AstucesPratique

10 astuces pour éviter les coups de portière

L’empathie n’est pas universelle. Pour beaucoup d’automobilistes, abimer la voiture des autres ne pose aucun problème de conscience. Vous êtes nombreux à nous parler de ce fléau : les coups de portière dans les parkings. Pour plus d’aisance, certains et certaines n’hésitent pas à ouvrir leurs portières en grand, sans se poser de questions sur ce qu’il y a à côté. Heureusement, il existe des astuces pour réduire au maximum les risques de dommage. Dans cet article, nous verrons 10 astuces qui marchent pour préserver les portières de votre voiture.

1. Utilisez des protections amovibles

Pour éviter les coups de portière, le plus simple est encore de mettre en place une protection sur votre voiture. À l’époque, les baguettes de protection permettait cela. La Citroën C4 Cactus avait repris ce concept en le modernisant avec les fameux airbumps. Si vous souhaitez protéger vos portières, il existe des protections amovibles, souvent magnétiques, que vous pouvez simplement poser sur vos portières. Les fracas des conducteurs indélicats seront donc absorbés par les renforts en mousse. La plupart des systèmes, comme celui-ci, dispose d’une sécurité antivol à glisser dans la portière, ce qui est plutôt pratique. Alors oui, il faut l’installer à chaque fois, mais c’est la garantie de préserver la peinture et l’uniformité des portières de votre voiture. Le système Statiozen fait figure de référence dans le domaine.

2. Choisissez vos voisins

Gardons à l’esprit que dans un parking, le turnover est important. Malgré cela, il est préférable de se garer à côté de certaines voitures plutôt que d’autres. D’une manière générale, les voitures sportives ou tuning sont choyées et les risques sont bien moindres puisque les propriétaires ont du respect pour l’automobile. En revanche, les SUV et voitures de 10-15 ans sont nettement plus à risque. Il en est de même pour les monospaces. Les ludospaces, avec les portes coulissantes, limitent les risques à l’arrière uniquement. Se garer à côté d’une Ford Fiesta ou Focus n’est pas un mauvais plan dans le sens où ces modèles sont généralement équipés d’un dispositif ingénieux. Les voitures ayant des sièges auto à l’arrière sont aussi à éviter… Si ce n’est pas la progéniture qui ouvrira la porte à coup de pied, ce sera certainement le parent en voulant l’attacher…

L’indélicate passagère de cette Audi A4 a été filmée !

3. Passez à la dashcam… et au créneau

Si vous souhaitez pouvoir identifier le coupable, alors préférez le stationnement en créneau. Vos pare-chocs seront exposés mais si vous combinez à cela un système de dashcam filmant l’avant et l’arrière, avec un mode parking. Alors vous aurez une vidéo du coupable qui a tapé votre voiture. Vous pourrez ainsi vous retourner contre lui. Vos portières seront en bon état et vous aurez la garantie de ne pas avoir à débourser de l’argent pour la réparation des pare-chocs. Je parle plus en détails des dashcam dans cet article puisque j’ai cet équipement dans ma voiture. Sur la séquence ci-dessus, le coup de portière a été détecté mais n’est pas filmé directement, ce qui peut compliquer la procédure. Le propriétaire du véhicule a déposé plainte.

4. Garez-vous au bon endroit

Ensuite, soyez toujours attentif à l’endroit où vous stationnez votre voiture. Évitez le stationnement sur deux-places qui n’est pas respectueux, même si votre raisonnement est légitime, pour éviter que le gros Gérard sorte un peu violemment de la Mondeo et n’abime vos portières. Privilégiez des places plus larges dans les coins de parking, quitte à empiéter légèrement sur les zébras. C’est l’assurance d’éviter les conducteurs indélicats. Les places éloignées sont plus susceptibles d’épargner vos portières même si vous n’êtes jamais à l’abri totalement. D’une manière générale, évitez les places les plus proches de l’entrée des magasins, par exemple. Les gens qui n’ont pas envie de marcher chercheront toujours la place la plus près, quitte à vous coller. Dans les grandes villes et les hypercentres, ce genre de conseil est malheureusement difficile à mettre en œuvre, j’en conviens.

5. Repérez les lieux à l’avance

Si vous préparez un voyage et que le stationnement vous angoisse, repérez à l’avance les lieux sur Google Maps. Identifiez des places sécurisantes. Au besoin, vous pouvez même louer un garage ou un box pendant vos vacances. C’est la garantie que votre voiture soit protégée et que vous n’ayez pas l’angoisse de retrouver votre voiture abimée pendant vos vacances.

Cette séquence culte de la série Malcolm est un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire

6. Ayez un constat si besoin

Si vous constatez un coup de portière en direct sur votre voiture, vous pouvez tout à fait demander au fautif de remplir un constat. S’il refuse, vous ne remplirez que votre partie en mentionnant uniquement les informations que vous avez sur l’autre véhicule. Une photo peut aider. Mais gardez à l’idée que si la personne nie en bloc, alors il y a peu de chance que votre réclamation aboutisse. La personne acceptera plus facilement de financer le débosselage sans peinture de votre voiture.

7. Choisissez bien votre voiture

Face à ce problème, des constructeurs ont décidé de retravailler les peintures afin qu’elles encaissent plus facilement ces désagréments. Les peintures auto-cicatrisantes ont la faculté de se régénérer lors de l’exposition à la chaleur, grâce à des polymères particuliers. Pour l’heure, l’offre est très restreinte puisque l’on retrouve ce type de peinture sur le Nissan Murano de seconde génération (2009 – 2015), sur l’Infiniti FX37 et chez Panoz. Espérons que d’autres constructeurs suivent la tendance…

8. Achetez des baguettes de protection

Les baguettes de protection, c’est moche… Mais lorsqu’elles sont bien placées, elles remplissent leur rôle : celui d’absorber les chocs. C’est un dispositif peu coûteux tout en étant relativement efficace. Cependant, toutes les voitures n’ont pas la même hauteur de caisse, l’efficacité n’est donc pas maximale. D’ailleurs, rares sont les voitures à en proposer de série. Celles qui sont peintes sont également sujettes aux détériorations, ce qui réduit d’autant leur efficacité.

L’étroitesse des places de parking accentue souvent le phénomène…

9. Installez un film de protection

Une autre solution existe, bien qu’elle soit largement plus coûteuse. C’est les films de protection. Outre le covering que vous connaissez déjà, il existe des films transparents qui s’appliquent sur une partie ou l’intégralité de votre voiture, comme le film Xpel. Néanmoins, le coût est assez faramineux puisqu’il faut compter plusieurs milliers d’euros pour la couverture totale d’une voiture. Si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez tenter l’opération par vous-même. Les gros chocs ne seront pas absorbés mais les petits coups de portière le seront.

10. Choisissez le débosselage sans peinture

Enfin, si le mal est déjà fait, inutile de vous diriger d’office vers votre carrossier. Le débosselage sans peinture est une technique qui consiste à retirer de petits impacts. Il vous en coûtera généralement entre 35 et 60 € en fonction des villes et des professionnels. Des kits existent si vous voulez tenter l’expérience. Bien souvent, seule une petite bosse est présente sur votre voiture. Dans ce cas, le problème est assez facile à traiter. Le cas échéant, armez-vous d’un stylo retouche et utilisez un pinceau 0, qui sera plus fin et précis. Ensuite, vernissez afin de protéger.

Un vrai problème de société…

Bien sûr, les automobilistes qui ouvrent leurs portes sans faire attention sont à blâmer. Mais comment expliquer la récurrence du phénomène ? L’embonpoint des voitures est une nouvelle fois un facteur aggravant. Si les voitures sont de plus en plus longues et larges, les places de parking, quant à elles, répondent toujours à des normes et dimensions d’un autre temps. Les SUV, en pleine croissance, contribuent à occuper davantage d’espace dans des places qui elles, continuent d’avoir une largeur de 2,30 mètres. Verra-t-on une amélioration dans les années à venir ? Probablement pas puisque cela irait dans le sens de l’automobiliste et la politique actuelle n’a nullement vocation à cela.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page