Pratique

Une voiture « toutes options », ça existe vraiment ?

Si vous parcourez les sites de petites annonces automobiles, vous vous rendrez assez vite compte du nombre de vendeurs parlant de voitures « toutes options » ou « full options » pour les franglais. Quand on parle d’options, on parle bien sûr d’ajouts payants (généralement) destinés à enrichir la dotation de base d’un véhicule. Pourtant, cela ne semble pas être très clair pour beaucoup d’automobilistes. Dans ce court article, nous verrons ce qu’il en est vraiment sur le marché. Une étude qui nous a donné du fil à retordre et dont la conclusion est assez déroutante…

« Toutes options », ça veut dire quoi ?

Commençons par une rapide explication des termes. Chaque voiture dispose d’un niveau de finition. Qu’il soit plus ou moins haut dans la gamme, ce niveau de finition correspond à des équipements qui sont fournis d’office. Pour enrichir la dotation, il est possible de choisir des options. Ces dernières peuvent être gratuites mais elles sont, dans l’immense majorité des cas, payantes. Une voiture « toutes options », cela signifie que la personne qui a commandé le véhicule a coché l’intégralité des cases disponibles… Ce qui peut faire grimper le prix de vente très (très) haut. Le nombre d’annonces « toutes options » sur le marché est énorme et forcément, on peut être amené à se questionner. Mythomanie générale ? Mauvaise manipulation du terme « full options » ? Nous avons essayé d’avoir un maximum de réponses.

Les voitures full options existent-elles vraiment ?

Certains constructeurs automobiles proposent un choix très restreint d’options. C’est par exemple le cas de Renault avec sa gamme sportive. Est-ce une mauvaise chose ? Pas vraiment ! Mais d’autres souhaitent offrir à leurs clients un maximum de possibilités de personnalisation. Chez Porsche, par exemple, vous pouvez fréquemment cocher plusieurs centaines de cases. C’est pour cette raison qu’une Porsche full options… Cela n’existe pas, sauf de très rares exceptions. De nos jours, les constructeurs autorisent beaucoup de personnalisations, que ce soit sur les citadines, comme sur les SUV ou les voitures sportives. Dès lors, les options sont très nombreuses et il est presque impossible de tout avoir. Ne serait-ce parce que certaines entrent en conflit les unes avec les autres. Certains fabricants ont d’ailleurs fait des options, leur marque de fabrique, à l’image de Mini ou Porsche !

Lorsque nous avons mené cette étude, nous nous sommes concentrés sur 10 véhicules, sélectionnés de manière aléatoire sur les sites de petites annonces avec une constante : il s’agirait (selon les vendeurs) de véhicules « toutes options ». Notre partenaire Meca Vin (je vous en parle en fin d’article) nous a permis de connaître la dotation exacte de chacune de ces voitures et c’est là qu’on a commencé à rire et à pleurer en même temps. En mettant en parallèle les options réellement présentes sur les voitures et celles qui étaient disponibles au catalogue de l’époque, le malaise était réel.

Mythomanie généralisée ?

Sur les 10 véhicules analysés, aucun n’avait réellement toutes les options possibles. On en est même très loin. Parmi ces 10 véhicules, il y avait notamment une Vokswagen Golf 6 prétendue « toutes options » qui n’en comportaient en réalité que 3 sur les 24 possibles. Et cela a été le cas sur l’intégralité des modèles analysés. Pire encore, un propriétaire de Porsche Cayenne a tendance mythomane invente lui-même des options qui sont en réalité de série. La peinture opaque se transforme en peinture métallisée facturée 1 028 €, le carnet de bord électronique devenait une option à 508 € alors que ce n’était pas le cas et les sièges Sport prétendus à 1 901 € n’était pas inclus.

Au sein des 10 annonces, je me souviens aussi de ce Citroën C4 Grand Picasso prétendu « toutes options » mais qui n’en comportait qu’une sur les treize proposées ou encore de cette Audi A1 avec 10 options sur les 87 disponibles ! Dans tous les cas, il y a un sérieux problème d’honnêteté. L’une des annonces était consécutive au décès du propriétaire. On peut alors s’imaginer d’une méconnaissance de la part de la famille qui vendait le véhicule. Pour les autres, est-ce de la mauvaise foi ? D’un amalgame entre « bon équipement » et « full options » ? À vrai dire, je n’en sais rien et c’est pour cela que j’ai pris le temps de contacter certains propriétaires de voiture pour leur poser la question. Non seulement l’accueil a été glacial mais les insultes ont fusé en quelques secondes pour deux d’entre eux ? Le sujet serait-il vraiment sensible ?

Soyez honnête dans vos annonces

On ne le répètera jamais assez : une annonce efficace est une annonce honnête. Tout mensonge finit toujours par se savoir. Pour ma part, je ne donnerais pas suite à une voiture prétendue « toutes options » si ce n’est pas réellement le cas. Certaines finitions hautes ne nécessitent aucune option alors il n’est pas nécessaire de mentir délibérément pour attirer davantage de visiteurs. Notre étude ne peut évidemment pas s’appliquer au niveau national mais je pense qu’elle est assez révélatrice du rapport à l’automobile entretenu par certains. La prochaine fois que voyez une voiture « full options » à vendre, posez-vous à deux reprises la question !

Il est important de bien différencier l’équipement de série d’un côté, et les options de l’autre. Une voiture « toutes options » fait référence, comme son nom l’indique, exclusivement aux ajouts additionnels. Pour une voiture bien équipée, on ne parlera donc pas d’une voiture full options. Évitez aussi le « Toutes options sauf toit ouvrant, GPS, sièges en cuir, grand écran… » qui est aussi peu crédible que ceux qui cherchent une « paire de 4 jantes » !

Connaître les options d’une voiture d’occasion ?

Pour connaître le niveau d’équipements et surtout les options de ces dix voitures, j’ai fait appel au site MecaVin qui m’a permis d’avoir des informations précises et une base sérieuse. Si vous avez acheté une voiture d’occasion et que vous avez envie de connaître l’équipement précis, je ne peux que vous conseiller d’y faire un tour. Le rapport est à petit prix, vérifié par l’équipe et c’est fiable ! D’ici quelques semaines, je vous proposerais un article pour apprendre un maximum d’informations sur votre voiture.

Le rapport MecaVin permet de rapidement se rendre compte que l’on vous prend pour un abruti, comme pour ce Mazda CX-3 prétendu toutes options mais qui ne disposent, en réalité, que de la peinture métallisée !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page