ActualitéHyundai

Hyundai Kona N : coup de génie ou coup de poker ?

Il y a encore dix ans, Hyundai était une marque automobile qui puait l’ennui, malgré un rapport prix/prestation séduisant. Depuis quelques années, la marque coréenne n’en finit plus d’innover. Il y a peu, le nouveau Tucson a beaucoup fait parler avec ses lignes anti-conformistes. Aujourd’hui, on va reparler des SUV avec le Hyundai Kona N. Comme son nom l’indique, le petit SUV de la marque s’est dopé aux hormones et affiche pas moins de 280 chevaux. Un pari plutôt risqué mais qui pourrait porter ses fruits grâce à un argument de choc : un prix inférieur à celui de la concurrence…

Le Hyundai Kona, un SUV banal mais intelligent

En 2017, le minispace ix20 quitte le catalogue au profit d’un SUV. Et oui, encore un… La demande est telle que Hyundai ne peut esquiver cette catégorie. Il en découle le Kona. Esthétiquement, c’est un petit SUV de 4,16 mètres (4,20 mètres après le restylage de 2020). Son style est dans l’air du temps, sans fioriture, mais il n’est pas désagréable à regarder. Le succès est indéniable puisque près d’une Hyundai vendue en France sur deux est un Kona. Il faut dire que la gamme est pertinente avec des versions essence (120 chevaux) et diesel (136 chevaux) avec micro-hybridation 48 V, une version hybride essence (141 chevaux) et même une électrique déclinée en 150 ou 204 chevaux. Pour cette dernière version électrique, Hyundai n’a pas pu s’empêcher d’affubler d’un avant atroce sa version électrique. Soit.

Là où cela devient intéressant, c’est que des rumeurs sur une prétendue version sportive du Hyundai Kona N ont rapidement jailli. Ce n’est qu’en début d’année 2021 que le SUV sportif de la marque coréenne a laissé apparaître ses traits. Et finalement, hier, cela a été l’officialisation et on ne peut clairement pas être déçu. Style musclé, puissance intéressante, possibilité de déconnecter les aides… La sportive de demain sera-t-elle un SUV ? Tout le laisse à penser car ce segment continue de séduire massivement.

Un style musclé et bien dosé

Parmi les références sportives chez Hyundai, il y a la i30 N. On retrouve cet ADN sur le nouveau Hyundai Kona N. Au niveau de l’avant, on pourrait croire à un Picasso (un tableau de l’artiste, pas le monospace), avec une déstructuration volontaire. Les phares sont en deux parties tandis que le haut du pare-choc accueille une aération en trois parties. Les grilles de calandre, de pare-choc et des écopes arborent un motif niz d’abeille. Le logo de calandre passe en foncé tandis que les bas de pare-choc et de caisse ont un liseré rouge. Cette même couleur, on la retrouve sur les étriers de frein. Notons aussi que les passages de roues sont peints dans la couleur de la carrosserie. Un becquet de toit en deux parties fait son apparition, au même titre qu’un diffuseur et d’une double sortie d’échappement. Les jantes forgées de 19 pouces ont aussi un design spécifique, plutôt sportif !

À bord, la dotation s’enrichit. L’élément le plus marquant, c’est bien sûr les deux sièges baquets à l’avant, qui ont l’air super confortable. Mi-cuir mi-tissu, ils arborent un badge N joliment brodé. Par ailleurs, ces deux sièges sont chauffants. Ensuite, on repère un frein à main mécanique. À cela s’ajoute l’affichage tête haute de série, le tableau de bord numérique, les commandes vocales, le régulateur de vitesse adaptatif, la surveillance des angles morts ainsi que les feux de route intelligents. Quant à l’ambiance générale, elle demeure assez austère malgré beaucoup de bonne volonté. Les jeux de matière semblent sympa, tout comme le bouton rouge sur le volant et les touches de Sonic Blue, un gris très clair avec une pointe de bleu que l’on trouve sur la carrosserie.

Hyundai Kona N : la traction du moment ?

Quand on pense SUV, on s’attend souvent à avoir la transmission intégrale. Dans le cas du Hyundai Kona N, ce n’est pas le cas. N’y voyez pas une contrainte économique, je pense plutôt à un choix parfaitement conscient puisqu’il existe des Kona « classiques » en quatre-roues motrices. Pour autant, un vrai travail a été effectué sur le châssis. Déjà, il y a un différentiel à glissement limité pour une meilleure motricité. Diverses améliorations ont été portées, comme les freins plus gros, la suspension raffermie, la direction plus directe ou encore la rigidité de la caisse. De même, le Hyundai Kona N dispose de série de la suspension pilotée. Celle-ci peut être réglée grâce à plusieurs modes. Il en est de même pour la direction, avec un mode allant jusqu’à Sport +. Par ailleurs, la sonorité peut être amplifiée par un haut-parleur situé en bas du pare-brise. Espérons que le résultat ne soit pas trop dégueulasse…

Sous le capot, c’est le moteur de la i30 N restylée qui officie. Ce quatre-cylindres de 2.0 litres, aidé d’un turbo, affiche 280 chevaux et 390 Nm de couple. De série, on trouve la nouvelle boîte à double embrayage N-DCT à huit rapports. Précisons que le mode N Grin Shift permet, en appuyant sur le bouton NGS du volant, s’avoir un boost de 10 chevaux durant un maximum de 20 secondes. Un mode circuit est aussi présent. Dans ce cas, vous apprécierez les palettes derrière le volant… Quant au poids, il est de 1 510 kg, ce qui est correct dans la catégorie. Comptez 5,5 secondes pour le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe à 240 km/h.

Combien ça va coûter ?

Pour le moment, le prix du Hyundai Kona N n’a pas été communiqué. Sur le marché allemand, il faudra compter 37 750 €. C’est un prix assez élevé mais la concurrence l’est encore bien davantage. Une concurrence essentiellement allemande d’ailleurs, qui comprend l’Audi SQ2 et le Volkswagen T-Roc R. La commercialisation en France du Hyundai Kona N n’a d’ailleurs pas encore été décidée. Nul doute que la demande et les émissions de CO2 (et surtout le malus qui en découlera) seront l’élément décisionnel. En attendant, on ne peut que féliciter Hyundai qui continue sur sa belle dynamique. Forcément, on peut regretter qu’il s’agisse d’un énième SUV… Mais à côté de cela, un modèle sportif, exclusivement thermique et avec un style original, on apprécie…

Certaines photos, prises sur le Nürburgring, montrent bien la volonté de Hyundai. Le Kona N tapera-t-il un chrono dans sa catégorie ? On aura certainement des échos prochainement… Si les temps sont concluants !

Source
HyundaiNews.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page