C'est à vendre !DécouvertesMazda

Une rarissime Mazda MX-5 NB coupé est à vendre

Mazda est une marque qui se réinvente régulièrement. La MX-5 ND (de quatrième génération) a bénéficié d’une version Targa, nommée RF. Pourtant, bien avant, il exista une Mazda MX-5 avec un toit en dur, non amovible. Celle-ci fut commercialisée au début des années 2000, sur la base de la seconde génération de MX-5, la NB. Et il est fort probable que vous n’en ayez jamais croisé puisque seules 179 MX-5 coupé ont été vendues… au Japon uniquement. C’est donc une pièce extrêmement rare qui est proposée à la vente !

Le style est d’ailleurs assez surprenant. On retrouve bien la ligne de la mignonne Mazda MX-5 NB… Mais avec un toit. La vitre de custode remonte plus haut que la ligne de caisse tandis que la partie arrière du toit affiche une arête à peine atténuée. Toutefois, notre petit coupé de 2004 demeure une stricte deux-places. L’ajout d’un toit en dur n’alourdit l’auto que d’une dizaine de kilos tandis bien que la rigidité est largement améliorée. Il n’empêche que sous certains angles, on peine à reconnaître le sympathique petit roadster ainsi affublé. Sous le capot de la Mazda MX-5 coupé, deux choix étaient possibles : le 1.6 litre de 110 chevaux ou le 1.8 litre de 158 chevaux. Le second, qui équipe cet exemplaire à vendre, dispose d’une boîte manuelle à 6 rapports.

L’exemplaire que nous vous présentons ici se trouve à Hong-Kong. Il est en vente depuis le début d’année mais n’a pas encore trouvé preneur. Le prix de vente affiché, 35 201 €, n’y est certainement pas anodin. C’est bien sûr une conduite à droite puisque les Mazda MX-5 NB coupé étaient destinées au marché nippon. Entièrement restaurée, elle n’affiche que 48 280 kilomètres au compteur et dispose d’un historique complet. Pour ce prix-là, vous aurez certainement l’une des MX-5 les plus exclusives jamais produites… Mazda n’a pas réellement reconduit ce modèle par la suite bien que la MX-5 NC qui fut proposée en coupé-cabriolet pour ceux qui le souhaitaient.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page