, pour se différencier, la BMW M2 CS arbore un look encore plus musclé. Il y a tout d’abord cette élégante livrée bleue. On remarque aussi de nouvelles jantes, dont on perçoit à travers de gros disques de frein pincés par des étriers rouges. La fibre de carbone a été utilisée massivement pour gagner du poids. Notons aussi la présence d’une aération sur le capot, du toit noir, d’un aileron en carbone, d’une épaisse lame avant et d’un diffuseur revu. En ce qui concerne le toit, on notera des nervures qui renforcent le côté agressif et qui donne un côté voiture de course civilisée.

L’intérieur accueille deux jolis baquets, tout de cuir et alcantara. Les surpiqures sont de couleur rouges. Sur le tableau de bord, BMW a fait le choix d’inclure le logo CS en rouge, face au passager. L’ambiance est résolument sportive. Seuls 2 200 exemplaires seront commercialisés. La BMW M2 CS n’ayant pas encore dévoilée officiellement, le prix de vente demeure méconnu. On table sur 79 000 €. Un beau clap de fin pour la BMW M2 née en 2016.

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer