ActualitéCupra

Cupra Leon VZ Cup : de la bonne volonté mais…

Le segment des compactes sportives n’est pas mort, même s’il est sous perfusion… Bon nombre de constructeurs ont réalisé des versions encore plus exclusives pour ceux qui veulent aller plus loin. Chez Renault, on a les Mégane RS Trophy et Trophy-R. Chez Volkswagen, il y a bien les Golf GTI Clubsport et Clubsport S tandis que chez Cupra, la Leon VZ de 300 chevaux était l’unique proposition, aux côtés des versions hybrides. Désormais, on pourra compter sur la nouvelle Cupra Leon VZ Cup. Mais malheureusement, elle ne correspond pas pleinement à ce que l’on pouvait en attendre…

Cupra Leon VZ Cup : un nom évocateur

Seat et Cupra ont été engagées dans de nombreuses compétitions. La marque espagnole, sous le giron allemand du groupe Volkswagen, a donc une expérience certaine dans ce domaine. Jusqu’à présent, il était possible de commander la Leon en version berline ou break (SportsTourer) en finition VZ. Cela donnait le choix entre les versions hybrides rechargeables 204 ou 245 chevaux, une version TSI (essence) de 245 chevaux ou bien la version la plus aboutie, qui culmine à 300 chevaux. Si ces modèles sont des tractions, une version à transmission intégrale existe sur le break, avec la puissance qui passe alors à 310 chevaux. Cette nouvelle finition VZ Cup est arrivée sans prévenir ! Avec un tel nom, on peut légitimement s’attendre à une préparation pour s’amuser sur circuit.

Au niveau du style, la Cupra Leon VZ Cup se montre plutôt discrète. Elle reprend la même présentation que les Leon VZ. La version 5-portes s’identifie à un becquet exclusif destiné à améliorer l’aérodynamique et notamment les flux d’air latéraux. On note aussi un rajout sur les bas de caisse, qui semble en fibre de carbone. Les jantes de série sont en 19 pouces et de couleur cuivre. Il s’agit en réalité du modèle Laguna Secca Copper, déjà proposé en option sur la Leon VZ « classique ». Une évolution assez timide donc, qui ne sera identifiable que par les initiés…

De nouveaux sièges baquets qui font la différence

Le principal apport de cette Cupra Leon VZ Cup, ce sont avant tout ces nouveaux sièges, nommés Cup Bucket. Ceux-ci sont directement repris du Formentor VZ5. Ils ont l’avantage d’offrir un meilleur maintien latéral et s’avèrent particulièrement esthétiques. Vous pourrez les choisir en noir ou en bleu, en fonction de la teinte préférée. Ils permettent d’abaisser légèrement le centre de gravité, grâce à des fixations plus basses. Ceux qui veulent installer des harnais pourront d’ailleurs le faire, à la condition de procéder à l’adaptation car il n’y a pas de fixation prévue à l’arrière.

Le dos de ces sièges est en fibre de carbone, ce qui est un avantage en matière de design comme de gain de poids. On trouve le volant Cupra Supersports de série alors que celui-ci était disponible en option également sur les VZ, au même titre que les coques de rétroviseurs en carbone ou les jupes latérales…

Pour le reste, on retrouve l’intérieur de la Cupra Leon ST, déjà très bon et bien équipé. Les ajouts sont donc assez limités au niveau de l’habitacle bien que la marque capitule fortement sur ces nouveaux sièges baquets. Toutefois, aucun réglage châssis spécifique n’est mentionné par la marque… De même, il faut toujours ajouter 2 410 € au prix de la Cupra Leon VZ Cup pour bénéficier des freins Brembo Sport. Aucune cure d’allègement spécifique non plus n’a été prévue, hormis un petit gain dû aux sièges sans doute. Cette finition a-t-elle donc vraiment un intérêt ?

Cupra Leon VZ Cup : une simple opération marketing ?

Ajouter le mot « Cup », « Clubsport » ou encore « Trophy » dans le nom d’une voiture, ce n’est pas anodin. C’est la promesse d’aller encore plus loin. Dans le cas de cette Cupra Leon VZ Cup, la coquille semble plutôt vide. Bien sûr, il s’agit d’une excellente voiture, fiable, performante… Mais cette finition VZ Cup semble plutôt maigre. L’immense majorité de ses nouveautés est en réalité un recyclage d’équipements optionnels jusqu’à présent ou bien même le piochage dans la banque de pièces de la marque. Si l’ensemble est cohérent, on peut regretter que l’approche soit assez superficielle. Dans le but d’augmenter l’efficacité ou la performance, on ne trouve pas de meilleurs freins puisque les Brembo sont toujours optionnels. La puissance reste la même et les réglages châssis ne semblent pas avoir été touchés. Malheureusement, pas d’allègement particulier non plus…

On notera qu’il est possible de réserver la Cupra Leon VZ Cup en berline 5-portes ou break, avec les motorisations hybride rechargeable de 245 chevaux ou bien en TSI 300 chevaux (310 chevaux pour le break 4×4). Cette finition nécessitant un supplément de 5 460 €, je dois reconnaître que j’ai un petit peu de mal à en saisir l’intérêt réel. Cette finition, déjà au catalogue, n’est pas non plus une série limitée. Comptez un minimum de 47 610 € pour la version berline. Les livraisons débuteront à partir de mars 2022.

Source
Seat-mediacenter.fr
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page