DécouvertesInsolite

The Track : voici le premier Drive-in de l’histoire !

C’est durant l’entre-deux-guerres que les américains prennent goût au Drive-In. Manger dans sa voiture, ça gagne du temps et c’est pratique. Aujourd’hui, on va remonter le temps puisque c’est en 1948 que le premier vrai Drive-In a vu le jour, à Los Angeles, avec un concept innovant. Le restaurant The Track avait un système ingénieux qui permettait de tout gérer, sans avoir à bouger de sa voiture, par le biais de casiers sur roues. Partons à la découverte de ce fast-food unique en son genre à son lancement… Et qui a inspiré pas mal de personnes partout dans le monde !

Une idée, une réalisation

Kenneth C. Purdy était avant tout un observateur. Partant du concept que les américains aimaient manger dans leur voiture, il a réfléchi à un concept automatisé, avec un restaurant central et des places de parking placées autour en demi-cercle, avec des systèmes de rail pour prendre et acheminer les commandes. À l’aube des années ’50, le concept répond à une vraie demande. Les arguments ne manquent pas : le concept Motormat (intégré au restaurant The Track) permet un gain de temps de 30 à 50% par rapport à un restaurant traditionnel pour le client. Sachant que tout va toujours plus vite, c’est un argument qui a fait mouche.

Motormat Drive-In 1948

La conception est d’ailleurs plutôt ingénieuse. C’est au 8123 Beverly Boulevard, à Los Angeles, que le premier restaurant voit le jour. De là, vous avez certainement envie d’en savoir plus. Je n’aborderais pas la nourriture en elle-même déjà parce que les informations sont minces puis aussi parce que je préfère me concentrer sur l’aspect technique. Bon, imaginons que l’on soit à l’aube des années ’50, que vous soyez dans le nord-ouest de Los Angeles, à mi-chemin entre Hollywood et Beverly Hills. Et là, vous avez envie d’un gros burger. Vous savez, ce genre d’envie difficilement contrôlable qui vous emmène dans votre fast-food favori. Et bien là, vous vous rendez au restaurant The Track. Burgers, frites, ailes de poulet… Il paraît que l’offre était attrayante.

Le fonctionnement du Drive-In The Track

Tout d’abord, à l’approche du restaurant, vous deviez trouver une place libre. Celles-ci étaient au nombre de 20 et elles sont disposées tout autour de l’établissement. Il fallait alors se parquer entre les bordures blanches, ce qui n’était pas forcément un exercice facile puisque les voitures américaines étaient parfois très volumineuses. À peine garé, vous remarquiez un rail sur votre gauche, prenant la forme d’un tapis roulant. Une curieuse boîte s’approche alors vers vous.

Motormat Drive-In 1948
Photo by Kurt Hutton/Getty Images

Cette boîte comprend un auvent sur la partie haute pour vous protéger en temps de pluie. Des instructions figurent, numérotées de 1 à 11. Dans un premier temps, il fallait enregistrer votre commande. Pour cela, un crayon ainsi qu’un bloc-note sont à votre disposition. Le menu était relativement complet. Dès que votre choix était fait, il fallait refermer le capot. C’est à ce moment-là que le bac repartait jusqu’au restaurant, à un rythme de 2,4 km/h (1,5 mph). Ce dernier revenait quelques minutes plus tard avec une facture. À ce moment-là, vous glissiez le montant indiqué puis le charriot repartait encore. Toujours au même rythme.

Motormat Drive-In 1948

Puis vient le moment tant attendu, vous percevez le bac sortir par l’une des 20 fenêtres du restaurant ; c’est votre commande. Celle-ci est accompagnée de votre monnaie, d’une bouteille d’eau et de verres en plastique. Vous pouvez alors déguster votre burger. Pour éviter de repartir avec les déchets (pour les plus civiques), une poubelle est intégrée. Forcément, ce concept a été un succès, pas moins de 3 000 clients ont été présents le premier jour et 40 000 individus ont répondu présents durant les deux premiers semaines. Par la suite, deux autres restaurants ont ouverts, sous la forme de franchise.

Un succès immédiat !

Les américains adhèrent massivement à ce concept. De nombreux restaurants ouvrent, en reprenant le principe du Motormat, avec plus ou moins de succès. Toutefois, il est arrivé un moment où le concept s’est quelque peu essoufflé. Emporter à manger chez soi était devenu tendance et donc les Drive-In se sont progressivement transformés en Drive !

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas McDonald’s qui a poussé vers la sortie le concept du restaurant Drive-In. Le géant américain avait lui même testé ce concept sur quelques établissements. Les habitudes de consommation évoluent.

Qu’est devenue le restaurant The Track ?

Forcément, j’aurais préféré une happy end en vous disant que le restaurant existe toujours. Mais en fait, ce n’est pas le cas. Au 8123 Beverly Boulevard, à Los Angeles, on trouve des locaux appartenant au groupe Uncommon, chargé de construire des bâtiments. Ce bâtiment porte le numéro 8111 mais il se trouve bien à la place initiale du restaurant The Track, le bâtiment environnant, conservé, en atteste.

8111 Beverly Boulevard Los Angeles

Les années qui ont suivi ont été assez malheureuses. Avec trois restaurants, les coûts d’entretien devenaient énormes d’autant plus que les 20 places de parking étaient relativement restreintes, en limitant le nombre de clients. C’est ainsi qu’en 1952, The Track ferme ses portes. Des pièces originales furent vendues aux enchères.

Source
Laist.comLosangeleshistory.blogspot.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page