DécouvertesFerrariInsoliteVoitures de gendarmerie

Non, la Gendarmerie n’a pas reçu une Ferrari 458 Speciale…

Pour beaucoup, vérifier les sources de ce qui passe sur les réseaux sociaux est aussi futile que de compter les calories d’un Big Mac. C’est ainsi que des fake news sont constamment recyclées et partagées sans chercher à vérifier la véracité de l’information. Cette fois, je vais vous parler d’une Ferrari 458 Spéciale en livrée gendarmerie. Incroyable, me direz-vous ? Beaucoup y voient là un gaspillage d’argent inutile de la part de l’État… Certains pensent affirment avec conviction qu’il s’agit d’une saisie. Mais là encore, c’est totalement faux. Mais alors, c’est quoi l’histoire de cette Ferrari 458 Speciale de gendarmerie ?

L’importance de vérifier les sources !

Différentes pages Facebook de groupements de gendarmerie n’ont pas manqué de publier des photos et vidéos de cette Ferrari 458 Speciale à leurs couleurs, les 1er avril. À chaque fois, si certains décèlent l’ironie, d’autres adhèrent sans chercher à se poser de questions. Malgré des démentis de la gendarmerie, les rumeurs perdurent. En fait, il faut remonter à 2016 pour retracer l’histoire de cette Ferrari 458 Speciale hors du commun. Cette voiture n’est d’ailleurs pas française, mais néerlandaise. Et non, elle n’a aucunement été saisie.. Et elle a encore moins rejoint les rangs de la gendarmerie même si beaucoup prétendent le contraire sur les réseaux sociaux !

D’ailleurs, on découvre assez vite qu’il n’y a pas qu’une, mais bien deux supercars de gendarmerie ! En effet, on peut découvrir, aux côtés de la Ferrari 458 Speciale, une Lamborghini Huracan pareillement revêtue. Ce duo inédit a bel et bien roulé en France, mais pour une durée très limitée. Et surtout, le risque d’être rattrapé pour une contravention était nul puisque les deux belles italiennes participaient… à un rallye ! D’ailleurs, la photo ci-dessous présente le duo dans un centre Xpel, où l’on pose notamment des coverings. Un indice qui aurait dû mettre la puce à l’oreille…

La team Gendarmerie de Saint Tropez

Il existe différents rallyes très réputés, qui réunissent des supercars partout autour du monde. Le plus célèbre, c’est sans doute l’élitiste Gumball 3000. On y retrouve majoritairement des voitures de prestige, qui vont arpenter les routes du monde entier, en respectant théoriquement le code de la route. Aux Pays-Bas, il y a The Challenge Private Rally. Chaque année, les participants élaborent des coverings tous plus insolites les uns que les autres avant de prendre la route. Certains sont à l’effigie de leur marque fétiche, d’un film, d’un dessin animé ou d’une marque de bière. Lors de l’édition 2016, quatre amis néerlandais ont décidé de créer leur team « Gendarmerie de Saint Tropez ». Ils ont donc wrappés, en conséquence, leurs Ferrari 458 Speciale et Lamborghini Huracan. La livrée est directement inspirée de celles des véhicules d’intervention rapide de la gendarmerie.

Forcément, l’affaire a fait grand bruit, notamment du côté de la gendarmerie, qui n’a guère apprécié l’initiative. En effet, le lieutenant-colonel Pascal Peglion avait déclaré à Var-Matin que « le nom et les logos gendarmerie nationale sont protégés, et la direction de la gendarmerie nationale n’a pas reçu de demande pour autoriser une telle démarche« . Si l’image est plutôt valorisante de prime abord, beaucoup croient durs comme fer aux images qu’ils aperçoivent sur les réseaux sociaux. Donc non, à ce jour, les voitures de gendarmerie les plus puissantes que vous pourrez croiser, ce sont les Seat Leon Cupra qui équipent les ERI ! Aucune Ferrari ou Lamborghini n’est dans les rangs !

Un coup marketing réussi ?

En 2016, l’affaire a été fortement médiatisée. La gendarmerie a prévenu que les rallymen risquaient la confiscation de leurs montures. L’épreuve a pourtant eu lieu en France, en direction de Vienne, sans interpellation. Ce n’est pas la première fois que TheChallenge fait parler de lui. Des allemands avaient déjà engagé une Mercedes AMG GT cabriolet aux couleurs de la Police allemande. Une provocation bon-enfant mais qui n’a pas fait que des heureux !

Vous croyez au complot et vous êtes persuadé que cette Ferrari 458 Speciale appartient bien à la Gendarmerie française ? Ci-dessous, vous trouverez sur ce lien les photos de cette même voiture, D H9030, cette fois dans un covering aux couleurs des Minions. C’était en 2015. Si des voitures de sport sont régulièrement saisies, celles-ci sont généralement vendues aux domaines. Le produit de la vente est intégré aux recettes de l’État. Plusieurs Ferrari ont déjà fait l’objet de rétention. Mais aucune, notamment en raison de la consommation et du coût de l’entretien, n’est amenée à rejoindre les effectifs des patrouilles d’intervention rapide.

Source
Varmatin.comTurbo.fr
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page