AstucesPratique

Comment connaître les finitions, équipements et options de ma voiture ?

Lorsque l’on s’offre une voiture d’occasion, nous n’avons pas nécessairement connaissance de tout l’historique et encore moins de la facture d’achat. L‘importation étant en plein essor, il devient parfois difficile de cerner précisément la finition de sa voiture, de dissocier les équipements de série des options. En effet, sur certains marchés, les noms de version peuvent différer. Dans ce court article, je vais vous donner quelques clés et astuces pour y parvenir. En effet, que ce soit pour élaborer nos inventaires de véhicules de gendarmerie ou bien pour des articles particuliers, nous sommes nous-mêmes amenés à avoir besoin de ces informations !

Numéro de série : là où tout se passe mais…

Nos voitures peuvent parfois se ressembler au niveau de la carrosserie mais elles disposent d’éléments qui les singularisent. Il y a la plaque d’immatriculation déjà mais surtout le numéro de série. Avant de parler du décryptage de ces informations, prenons le temps de les comprendre. Il s’agit d’une référence unique composée de 17 caractères, qui comprend trois parties principales :

  • Le code WMI : il comprend les trois premiers caractères, pouvant alterner chiffres et lettres. Le premier indique la zone géographique, le second le pays puis le deuxième fait écho au constructeur ;
  • Le code VDS : c’est un descriptif technique qui décrit votre voiture par le biais d’une composition de six caractères ;
  • Le code VIS : ces huit caractères sont là pour hiérarchiser les véhicules d’une même série, par le biais de numéros croissants.

Le numéro de série (VIN) donne donc des indications assez précises sur votre voiture et son marché de production. Toutefois, il ne permet pas une lecture claire en ce qui concerne la finition, les équipements ou encore les options de votre voiture. Les concessions et les garages disposent d’outils permettant la lecture approfondie des numéros de série afin d’en extraire des informations précises. Cela permet généralement de retracer l’historique (en se basant sur le même principe que HistoVec) tout en apportant des indications sur la dotation. Cela permet par exemple aux professionnels de commander les bonnes pièces pour les véhicules de leurs clients !

Seulement, ce sont des outils professionnels, qui ne sont pas accessibles aux particuliers, ce qui en réduit potentiellement l’intérêt. Mais rassurez-vous, il existe tout de même des choses plutôt intéressantes. On notera d’ailleurs que par souci de simplicité, il existe des systèmes permettant de retrouver des informations simplement en saisissant le numéro d’immatriculation. La passerelle est alors directement établie vers le numéro de série. Vous pourrez ainsi retrouver les informations. Voyons comment cela se passe concrètement si vous souhaitez tout savoir sur votre voiture.

Comment obtenir ces informations ?

On le sait, l’être humain est souvent partisan du moindre effort. C’est pour cette raison que bon nombre de personnes préfèrent directement passer par des plateformes spécialisées, comme MecaVin. C’est facile à utiliser et vous connaîtrez toutes les informations inhérentes à votre voiture : finition exacte, liste et tarifs de chaque option, inventaire de tous les équipements de série ou encore le code couleur exact. Bref, à titre personnel comme professionnel, c’est ce service que j’utilise pour établir les articles les plus techniques, qui nécessitent des informations précises.

Et vu que j’en suis satisfait, je vous propose d’obtenir une remise de 10 % sur tous vos rapports MecaVin, en cliquant sur le bouton ci-dessous. Mais attention : ce service ne retrace pas l’historique d’une voiture ! Il propose en revanche d’obtenir toutes les informations techniques de votre voiture (et même son prix du neuf) à partir de l’année 2000, à l’exclusion de certains modèles japonais. C’est la solution la plus simple et la plus rapide à mon sens pour retrouver la dotation complète de votre voiture. Et cela, même s’il s’agit de l’achat d’une occasion importée.

Ce que j’apprécie avec MecaVin, c’est que l’on obtient notamment le prix de vente réel de notre voiture au moment de sa commercialisation. Il en est de même pour les options. C’est une vraie valeur ajoutée car ces valeurs fluctuent parfois assez fortement au fil des années. Il n’y a qu’à voir le prix des Alpine A110, qui ne cesse de bouger… Ou encore celui des Tesla qui bouge parfois de plusieurs milliers d’euros en quelques minutes.

Et sinon, quelles alternatives ?

D’une manière générale, les garagistes et concessions peuvent vous fournir quelques informations sur votre voiture. Ils peuvent bien sûr retrouver le descriptif détaillé de votre voiture, avec toutes les informations qui en découlent comme le nom exact de la finition, la totalité des équipements de série ou encore les options retenues. Toutefois, les professionnels ne sont pas tenus de vous fournir ces informations. Vous pourrez alors entreprendre des recherches sur internet en tentant de retrouver des catalogues d’origine en ligne. Pour les modèles importés, la tâche peut être plus complexe car des différences d’équipement ont pu exister. Voici néanmoins quelques pistes de recherches que vous pourrez explorer :

  • Voir la plaque constructeur : si vous disposez d’une Porsche, sachez que la plaque constructeur indique généralement un listing des codes options les plus représentatifs. Une brève recherche sur internet vous permettra de compléter ces vérifications. Bien sûr, cela donne un aperçu très général et aucunement un listing exhaustif de toutes les informations disponibles. C’est l’équivalent du fameux code PR, que l’on trouve sur les modèles du groupe VAG (Audi, Volkswagen, Seat ou Skoda). Dans les faits, il s’agit d’un simple mix de codes équipements, techniques et d’options qui n’a qu’un titre indicatif. Ce n’est donc pas viable ;
  • Aller voir un concessionnaire de la marque : en confiant le numéro de série de votre voiture (référencé à la case E de votre carte grise), vous pourrez probablement obtenir quelques informations, mais rarement le détail complet… Mais précisons que ces informations ne peuvent être obtenues que si vous êtes le propriétaire du véhicule. Si c’est une voiture que vous envisagez d’acheter, vous n’obtiendrez pas d’informations par ce biais ;
  • Retrouver une brochure d’origine : si vous avez une voiture récente et d’origine française, vous trouverez probablement une brochure disponible sur internet. Vous pourrez alors essayer de retrouver les différents équipements ainsi que la finition exacte. Je ne vous cache pas qu’il est très difficile de retrouver ce type de documents. Il faut en plus trouver la bonne version, avec le bon millésime… Bref, c’est assez compliqué, je vous recommande plutôt d’utiliser le site Zoomcar ;
  • Utiliser un décodeur de VIN gratuit : il existe quelques sites internet qui vous permettent de décrypter le numéro de série d’une voiture. Mais dans l’ensemble, les sites gratuits sont généralement bien peu complets et ne donnent pas l’accès aux informations importantes. Pendant longtemps, j’ai utilisé Vindecoder.pl mais qui demeure assez succinct avant de me tourner vers MecaVin.

Le « Full options », c’est du vent

En consultant la liste des options d’une voiture, on se rend très vite compte que bon nombre de modèles prétendus « full options » ou « toutes options » ne le sont que très rarement. Beaucoup confondent le fait d’avoir une voiture bien équipée avec une voiture dotée de toutes les options au catalogue. Il est pourtant nécessaire de bien faire la différence pour être crédible. Comme son nom l’indique, une voiture toutes options est équipée de tous les équipements optionnels (et payants) disponibles au catalogue. Dans la majorité des cas, notamment chez Porsche, de nombreux options rentrent en conflit. Cela aboutit sur le fait que la sempiternelle mention « toutes options » est bien souvent un mensonge. D’ailleurs, je vous invite à consulter cet article sur ce sujet, établi notamment grâce au service MecaVin qui m’a permis de faire de nombreuses vérifications et d’étayer mes propos !

Pourquoi connaître la dotation exacte est important ?

Le marché automobile de l’occasion étant en pleine mutation, il est indispensable de bien se positionner. En fonction de la finition, de l’équipement de série et des options, votre voiture peut se situer dans la fourchette basse, moyenne ou haute. Mais surtout, bien identifier sa voiture, cela permet d’orienter l’annonce en conséquence en renvoyant des signaux positifs à vote acheteur potentiel : vous savez de quoi vous parler. Pour certaines voitures, le pedigree est indispensable. C’est notamment le cas chez Porsche où l’identification précise et détaillée est un facteur essentiel. Enfin, il est très important de savoir dissocier l’équipement (qui est fourni de série pour une finition donnée) de l’option (supplément tarifaire en sus d’une finition).

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page