C'est à vendre !DécouvertesPeugeot

Une Peugeot 905 Spider est à vendre

En lisant ce titre, vous avez certainement pensé directement à la Peugeot 905, victorieuse des 24 Heures du Mans en 1992 et 1993. Pourtant, un modèle éponyme existe et prend l’appellation « 905 Spider ». Puisqu’un exemplaire est actuellement proposé à la vente, c’est l’occasion de revenir sur cette barquette atypique, son histoire et sa motorisation. Pour 70 000 €, vous pouvez vous offrir 42 Big Mac par jour pendant un an… Ou bien vous porter acquéreur de cette rarissime Peugeot 905 Spider de 1993. La question, elle est vite répondue, non ?

Deux Peugeot 905 ?

Remontons le temps. Il y a trente ans, Peugeot se prépare pour l’endurance. Le programme débute dès 1991 avec une participation aux 24 Heures du Mans de cette même année. L’écurie Peugeot Talbot Sport engage alors deux voitures, portant les numéros 5 et 6. Mais les deux abandonnent. Ces deux voitures, ce sont des Peugeot 905 inscrites en catégorie C1. Elles disposent d’un puissant moteur V10 capable de grimper à 11 500 tr/m et délivrant 650 chevaux. Malheureusement, le duo abandonne mais l’histoire nous a appris que cela ne fut que partie remise aux années suivantes. Restons en 1991 !

Parallèlement à cela, Peugeot a l’envie de s’ouvrir à d’autres pilotes, plus amateurs, sous la forme d’une équivalence à la F1. La Peugeot Spider Cup nécessite le développement d’une nouvelle voiture, vendue sous la forme d’un kit ! Celui-ci ne comprend que la carrosserie monocoque, le moteur préparé et des freins Brembo. Ainsi est née la Peugeot 905 Spider. Le terme « Spider » est important puisqu’il permet de différencier le modèle d’endurance de cette version plus « soft ». Ainsi, ce Spider récupère un moteur bien connu : le 4-cylindres de 1.9 litre déjà monté de série sur les Peugeot 405 MI16 et autres Peugeot 309 GTI. Toute la partie mécanique est alors spécifique et imposé. Seuls le châssis est laissé libre pour les différentes écuries qui s’inscrivent. En fonction des réglages et des choix opérés, la vitesse de pointe peut atteindre les 250 km/h.

Le style de la Peugeot 905 Spider

Contrairement à sa grande sœur, la Peugeot 905 Spider est une barquette ouverte, sans pare-brise, avec un poste de conduite central. Le design est plutôt réussi. On retrouve des masques de phares et une calandre qui rappellent celles de modèles de série de l’époque ! La course plaît et intéresse puisqu’elle parvient à fédérer de grands noms, tels que Martini, Mygale ou encore Oreca. Toutefois, plusieurs se retirent. Plusieurs millésimes furent produits. Le plus recherché est sans nul doute les Martini de type MK68. 14 furent produites en 1992 et 6 en 1993. C’est justement ce dernier millésime auquel correspond cette Peugeot 905 Spider à vendre.

Peugeot 905 Spider prix de vente

Fait amusant, Welter Racing (WR pour les intimes) a repris la Peugeot 905 Spider en son nom et lui ajouta un turbocompresseur Garrett… La puissance pouvait alors atteindre les 400 chevaux ! D’ailleurs, c’est Gérard Welter en personne qui dessina la ligne du modèle !

Néanmoins, les versions « classiques » en offraient déjà beaucoup pour une somme modique puisque le kit était vendu 150 000 francs, soit environ 23 000 € et environ 45 000 € actuels.

Que faire d’une Peugeot 905 Spider ?

Si vous envisagiez d’acheter une Peugeot 905 Spider pour aller acheter votre baguette de pain le dimanche, oubliez. Cette voiture est strictement réservée à un usage circuit puisqu’elle n’est pas homologuée sur route. Les championnats réservés à ce modèle ont pris fin en 1995, avec des scores mitigés sur la fin… Et des concurrents encore plus redoutables qui disposaient de meilleurs équipements aérodynamiques. Très rudimentaire, la Peugeot 905 Spider n’en demeure pas moins une belle machine à sensations, à l’ancienne… La coque est entièrement amovible pour assurer l’entretien notamment.

Peugeot 905 Spider profil

Néanmoins, si vous avez envie de vous amuser sur circuit, au volant d’une voiture mythique, alors la Peugeot 905 Spider s’adresse à vous. Ce bel exemplaire a fait l’objet d’une réfection du moteur et de la boîte de vitesse. Ces derniers ne totalisent que deux heures de roulage. L’annonce nous apprend que le moteur 4-cylindres de 230 chevaux est combiné à un poids de 525 kg seulement. On imagine alors les belles sensations qui vous attendent. Le modèle qui illustre cet article est vendu au prix de 70 000 € par HPAmotors. L’annonce est consultable juste ici !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page