C'est à vendre !DécouvertesTesla

Qui veut cette unique Tesla Model S Shooting Brake by RemetzCar ?

Les projets les plus fous aboutissent parfois à de véritables pépites. Un collectionneur néerlandais eut l’idée de transformer sa Tesla Model S en une inédite version break. Enfin, pas vraiment. L’histoire de ce break 100% électrique est assez incroyable puisqu’une production en série fut même envisagée. Toujours est-il que vous pouvez vous porter acquérir de cette Tesla Model S Shooting Brake pour 224 521,55 €. Voyons maintenant l’histoire et le contexte de création de cette improbable (et pourtant tellement désirable) déclinaison.

La plus british des Tesla !

Un collectionneur néerlandais, au nom de Floris de Raadt, a une affection toute particulière pour les break de chasse, ou shooting brake. Vous le savez certainement, il s’agit de versions break qui privilégient l’esthétique au volume de chargement. Sa référence, c’est l’Aston Martin DB5 Shooting Brake. Lorsqu’il apprend que son carrossier favori, Remetz Car, est en mesure de réaliser une version break de la Tesla Model S, le sang de De Raadt ne fait qu’un tour. L’homme achète une Model S de 2013, en version P85 (Performance) avec un faible kilométrage et la transmet à son carrossier. L’objectif : en faire la première Model S shooting brake du monde !

Profil de la Tesla Model S Shooting Brake

En fait, le pari est quelque peu raté puisque quelques mois avant, un anglais a réalisé une version break de manière artisanale, pour son chien. Et même si le travail accompli est remarquable et force l’admiration, le rendu laisse perplexe pas mal de monde. Floris de Raadt a pour référence les voitures anglaises et notamment la Jaguar XF Sportbrake de seconde série, dont l’arrière lui plait. Mais là, un simple ajustement n’est pas possible. La Tesla Model S a une carrosserie en aluminium tandis que l’anglaise est en acier. C’est finalement Niels Van Roij, du studio de design éponyme, qui réalise les esquisses. Une centaine de croquis ont été présentés à Floris de Raadt jusqu’à ce que l’un retienne son attention. Et les travaux peuvent commencer…

Une réalisation très soignée

Ensemble, le designer et le carrossier, sous la supervision de Floris de Raadt, sont parvenus à un résultat remarquable. La partie arrière fut donc créée intégralement en aluminium, en faisant appel à l’informatique notamment pour une modélisation 3D préalable. On n’y pense pas forcément, mais les zones de déformation ont du être respectées pour l’homologation ! Ensuite, vous remarquerez que la couleur retenue est un joli vert sombre aux reflets dorés, qui appuie là encore la touche british de cette voiture américaine. La ligne chromée, qui s’épaissit sur la partie arrière renvoie une image très chic. À bord, l’intérieur en cuir clair est égayé de subtiles touches de velours vert et de touche de carbone.

De base, la Tesla Model S « berline » s’avère déjà relativement spacieuse. Elle dispose d’un large et volumineux coffre arrière qui permet, rappelons-le, d’accueillir deux passagers dos à la route. Vous trouvez aussi un coffre à l’avant. Ainsi, Floris de Raadt n’a pas souhaité un volume de chargement important. L’essuie-glace arrière dispose d’une fixation sur la partie supérieure. Il est dissimulé subtilement sous le spoiler arrière. À bord, diverses pièces ont été retravaillées mais la mécanique demeure d’origine. La version choisie, la P85 est une propulsion capable d’envoyer 422 chevaux sur les roues arrière et d’effectuer le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes.

Arrière de la Tesla Model S Shooting Brake

Il faut débourser beaucoup d’argent pour une telle transformation. Une petite production en série est à l’étude mais le projet tombe à l’eau, en raison de coûts très élevés et d’une demande trop faible. Auriez-vous déboursé le double du prix neuf pour passer d’une Tesla Model S berline au break ? Au salon de Genève comme lors d’un concours d’élégance, personne ne s’est manifesté. Cette Tesla Model S Shooting Brake by Remetz Car demeure une pièce unique. D’ailleurs, on note le logo du carrossier a différents endroits de la voiture. Vous remarquerez par exemple, le centre de jante unique.

Achetez cette Tesla Model S break !

Vous souhaitez ajouter cette Tesla un peu particulière à votre collection ? Rendez-vous sur le site JBclassiccars.com où vous pourrez manifester votre intérêt. Vous devrez signer un chèque de 185 555 € hors taxe. La TVA s’applique pour tout acheteur situé dans la zone européenne, faisant passer le prix à 224 521,55 €. C’est plus cher que le futur Tesla Cybertruck ! Il s’agit d’un modèle P85 donc, avec 60 000 kilomètres au compteur, de 2013. La face avant de phase 1 fut notamment convertie en phase 2, pour un design plus moderne.

Partie arrière de la Tesla Model S Shooting Brake
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page