ActualitéLotus

Lotus Elise Classic Heritage : un surcoût « light and right »

Dix ans déjà que la Lotus Elise de troisième génération écume nos routes de campagne le dimanche matin et les circuits. Mais ce n’est pas pour célébrer son anniversaire que je vous parle aujourd’hui du roadster anglais. Lotus Cars vient de présenter quatre livrées historiques qui peuvent habiller l’Elise de 220 chevaux. Chacune évoque un modèle bien précis dans le passé sportif de la marque. Malgré un tirage limité à 100 exemplaires, ces quatre modèles constituent une belle affaire, avec un prix de vente raisonnable !

Des hommages plutôt réussis !

Lorsque l’on découvre ces livrées, on peut difficilement manquer la référence aux voitures de course en question. Le constructeur anglais a réussi à aller dans l’évocation et non dans la duplication simple et « bête » d’une livrée sportive de l’époque, ce qui donne une harmonie bien pensée. En plus, ces quatre livrées se répondent entre elles, grâce à des visuels et motifs placés au même endroit. La première est habillée d’une carrosserie rouge et de détails blanc et or, en référence à la Lotus Type 49B de Graham Hill qui remporta le championnat du monde de Formule 1 en 1968. Le rendu est éclatant avec une association intérieur/extérieur qui marche bien !

Référencées « Classic Heritage Editions », ces quatre séries limitées reprennent une base de Lotus Elise 220 chevaux « classique ». Elles embarquent donc un 4-cylindres de 1.8 litre offrant 220 chevaux et permettant le 0 à 100 km/h en 4,6 secondes seulement. La seconde livrée a une dominante bleue, avec des détails rouge et argent. Elle évoque la Lotus Type 81 pilotée par le trio Nigel Mansell/Elio de Angelis/Mario Andretti qui participa aux championnats de 1980 et 1981 avec des honorables cinquième et septième place au général. Le rendu se veut assez élégant, faussement sobre, mais réussi !

Pour marquer le coup, Lotus Cars a considérablement enrichi l’équipement de base. On trouve ainsi la radio numérique, le régulateur de vitesse, quatre haut-parleurs, la climatisation ou encore des jantes ultralégères de couleur noir. Divers détails de couleur et une sellerie spécifique à chaque version viennent compléter la donne si bien qu’il y a plus de 13 000 € d’option pour un surcoût de « seulement » 7 250 € par rapport à une Elise « classique ». La troisième livrée, quant à elle est dans des tons noir et or. Elle rappelle la Lotus Type 72D de Emerson Fittipaldi qui remporta le championnat du monde de F1 en 1972.

Toujours est-il que 10 ans après, la Lotus Elise S3 a relativement bien vieilli. Sa ligne intemporelle reste dans le coup et ces séries limitées ne dénotent pas. Le poids reste très inférieur avec ce que propose la concurrence avec seulement 920 kg sur la balance. La dernière livrée proposée s’habille de bleu et de blanc. Un clin d’œil à la Lotus Type 18 que pilotait Stirling Moss en 1960 avec à la clé, une troisième place au classement pilote. L’hommage est d’autant plus fort que le pilote britannique s’est éteint le mois dernier.

Combien ça coûte ?

Ces quatre Lotus Elise Classic Heritage Collections sont déjà disponibles à la commande au sein du réseau constructeur. Il faudra alors débourser près de 48 000 €, soit un surcoût assez raisonnable, pour acquérir l’un des 100 exemplaires prévus, tous coloris confondus… Pour encore plus d’exclusivité, vous pourrez ajouter en option un hardtop en fibre de verre ou encore un échappement en titane… Bien sûr, ces versions ne sont pas révolutionnaires mais elles constituent une alternative sympathique, avec des intérieurs coloris et une belle livrée extérieur. Chaque exemplaire recevra en plus une plaque numérotée… Un collector en devenir ? Pour le même prix, vous pouvez aussi acquérir la toute première Lotus Exige de l’histoire !

Lotus Elise Classic Heritage Editions
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page