ActualitéToyota

La Toyota GR Supra s’enrichit d’un 4-cylindres

La Toyota Supra de cinquième génération, c’est assez difficile d’en parler puisque dans les quelques secondes qui suivent l’énonciation de son nom… Le sujet dérive sur le fait que c’est une BMW Z4 recarrossée. La sportive japonaise continuera de faire parler puisqu’une version d’entrée de gamme le jour. Elle troque le 6-cylindres en ligne 3.0 litres turbo de 340 chevaux au profit d’un 4-cylindres de 2 litres et 258 chevaux. Oui, c’est aussi un moteur BMW.

Une présentation sans surprise

Malgré une base munichoise (nécessaire pour développer un tel projet), la Toyota Supra son design bien a elle. La version à 6-cylindres que nous connaissons bien affiche une ligne plutôt originale même si la partie avant divise assez. Pour sa déclinaison d’appel, le constructeur japonais s’est montré assez généreux sur les équipements. D’ailleurs, seules les jantes de 18 pouces trahiront dans un premier temps cette version à moteur 4-cylindres.

La ligne conserve donc son élégance, son côté sportif bien marqué et une ligne de caisse réussie, avec des flancs parfaitement bien dessinés qui s’étendent sur des ailes copieusement élargies. D’ailleurs, lors du lancement, une édition spéciale portant le nom de Toyota GR Supra Fuji Speedway sera proposée. Outre l’ajout du « petit » moteur, elle reçoit une livrée blanche, des détails rouges, des jantes de 19 pouces, un intérieur en cuir rouge et noir. La version « classique » sera donc un peu moins bien dotée même si elle conservera les sièges électriques, le système audio JBL, le pack Safety+ ou encore l’affichage tête haute.

Un 4-cylindres de 2.0 litres de 258 chevaux

À peine moins puissance que la récente Toyota GR Yaris fraichement présentée, la Supra 2.0 accueille quant à elle un 4-cylindres. C’est le moteur de 2.0 litres déjà monté sur la BMW Z4 30i. Avec 258 chevaux pour 400 Nm de couple, il offre des performances déjà très respectables, dont le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, soit à une peine une seconde de plus que la Supra à 6-cylindres. La boîte ZF à 8 rapports demeure l’unique transmission possible.

Toyota GR Supra 2.0 moteur

Mais outre des chiffres, notre Toyota Supra à moteur 4-cylindres présente l’avantage d’un gain de 100 kg sur la balance (environ 1 400 kg). Le moteur est plus reculé, ce qui autorise une répartition des masses parfaite entre l’avant et l’arrière (50-50). Mais surtout, la « petite » Supra aura de sérieux arguments à faire valoir. Ses émissions de CO2, entre 156 et 172 g/km font que le malus ne dépassera pas les 2 544 €. La Toyota GT86 et son moteur atmosphérique joue dans une catégorie bien différente puisque c’est un malus de 10 000 € qui est imposé et qui alourdit d’autant la note. Et si la Supra 4-cylindres remplaçait temporairement la GT86 ?

La question du prix

À quel prix Toyota placera la GR Supra 4-cylindres ? Cela reste encore un mystère. Pour rappel, la version 6-cylindres est vendue à partir de 65 900 €. La concurrence de la « petite » Supra est principalement constituée de l’Alpine A110, qui affiche une puissance très similaire et dont les prix débutent à 55 800 €. Notons que la commercialisation débutera courant mars. Nous devrions recevoir plus d’informations très prochainement. Des packs Confort et Sport (incluant des freins plus performants) seront dans le catalogue des options.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page