ActualitéDe Tomaso

Ares Panther ProgettoUno : c’est toi qui es la plus belle !

Alors oui, elle n’est pas toute nouvelle, cette Ares Panther ProgettoUno. Les premières esquisses rendues publiques datent de fin 2017, mais son entrée en production ne se fait que maintenant ! Cela nous oblige tout de même à vous présenter une des plus belles voitures contemporaines. Rien que ça !

On a déjà vu cette ligne quelque part…

Lorsqu’une nouvelle supercar est dévoilée, à l’heure actuelle, le chapitre qui coince toujours est le design. La recherche de la performance et de la rapidité demande un sacrifice sur le plan esthétique. Pourtant, chez PDLV, on commence à se lasser de ne plus voir de belles hyper-sportives. Alors, ce que les carrossiers de chez Ares Design nous ont pondu est pour nous, comme une petite vague de fraîcheur bienvenue !

Les yeux plus avertis auront déjà reconnus des ressemblances avec un coupé des années 70, reprenant même son nom. La ProgettoUno d’Ares arbore fièrement un style néo-rétro et rend hommage à la célèbre De Tomaso Pantera (1972 – 1996). Cette dernière est apparue, par exemple, dans le cinquième opus de Fast and Furious. Elle a aussi été conduite par Elvis Presley, ou encore par notre Johnny national. Ici, le pari d’Ares était d’ajouter du contemporain tout en gardant le côté vintage.

Ares Panther, une supercar comme on en voit rarement aujourd’hui

Quand Lamborghini sort la Sián, on se demande vraiment s’ils ont tout compris. Afin d’atteindre de très hautes performances (2,8 secondes au 0 à 100, plus de 350 km/h en pointe pour 819 chevaux…), le look de la voiture a été massacré. En conclusion, elle est impayable, et ce n’est pas un modèle de raffinement. En plus, il y a eu pire, avec le concept Terzo Millennio…

Sur sa ProgettoUno, Ares Design utilise l’avantage des courbes. La face avant est caractérielle, avec un capot plongeant et une quasi-absence de calandre. On peut qualifier la signature lumineuse des feux de jour de simpliste, mais c’est à l’allumage des phares de croisement que la classe surgit de cette panthère. Nous remarquerons aussi des nervures et des prises d’air sur le capot plongeant, parce qu’évidemment, le moteur se trouve derrière…

Ares Design, ou comment ne pas renier ses origines

Lorsque l’on regarde le profil de cette Panther ProgettoUno, les ressemblances avec son aïeule continuent à sauter aux yeux. Les jantes arrière sont plus grandes d’un pouce que les avant (21″ et 20″), tout comme la De Tomaso Pantera. Mais le must est la présence des arches à l’arrière, qui finissent la courbe de la voiture à l’image d’une Ferrari Testarossa. Nous noterons aussi le clin d’oeil à la Pantera toujours, avec la lucarne latérale transformée en prise d’air, ou encore la face arrière bien relevée.

La face arrière est massive, spéciale, mais ne tombe pas dans la vulgarité. Les cannelures d’aération moteur sont bien présentes comme sur les supercars d’il y a 40 ans, avec un aileron discret et des passages d’air à travers les feux arrière. La largeur des pneus Pirelli P-Zero monté en série sur le train arrière pose clairement la voiture au sol, et sa largeur de presque 2 mètres hors-rétroviseurs (taillés expressément dans un besoin aérodynamique aussi) ne fait qu’amplifier cette impression. Cela s’annonce compliqué de garer l’auto au parking de la grande surface pour aller chercher les pizza surgelées.

Le credo de l’Ares Panther ProgettoUno : la personnalisation

Même si nous ne sommes pas dans l’euphorie, Ares reprend un peu le concept de Pimp My Ride, mais chaque carrossier comme Zagato, Pininfarina ou Bertone, propose (ou proposaient) de personnaliser entièrement l’intérieur de la voiture qu’ils créaient. Actuellement, en 12 semaines (selon l’estimation), Ares se dit capable d’assembler une Panther ProgettoUno entièrement, et de créer entièrement l’intérieur du véhicule selon le gout du client. Pour du fait-main, la cadence est très impressionnante ! A côté de cela, Ares ne tombe pas dans l’excès de technologie. Un écran de 12,3″ prend place derrière le volant (avec une interface très ressemblante au taureau italien…), commandable via une multitude de boutons sur la console centrale.

Pourtant, les sources se déchaînent… Les informations les plus récentes annoncent que 21 Panther ProgettoUno seront produites sont déjà vendues… Cela ne serait même pas étonnant. Cependant, l’idée principale du patron d’Ares Design était de créer plus de 60 exemplaires d’ici quelques années… On ne sait plus où donner de la tête !

Un moteur Lamborghini, assaisonné par le chef Ares Design

Evidemment, c’est un supercar. L’Ares Panther ProgettoUno n’est pas sous-motorisée, et de loin. Elle emprunte le V10 d’une cylindrée de 5,2 litres à Lamborghini. Poussé à 640 chevaux dans la Huracan, le studio de design a créé une nouvelle gestion du moteur et un nouveau système d’échappement. Résultat : ils l’ont fait cracher 10 chevaux de plus à 8 250 tours ! La boite à double embrayages et 7 rapports ainsi que la transmission intégrale restent les mêmes que sur la Huracan. Mais leur gestion est aussi modifiée par Ares, qui trouvait que le passage des rapports n’était pas assez rapide…

Du coup, le 0 à 100 km/h s’abat en 3,1 secondes, et la vitesse maximale est de 325 km/h. L’utilisation du carbone proposant à cette Panther de ne peser que 1,4 tonne et l’excellent Cx de 0,329 sont donc les causes évidentes de ces bonnes performances.

Avec tous ces bons chiffres et une ambiance intérieure tout aussi néo-rétro que le style extérieur, les sensations de conduite doivent être bien amplifiées. Malheureusement, l’exclusivité de la voiture est présente, et pour au moins 615 000 €, ces Ares Panther ProgettoUno se feront rares…

Tags
Publicité

Etienne Deketele-Kestens

De la Smart à la Bentayga, je peux dire que je suis complètement obsédé par le monde automobile. Intégrer l'équipe de PDLV et pourvoir donner ma vision des nouveautés chaque jour est quelque chose de génial pour moi. Ma "carrière" de blogueur a débuté il y a quelques années, et ceci, cumulé à mes études en mécanique auto, me permettront de vous proposer un contenu de qualité, tout en gardant le côté décalé cher à PDLV. Je roule en Peugeot 308 HDI 92.

1 commentaire

  1. Je la trouve belle, mais c’est « juste » une Huracan recarrossée avec des feux arrières de corvette C7
    600k , le prix de l’exclusivité ?

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer