C'est à vendre !DécouvertesPorsche

Il y a quinze ans, le prix des Porsche (ça fait mal…)

La Porsche 911 Série G, cela a toujours été mon modèle fétiche, celle que je me suis promis d’avoir un jour. En 2006, à treize ans, je me plaisais à rêver devant les petites annonces du magazine bi-mensuel Top’s Cars. Aujourd’hui, je les ressors pour vous ! On va se replonger sur les petites annonces de voitures Porsche, présentes dans ces mêmes magazines, précieusement conservés par mes parents. Et vous allez le voir, les prix ont grandement évolué depuis, parfois à la baisse mais souvent – et surtout – à la hausse, bien encouragés par un phénomène spéculatif. Car en quinze ans, les vieilles 911 sont passées du stade de belle voiture ancienne… À placement financier…

Pourquoi cet article ?

Oui, c’est vrai après tout… Pourquoi ressortir de vieux magazines ? Cela faisait longtemps déjà que je voulais me replonger dans ces magazines de mon enfance. Les années passant, notre regard évolue, nos connaissances et nos envies également. Si je reste un passionné absolu des 911 série G (avec les pare-chocs à soufflet), ce sont désormais des voitures devenues difficilement accessibles. Surtout, cet article sera l’occasion de faire un bon dans le temps. En 2006, la Porsche 911 type 997 était tout juste produite tandis que les 996 étaient au plus haut de leur cote. Déjà à cette époque pas si lointaine, certains modèles étaient sujets à la spéculation… Mais c’est sans aucune commune mesure avec ce qui existe aujourd’hui.

De nos jours, le « porschiste » est souvent moqué. Dans l’imaginaire collectif, c’est un soixantenaire vêtu du duo mocassins/polo du club, obsédé par le « matching numbers », les 911 Classic et un peu condescendant. Pourtant, le public Porsche est bien plus diversifié qu’on ne le pense et souvent bien loin des clichés ! C’est toutefois un univers qu’il est de plus en plus difficile de pénétrer tant les prix d’accès de certains modèles sont devenus délirants. Même les modèles autrefois boudés comme les PMA (Porsche à moteur avant) et les 911 type 996 voient leur cote exploser.

Face à ces envolées des prix, les vendeurs suivent le mouvement spéculatif et espèrent toujours vendre leurs Porsche à prix d’or. Dans cet article, j’illustre mes propos avec dix annonces, dûment sélectionnées, dans différents magazines Top’s Cars édités durant l’année 2006. Bien sûr, le coût de la vie a augmenté en quinze ans et ce paramètre est logiquement pris en compte* !

1. La « Porsche du pauvre » à petit prix

Commençons avec celle qui a longtemps été considérée comme étant la Porsche du pauvre. Dans les faits, c’était plus souvent la 924 qui récolta ce qualificatif peu flatteur. En 2006 d’ailleurs, la Porsche 924 était au plus bas de sa cote. Dès 1 500 €, on pouvait trouver un exemplaire en état tout à fait correct. Aujourd’hui, c’est mission impossible.

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
6 000 €7 500 €24 000 €+ 220 %

Dans le cas de la Porsche 944 S2 de l’annonce, il faut savoir que le prix est descendu régulièrement pour finalement terminer à 6 000 €. Un prix très bien placé d’autant plus que la version S2 dispose d’une puissance de 211 chevaux. Alors bien sûr, elle est considérée comme une version de base, après le retrait de la version « classique » de 163 chevaux. Elle ne reçoit pas le moteur flat-6 mais se contente d’un 4-cylindres. Mais comme tout est question d’offre et de demande, les cotes étaient alors au plus bas et c’était l’occasion de faire de très belles affaires. Aujourd’hui, les 944 sont très recherchées ; leur cote d’amour a remonté aussi vite que leur cote. Décidément, que de coïncidences chez Porsche !

2. Une belle 944 Turbo à moins de 10 000 € !

Poursuivons avec une seconde Porsche 944. Mais cette fois, c’est une version Turbo, même si cela ne se ressent pas vraiment sur la cote. Par rapport aux prix actuels, c’était véritablement une très belle affaire. À l’époque, ces modèles étant peu recherchés, les prix étaient souvent assez facilement négociables…

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
9 000 €11 250 €26 000 €+ 131 %

Le plus impressionnant, c’est que les Porsche 944 Turbo ne cotent pas beaucoup plus que les versions classiques, si l’on se réfère aux grilles de cote du moment. Mais là encore, il y a fort à parier que c’est un modèle dont la demande va s’envoler pour les plus belles versions. Bien que l’annonce ne soit pas spécialement bien complétée, cet exemplaire semble en bel état. Il serait intéressant de savoir ce qu’elle est devenue aujourd’hui !

3. La géniale 928 GTS a un prix « abordable »

La Porsche 928 GTS, c’est la dernière évolution de cet incroyable coupé. Pour l’anecdote, la 928 était appelée à remplacer la 911 du moment, la série G. Mais l’engouement pour la 911 ne s’est jamais épuisé, contrairement à cette élégante 928 qui quitta le catalogue en 1995 : une carrière de 18 ans, c’est très respectable !

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
24 000 €30 000 €66 000 €+ 120 %

La 928 GTS, comme toutes les Porsche 928, a reçu un moteur V8 ! C’est un coupé innovant dans ses lignes, avec des traits très élégants et un arrière très profilé. Malgré tout, c’est aussi un modèle qui a divisé les passionnés et qui a mis du temps à trouver son public. Aujourd’hui, la cote d’amour est très haute, pour les belles 928. Mais cela reste un modèle d’initiés… Comme tous les modèles Porsche, la gamme était très complète avec même des versions Turbo et Turbo S. Pourtant, la 928 GTS est la plus recherchée, avec une évolution moteur à 350 chevaux !

4. Les Porsche Boxster sont au top !

Lorsque les Porsche à moteur avant ont été abandonnées, les « porschistes » ont alors désigné le récent Boxster comme étant la nouvelle Porsche du pauvre. Pourtant, la 986 donna ses traits à la 911 type 996… Mais cette dernière fut boudée à sa sortie pour son style innovant et le refroidissement liquide. Malgré tout, le Boxster est un roadster génial et très amusant à conduire. Mieux encore, son moteur 6-cylindres à plat en position centrale arrière lui donne un bel équilibre.

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
32 000 €40 000 €20 000 €– 50 %

En 2006, les Boxster type 986 étaient alors très récents. Le modèle ici illustré n’avait que cinq ans au catalogue, ce qui en faisait une voiture « presque » neuve. Dès lors, la décote était inévitable d’autant plus que les volumes de vente ont été très importants. Malgré tout, les belles configurations, comme les modèles S dans de beaux coloris ont rapidement été recherchés. Depuis, la cote s’est effondrée, atteignant parfois les 10 000 € quelques années plus tard pour certaines versions. Actuellement, la cote remonte progressivement et sans surprise, les Boxster S sont les plus recherchés !

5. Le Porsche Cayenne était alors comme neuf !

Cela déplaira sans doute aux puristes de la marque mais le Cayenne est clairement le modèle qui a permis de redresser les comptes de la marque. Nous sommes en 2006 et le Cayenne a entamé sa carrière quatre années plus tôt. Là encore, nous sommes sur un modèle qui était relativement neuf et malgré la décote, les prix restent élevés. Rien d’anormal donc !

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
92 000 €115 000 €15 000 €– 87 %

Il y a quelques mois, j’éditais un guide d’achat sur les Porsche Cayenne à moins de 10 000 €. Je pense que le titre de la publication suffit pour comprendre le phénomène de décote très important qui entoura ce SUV allemand. Forcément, les volumes de vente ayant été importants, les Cayenne subissent une décote impressionnante. D’une manière générale, les SUV sont rarement de bons placements financiers. Même les Cayenne Turbo S, pourtant plus rares, ne prennent jamais vraiment de valeur…

6. Une Porsche 911 Targa Classic au prix d’une Dacia Logan

Nous arrivons désormais dans les annonces qui commencent à faire mal. Les Porsche 911 sont les voitures de la marque qui subissent la plus forte spéculation. On commence justement avec un modèle qui n’est pas totalement d’origine mais dont la base semble très intéressante. Et pour cause, le moteur a été refait… Et il s’agit d’une 911 Classic ! En l’occurrence, c’est une version Targa, avec le moteur 2.4S de 160 chevaux…

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
8 000 €10 000 €161 000 €+ 1 510 %

Aujourd’hui, un tel modèle est généralement d’origine afin de coller aux attentes des collectionneurs et autres spéculateurs compulsifs. Qui aurait cru, il y a une quinzaine d’années, que la cote se serait envolée à ce point ? Les modèles Targa sont plutôt rares sur le marché. Il est fort probable que cet exemplaire ait été remis à neuf depuis et qu’il soit précieusement conservé… Espérons que ce soit entre les mains d’un collectionneur.

7. La « Porsche 911 du pauvre » à un prix imbattable

Afin de démocratiser l’accès à la 911, Porsche a eu l’idée, au milieu des années ’60, d’implanter dans une coque de 911, un moteur de « vieille » 356. Exit donc le 6-cylindres à plat, place désormais à un quatre cylindres moins puissant, moins performant… Mais cela permettrait de baisser le ticket d’entrée de la 911 d’environ 30 %. Le nom de ce modèle ? La 912 ! Et hormis le sigle arrière, rien ne différencie esthétiquement une 911 d’une 912.

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
10 000 €12 500 €47 000 €+ 276 %

Lorsque je suis tombé sur l’annonce de cette belle Porsche 912, je n’ai pas pu résister à l’envie de l’inclure dans l’article. C’est une voiture rare, très belle et iconique. Il y a quinze ans, la cote était réellement très basse, la demande n’était pas énorme. En témoigne cette belle 912 de couleur jaune, annoncée dans un état collection… Et dont le prix de 10 000 € était négociable. Aujourd’hui, si la cote est inférieure à celle d’une 911, elle tend à s’en rapprocher. Surtout si c’est un modèle dans son état d’origine.

8. Une belle Porsche 911 (964) Cabriolet…

Passons désormais sur une Porsche 911 type 964, c’est la première 911 vraiment revue puisqu’entre la Classic et la Série G, la base technique restait la même. La 964 est un modèle savoureux à conduire, qui assure la transition entre les anciennes et les modernes. Ici, nous sommes sur un modèle cabriolet, avec la transmission intégrale et dans une élégante couleur Améythiste.

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
28 000 €35 000 €61 000 €+ 74 %

Le prix de vente d’époque, fixé à 28 000 €, était plutôt bien placé déjà ! Les 964 sont aujourd’hui très demandées, surtout dans les belles configurations, comme ici. Malheureusement, il est illusoire d’espérer un trouver un tel modèle de nos jours, dans un ordre de prix raisonnable. Malgré tout, la génération qui a suivi, la 993, a été encore plus un succès. Pour beaucoup, elle est considérée comme LA 911 idéale ; la dernière avec le refroidissement par air. Pendant plusieurs années, la 964 a donc vu cote stagner…

9. Une Porsche 930 qu’il aurait mieux fallu garder !

Contrairement aux idées reçues, seule la Porsche 911 Turbo avec le moteur 3.3 litres prend l’appellation 930, pas la 3.0 ! C’est justement une vraie 930 que j’ai trouvé en annonce et là, ça a été une énorme claque. En 2006, on pouvait s’offrir ce modèle pour « seulement » 30 000 €. Une cote qui a triplé en quinze ans !

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
30 000 €37 500 €100 000 €+ 167 %

C’était d’ailleurs la première génération de Porsche 911 Turbo et sans doute la plus incroyable ! À l’époque, c’était une stricte propulsion et le turbo n’avait pas de géométrie variable. Il y avait donc un vrai « coup de pied au cul » lorsque le turbo chargeait et c’était impressionnant. Ce n’est pas le modèle le plus facile à conduire… Mais quel charme…

10. Une Porsche 965 Turbo S à ce prix ? Et oui…

Terminons avec un modèle hautement désirable. Pour rappel, les Porsche 911 type 964 en version Turbo ont pour nom de code 965. C’est ce nom qui a été retenu pour les identifier clairement. Deux cylindrées ont été proposées successivement, avec le bloc de 3.3 litres et celui de 3.6 litres, de la version S ici présentée. En prime, nous sommes ici sur un modèle rare, prétendu toutes options et disposant de toutes les factures depuis l’origine.

Prix en 2006Équivalent 2022Côte actuelleDifférence
78 000 €97 500 €186 000 €+ 91 %

Bien sûr, de nombreux paramètres expliquent l’évolution des cotes et l’aspect spéculatif n’est pas le seul motif. S’il est facile d’accuser les vendeurs de profiter, pourquoi ne pas blâmer les acheteurs qui acceptent ces prix ? S’il y avait un refus massif d’accéder aux demandes des vendeurs, ces derniers n’auraient pas d’autres choix que de stopper cette spéculation. Au final, tout le monde y trouve à peu près son compte… Sauf bien sûr ceux qui veulent s’offrir leur première Porsche…

*Pour l’évolution du coût de la vie, j’ai considéré le smic horaire net de 2006, fixé à 8,27 € puis celui de 2022, qui s’élève à 10,57 €. Cela représente donc une augmentation de 25 %, qui m’a permis de calculer l’équivalence. Les cotes Porsche ont été obtenues grâce à celles fournies par celles du site Flat6mag, en cherchant les correspondances les plus précises possibles, pour des modèles en parfait état.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

1 commentaire

  1. Bonjour. Beau travail de documentation qui confirme par les preuves ce qu’on déplore chaque jour. autre phénomène constaté : l’extraordinaire élasticité des prix. On trouve des 911 3,2 de 45000 à 100000 euros ! Alors qu’une très belle il y a 15 ans valait 25000 euros maxi. Je me souviens aussi qu’un de mes amis a eu le plus grand mal a revendre une 964 de 1992 magnifique en 2008 en dessous de 30 000 euros avec seulement 120 000 km après avoir fait 8000 euros de frais dessus ! Sans compter que les voitures avaient 15 ans de moins et donc dans un bien meilleur état. Un signal encourageant ? On commence à voir de plus en plus des prix en baisse dans les annonces, ça ne part pas comme des petits pains non plus ;)) let’s wait !

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page