ActualitéTesla

Tesla en 2021 : 10 points pour tout comprendre sur les nouveautés

La prise de risque, chez Tesla, c’est un art de vivre. La stratégie de communication de la marque est souvent le fruit de « chocs » savamment mis au point. Le Tesla Cybertruck en est l’illustration. Un véhicule tellement décrié qu’il est aujourd’hui connu de tous. Et que dire des Tesla Model S Performance, capables d’humilier des Lamborghini Aventador lors de courses d’accélération ? La firme d’Elon Musk continue d’imposer son style. Et ça marche. 2021 sera de nouveau un grand cru pour la firme américaine. Voici 10 points que vous allez adorer détester chez ce constructeur américain, qui a fait le pari du tout-électrique dès ses débuts.

1. Un volant vraiment très étrange

La première chose qui frappe, c’est bien sûr le nouveau volant, que vous trouverez aussi bien dans les Tesla Model S que X. Par sa forme, il rappelle celui monté dans le futur Roadster ou bien ce que l’on peut trouver dans une voiture de course. Cela impose de conduire avec les mains à 9 h 15… Cela pourrait traumatiser bon nombre de conducteurs de Golf « reprog » habitués à agripper fermement d’une main le haut de leur volant. Toujours est-il que rares sont les constructeurs à oser toucher au sacro-saint volant. Hormis les commandes numériques qui s’installent, les innovations sont particulièrement rares. Nul doute que Tesla ne marquera pas des points chez tout le monde.

Il faut d’ailleurs reconnaître que la partie basse, aplatie, est discutable. Mais pour la partie supérieure, la vue est pleinement dégagée sur les compteurs, entièrement numériques. Elle présente l’avantage de pouvoir tenir le volant à deux mains, par le bas, et donne un côté jeu vidéo. Le plus dingue, c’est que le commodo de clignotants disparaît… Ces derniers sont gérés électroniquement. Il en est de même pour le sélecteur de vitesse, capable de passer de marche avant à marche arrière dès que nécessaire. Cela tombe bien, nous allons parler de jeux vidéos dans le paragraphe suivant.

2. Une console de jeux vidéo intégrée

Outre le grand écran tactile central (17 pouces), un second écran (de 8 pouces) est intégré pour les passagers arrière des Model S et X. Celui-ci prend place à l’arrière de la console central. Il est donc relativement bien visible et peut interagir avec celui de l’avant. Mais le plus impressionnant réside dans le fait qu’une console de jeux vidéo a été savamment intégrée. Celle-ci serait d’une puissance équivalente à la PS 5 (10 téraflops) tout en permettant de jouer à des titres tels que Fallout Shelter. Les pads Xbox seraient supportés. Si l’envie de faire un Mario Kart en famille vous prend, c’est donc plus de la fiction… C’est bien une réalité immédiate !

À cela s’ajoutent 22 haut-parleurs répartis tout hauteur des passagers, pour une parfaite immersion. Notons que la recharge à induction est désormais disponible autant à l’avant qu’à l’arrière et que vous pourrez utiliser des manettes.

3. Des jantes qui passent, mais pas dingues non plus

L’offre de jantes se réduit encore. Du côté de la Tesla Model 3, les jantes Aero (18 pouces) sont toujours couvertes d’enjoliveurs, à moins que vous n’optiez pour une monte optionnelle en 19 pouces (Sport). La version Performance est directement chaussée en 20 pouces, avec les jantes Überturbine dans une finition foncée. Pour augmenter son autonomie, la Tesla Model S reçoit des jantes aérodynamiques Tempest de 19 pouces, particulièrement plates. En option, une monte de 21 pouces, au terrifiant nom d’Arachnid est proposée. Quant au Model X, il est monté de série en 20 pouces avec des jantes Cyberstream de 20 pouces et en option avec les jantes Turbine de 22 pouces.

Pas révolutionnaires, ces jantes ne permettent pas un choix énorme, ni même d’avoir plusieurs options de coloris. Les jantes aérodynamiques de la Model S sont particulièrement décriés en raison d’un dessin jugé fade. Reste à voir le gain réel en autonomie. Comme bien souvent, les jantes de base ont un design banal qui incite à prendre l’option grande jante… Facturée plusieurs milliers d’euros.

4. Des prix qui font hurler

Dernièrement, les prix de la Tesla Model 3 ont dégringolé ! La version propulsion d’entrée de gamme est ainsi passée sous la barre des 45 000 €, afin de profiter du malus gouvernemental de 7 000 €, contre 3 000 € auparavant. Ainsi, la baisse de prix atteint les 11 000 €. Nous en conviendrons, c’est donc plutôt une bonne nouvelle, d’autant plus que ceux qui ont acheté une Model 3 il y a quelques semaines peuvent encore se faire rembourser la différence. Mais ceux qui s’étaient engagés dans une LOA ou dans un achat il y a un petit peu plus de temps font face à une décote monstrueuse de leur voiture ! La politique de prix, chez Tesla, a souvent joué les montagnes russes. Il y a des gagnants et des perdants.

5. Des bénéfices en forte hausse !

En 2020, Tesla a réalisé un bénéfice record de 721 millions de dollars. C’est d’ailleurs la première année de rentabilité pour la marque ! Plusieurs choses expliquent cela, comme la mise en place de nouveaux canaux de production, davantage de livraisons (près de 500 000 sur 2020), une forte envolée de la valeur en bourse et des économies réalisées à plus ou moins grande échelle. 2021 s’annonce sous les meilleures auspices puisque Elon Musk prévoit pas moins de 750 000 ventes.

6. Encore plus de puissance

Le plus intéressant, c’est que Tesla continue d’aller de l’avant et d’offrir des niveaux puissances toujours plus insolents. On assiste à la disparation des versions Performance pour les modèles S et X. Ces dernières sont remplacées par la Plaid qui affiche une forte progression avec pas moins de 1 020 chevaux. Pire encore, la Plaid+ (uniquement sur Model S) permet d’atteindre 1 100 chevaux. Le 0 à 100 km/h ne demande que 2,1 secondes pour la Tesla Model S Plaid et environ 2,0 secondes pour la Plaid +. Du côté du Model X, c’est légèrement plus modeste mais toujours exceptionnel, avec 2,6 secondes seulement. Les autonomies continuent de progresser fortement, allant jusqu’à 837 kilomètres pour la plus performante des Model S !

0 à 100 km/hPuissance estiméeAutonomiePrix
Tesla Model S Grande Autonomie3,2 secondes~ 500 chevaux663 km89 990 €
Tesla Model S Plaid2,1 secondes1 020 chevaux628 km119 990 €
Tesla Model S Plaid+~ 2,0 secondes1 100 chevaux837 km139 990 €
Tesla Model X Grande Autonomie3,9 secondes~ 500 chevaux580 km99 990 €
Tesla Model X Plaid2,6 secondes1 020 chevaux547 km119 990 €
Tesla Model 3 Standard Plus5,6 secondes~ 275 chevaux448 km43 800 €
Tesla Model 3 Grande Autonomie4,4 secondes~ 440 chevaux580 km51 990 €
Tesla Model 3 Performance3,3 secondes~ 515 chevaux567 km59 990 €

La Model S Plaid+ offre la plus puissance accélération jamais observée sur une voiture de série, avec le 400 mètres départ arrêté en moins de 9 secondes !

7. Le « black pack » désormais imposé de série

Lors de notre dernier essai de Tesla, j’avais souligné le fait que les chromes étaient imposés de série, sans que cela ne soit dérangeant pour autant. Désormais, Tesla supprime les chromes et les remplace par des baguettes de couleur noire, tout comme les poignées de porte. Le style se veut plus agressif et peut-être légèrement moins raffiné. Tout est question de goût mais il est dommage de ne pas laisser le choix aux clients. Est-ce une manière de marquer la nouveauté ? Dans tous les cas, la Model S arrivera à ses 10 ans de commercialisation l’an prochain. Rares sont les carrosseries à perdurer aussi longtemps…

À cela s’ajoutent des boucliers subtilement redessinés, avec un « diffuseur » plus massif à l’arrière. À l’avant, les écopes sont encore plus fines, ce qui renforce le côté épuré.

8. Des Tesla fabriquées en Chine ?

Depuis 2020, certaines Tesla sont fabriquées en Chine et non plus en Californie. Le ratio pourrait d’ailleurs s’équilibrer dans le courant de l’année. Le but, sans surprise, est de réaliser des économies. Pour autant, et même si l’on manque de recul, il semblerait que les Tesla chinoises soient de belles factures et que la finition soit même supérieure à celle produite en Amérique. Je vous invite à consulter la vidéo de notre ami Jérôme, de la chaîne Electron Libre. Pour l’heure, seules des Model 3 seraient fabriquées en Chine.

9. L’écran change de forme

À bord, les modifications sont impressionnantes. Outre les nouveaux volants (imposés de série), les planches de bord des Model S et Model X sont donc plus sobres. Elles perdent leurs habillages imitation carbone au profit d’un design plus simple. On perd les quelques commandes physiques qui restaient pour un minimalisme qui rappelle celui de la Model 3. Précisons par ailleurs que la grande tablette tactile de 17 pouces est désormais au format paysage. Elle conserve une belle résolution, avec une largeur de 3 000 pixels et se pliera sans doute mieux aux jeux vidéos et à l’utilisation de certaines fonctionnalités, comme le GPS. Les ambiances colorées, noir, blanc ou crème, sont conservées. Quant à la Model 3, les modifications sont subtiles. Son habitacle est désormais similaire à celui des « grandes » Tesla à la différence qu’elle ne dispose ni du nouveau volant, ni de fond de compteur.

10. Pas de nouveaux coloris

Beaucoup aimeraient un élargissement de la palette de couleurs des Tesla. Ce n’est donc pas à l’ordre du jour. Comme depuis son lancement, la marque propose toujours de série le Blanc Nacré Multicouches et en option, le Noir Uni, le Gris Nuit Métallisé, le Bleu Outremer Métallisé et le Rouge Multicouches. Notons enfin que ces Tesla restylées ne seront livrées qu’à partir du mois de septembre 2021.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page