ActualitéMcLaren

McLaren Elva : un retour aux sources pimenté

En ces temps moroses où les SUV sont plus nombreux que jamais, il reste heureusement des voitures dont le seul but est de procurer du plaisir de conduite. La McLaren Elva en fait assurément partie. En écho à la McLaren-Elva M1A de 1955, la manufacture anglaise intègre un nouveau modèle dans sa branche Ultimate Series, consacrées aux supercars en série très limitée. Après les P1TM, Senna et Speedtail, place donc à la McLaren Elva, cru 2020. Ce speedster sera certainement l’un des modèles les plus emblématiques de la marque… Ne serait-ce que par son style et son prix de vente !

Un speedster ?! Quelle idée… géniale !

Après être restée longtemps dans l’ombre, McLaren refait parler d’elle. Et dans le bon sens du terme. La McLaren Elva, dont la marque a voulu garder le nom discret, reprend un petit peu le concept des Ferrari Monza SP2. Cette carrosserie speedster illustre bien la volonté de la marque d’aller de l’avant et de toujours repousser ses limites. Ici, pas question d’émissions de CO2 ou autre : le plaisir est le seul mot toléré.

Le style est agressif. Les clins d’œil au passé sont indéniables, ne serait-ce que par cette grande grille sur le capot avant. On note l’absence de pare-brise, gain de poids oblige. Les phares sont acérés avec un avant proéminent, que l’on imagine très aérodynamique. Néanmoins, le pare-brise reste optionnel même si un système ingénieux permettant d’éviter les flux d’air autour des occupants, même à haute vitesse (technologie AAMS). Les jantes forgées ultra légères sont simples mais efficaces dans leur présentation. Enfin, on apprécie le design des baquets qui semblent ne faire qu’un avec l’extérieur.

Un intérieur spartiate mais bien pensé !

L’habitacle de la McLaren Elva a fait l’objet d’une attention toute particulière. L’assise des sièges a été raccourcie dans le but que les passagers puissent se tenir debout à bord. On note aussi la présence d’un écran tactile de 8 pouces, des compteurs joliment dessinés, un beau volant avec une jante épaisse… Et c’est à peu près tout !

mclaren-elva-volant

Le dessin intérieur, aussi bien de la planche de bord, que des contreportes ou des sièges, évoque la modernité. Tout repose par ailleurs un châssis monocoque en fibre de carbone. Mais derrière un sentiment de simplicité, la partie technique est assez incroyable. L’aileron arrière actif est de la partie tout comme le système de suspensions qui permet de relever la voiture de quelques centimètres.

815 chevaux sur les roues arrière

Enfin, la McLaren Elva conservera son V8 biturbo de 4.0 litres et la boîte robotisée à 7 rapports. La puissance a été portée à 815 chevaux, soit 5 chevaux de plus que la Ferrari Monza (ah la la…). Avec 800 Nm de couple, elle réalisera le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes et mettra seulement 6,7 secondes pour atteindre les 200 km/h au départ arrêté. La production est limitée à 399 exemplaires avec un prix de vente établi à 1 700 244 € hors options. Les premières livraisons auront lieu d’ici un an. Sinon, dans un registre plus accessible, vous pouvez acquérir le smartphone OnePlus 7T Pro édition McLaren !

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer