ActualitéPorsche

Porsche Cayenne Turbo GT : celui qui pisse le plus loin ?

Derrière ce titre un peu provocateur, se cache une réalité : la course à la puissance des SUV premium. Un marché irrationnel mais dont le succès n’est plus à démontrer. Ces SUV de luxe reprennent les codes des voitures sportives, aussi bien en termes de style (les SUV « coupés ») qu’au chapitre des performances. Alors forcément, cette concurrence acharnée en roue libre aboutit à une guerre des chiffres. Et là encore, les constructeurs règlent leurs comptes comme pour les voitures sportives traditionnelles : avec une vitesse de pointe et sur le Nürburgring. On n’est bien loin de l’esprit originel du 4×4 puisque la question du franchissement est esquivée. Mais alors, il sert vraiment à quelque chose ce nouveau Porsche Cayenne Turbo GT ? Ou bien il se destine à faire de la figuration devant de la Georges V ?

Cayenne Turbo GT : dans quel objectif ?

Vous le savez déjà : l’automobile est en pleine évolution. Bon nombre de choses que l’on a connu s’apprêtent à disparaître ou à muter. Le concept du SUV n’est pas seulement un effet de mode : c’est devenu un standard, qui surplombe l’image de la traditionnelle berline en France. La preuve ? Regardez du côté des « compactes » actuelles qui assument pleinement leur filiation à cette catégorie, en reprenant l’esprit SUV, qui est lui-même l’esprit du 4×4. Pour mettre tout le monde d’accord, on parle de crossover. Revenons à notre Cayenne Turbo GT. Le Porsche Cayenne fut parmi les précurseurs des SUV de luxe et je dois reconnaître qu’il est assez surprenant de voir à quel point le dynamisme est bluffant, bien loin des à-priori que l’on pourrait se faire par méconnaissance de ce segment.

C’est indéniable, le Porsche Cayenne, surtout dans sa version Coupé, montre une polyvalence exceptionnelle dans la catégorie et se montre clairement sportif dans son comportement. Que l’on apprécie ou non le mastodonte, on ne peut pas nier le travail effectué par les ingénieurs. Mais alors, était-il vraiment nécessaire d’offrir une version surpuissante au Cayenne ? Cette version Turbo GT de 640 chevaux ne risque-t-elle pas de faire de l’ombre au Cayenne Turbo S E-Hybrid ? Ce dernier, plus puissant de 40 chevaux, constitue le haut de gamme tout en affichant une consommation basse pour la catégorie. Pour autant, le plus puissant n’est pas le plus efficace et l’effet de concurrence interne devrait être évité.

Sur le papier, le Porsche Cayenne Turbo GT est un « simple » Cayenne Turbo, exclusivement disponible en carrosserie Coupé et 4-places, dont la puissance atteint 640 chevaux. Attend-t-on vraiment d’un SUV qu’il soit sportif ? C’est la question que l’on se pose. La réponse est pourtant évidente : OUI. Le segment du SUV de luxe ne mise pas sur ses capacités en tout-terrain ; pas du tout. Ce sont les performances et notamment le 0 à 100 km/h qui rentrent en compte et qui font la différence aux yeux de beaucoup. Vous trouvez ça débile ? Pourtant le marché est ainsi fait. Et sur ce point, le Porsche Cayenne Turbo GT veut entrer dans la cours des grands en rivalisant avec les Lamborghini Urus, Audi RS Q8 et autres concurrents qui se partent plus ou moins une base commune. Mais si ça se vend, pourquoi se priver d’un marché ?

Qu’apporte vraiment cette nouvelle version ?

Esthétiquement, Porsche a voulu donner un côté précieux à son Cayenne Turbo GT. Cela passe par l’ajout d’une carrosserie bleu clair… Qui s’appelle Gris Arctique sur le configurateur. On distingue aussi que les jantes GT Design de 22 pouces sont peintes en néodyme. À l’arrière, on trouve un spoiler de toit en carbone, plutôt bien dessiné, qui rend la ligne plus agressive, avec des ailettes. D’ailleurs, pour plus d’exclusivité, le Porsche Cayenne Turbo GT n’est disponible que sur la carrosserie coupé. Rien n’a été laissé au hasard, pas même le nom : « GT ». Une association de lettres que l’on retrouve notamment sur la 911 avec deux gradations : GT2 et GT3. L’objectif de Porsche avec le Cayenne Turbo GT : c’est s’offrir la plus dynamique des versions. On pourrait imaginer cela entre un mariage entre un Cayenne Turbo et une 911 GT3. Dans la philosophie, c’est une version GTS, en mieux.

Si vous regardez bien les photos, on retrouve d’ailleurs un gros diffuseur avec deux sorties d’échappement centrales. Un appendice qui montre clairement la filiation avec les 911 les plus radicales. L’aérodynamique progresse, avec un abaissement de 17 millimètres tandis que bon nombre d’améliorations ont été apportées afin d’offrir le meilleur agrément moteur possible. Je pourrais même aller jusqu’à dire que ce sera le « Cayenne des puristes » mais ce serait peut-être exagérer quelque peu, mais vous avez compris l’idée. C’est en quelque sorte la cerise sur le gâteau. Et pour aller jusqu’au bout de cette idée, Porsche a mis le paquet pour faire plaisir. Puis ils ont emmené ce Cayenne sur la boucle nord du Nürburgring afin de lui donner une légitimité aux yeux de beaucoup.

Le plus performant des Cayenne jamais produits !

C’est un fait : les constructeurs automobiles nous ont habitués à sans cesse proposer des puissances plus élevées sur les voitures. C’est plutôt flatteur pour l’égo mais cela n’a de sens que si l’on parle du poids. J’en viens au fait que si on s’en tient à la lecture des puissances, on se rend compte que le nouveau Porsche Cayenne Turbo GT de 640 chevaux est moins puissant que son homologue Turbo S E-Hybrid de 680 chevaux. Pourtant, le moins puissant est bien plus performant. En effet, le Turbo S est hybride rechargeable. Il dispose donc de moteurs électriques et d’une batterie qui l’alourdissent davantage. À l’inverse, le Turbo GT se montre plus agile et plus bas, ce qui renforce son efficacité. Dans les faits, il reprend la même base moteur, tout en demeurant purement thermique.

Le puissant V8 biturbo de 4.0 litres a été retravaillé lourdement, au niveau des turbos, de l’injection, de l’admission et du refroidissement afin d’afficher 640 chevaux et 850 Nm de couple. Porsche précise son nouveau Cayenne Turbo GT reçoit un nouveau vilebrequin, des bielles, pistons, chaîne de distribution et des amortisseurs spécifiques. La boîte de vitesses automatique à 8 rapports PDK a été raccourcie et le silencieux central a été supprimé pour gagner du poids. Malheureusement, la marque allemande ne communique pas sur le résultat du régime.

On notera l’apparition d’un échappement en titane, des suspensions raffermies de 15% et bien sûr, les quatre roues directrices de série. Bon nombre d’équipements optionnels sur d’autres versions sont ici inclus de série, comme la stabilisation du roulis PDCC. On notera un léger carrosserie négatif à l’avant et des freins carbone-céramique de série. L’efficacité est également donnée par la lèvre de spoiler, élargie, capable d’offrir 40 kg d’appui à la vitesse maximale. Car oui, pour la première fois, un Porsche Cayenne de série pourra atteindre les 300 km/h.

À qui s’adresse le Porsche Cayenne Turbo GT ?

Porsche a lourdement travaillé la symbolique afin de faire de son Cayenne Turbo GT, un modèle d’exception. Cela s’accompagne d’une nouvelle sellerie, joliment surpiquée. La palette colorée a été restreinte afin de conserver une unité dans le style. On notera par ailleurs que les accélérations semblent plus franches, avec le 0 à 100 km/h en 3,3 secondes, c’est cinq dixièmes de mieux que le Turbo S, pourtant plus puissant de 40 chevaux. Mais alors, qui pourrait être intéressé ? Rationnellement, ce Cayenne Turbo GT n’a rien pour lui, à part les performances. Il est bien moins efficient que le Turbo S tout en étant plus cher. C’est un fait : vous devrez débourser un minimum de 199 728 € pour vous l’offrir, hors options bien sûr… Et patienter jusqu’en septembre 2021 pour en prendre possession.

En fait, je pense que Porsche veut continuer à développer des modèles plaisir sur toutes ses gammes. Les 718 ont des versions GT4 et Spyder, il y a les 911 Speedster et GT2 RS… À chaque fois, on découvre des versions savoureuses qui séduisent les amateurs. Ce Porsche Cayenne Turbo GT ne fera sans doute pas l’unanimité, mais il séduira ceux qui aiment ce type de modèle et qui en veulent la version la plus exceptionnelle. C’est la même démarche qui pourrait vous faire hésiter entre une 911 Carrera S et une GT3. Et ce sera sans doute la version la plus « passion » du Porsche Cayenne. Accessoirement, Porsche pourra rivaliser avec la concurrence envahissante et espérer remporter le concours de celui qui pisse le plus loin. La passion, ok, mais il y a une image à tenir derrière tout ça.

Ah, au fait ! Le Porsche Cayenne Turbo GT est désormais le SUV le plus rapide sur le Nürburgring. Avec un temps de 7 minutes et 38 secondes, il devance l’Audi RS Q8 de 4 secondes. Cet argument devrait sans doute faire la différence au moment de choisir un SUV de luxe.

Source
Newsroom.porsche.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page