ActualitéFord

Ford Focus 2022, un « facelift » plus technique que physique

Comme la marque américaine aime le souligner, la Focus est un produit phare depuis plus de vingt ans maintenant. La quatrième génération de cette berline est sortie au printemps 2018. Nous ne sommes qu’en automne 2021 que le restylage est déjà présenté. Calmons-nous, parce que nous ne verrons pas cette nouvelle bouille avant le printemps de l’année prochaine. En même temps, la concurrence s’est intensifiée comme rarement sur ce segment, avec les sorties des sœurs Peugeot 308 – Opel Astra, et la Volkswagen Golf qui se fait timide mais qui prend ses parts de marché. Cependant, est-ce que cette Focus 4 faceliftée fera le poids ?

Un facelift plutôt discret dans les faits

Soyons honnête, nous n’avons pas affaire à une refonte esthétique totale, comme c’est souvent le cas pour les constructeurs… européens. Focus sur la face avant de la berline américaine, car le principal du sujet se passe à cet endroit. L’ovale bleu ne trônera désormais plus sur le capot, mais bien en plein centre de la calandre, comme cela devient légion à l’heure actuelle. Cette fameuse calandre, déjà imposante par le passé, prend un peu en hauteur. A part cela, Ford annonce que cinq nouveaux modèles de jantes seront disponibles.

L’élément le plus frappant de ce facelift est l’évolution des projecteurs avant. Comme la Fiesta il y a peu, la Ford Focus 2022 adopte une signature lumineuse sous forme de bandeau à LED entourant le projecteur (presque) complètement. La technologie LED « Ford Dynamic Full LED » (que d’embarras pour ne pas dire « Matrix ») se reconnait grâce à ces trois bulbes. Le constructeur américain a de toutes façons opté pour le Full LED pour toutes les gammes de sa Focus. Les projecteurs antibrouillards sont toujours inclus dans les globes, malgré le fait que les optiques sont plus effilés qu’avant. Il n’y aura donc plus de lampes dans les bas de pare-chocs. Notons enfin que les feux arrière passent également au full LED, et s’assombrissent légèrement.

Des pertes à signaler au rang des moteurs de la Ford Focus

Pour ce qui est des moteurs, il y a bouleversement. L’offre est plus ou moins identique, bien que nous devons compter les pertes. Dans tous les cas, il est une certitude que les 1.5 EcoBoost de 150 et 182 chevaux ne prendront plus place sous les capots des Focus dès 2022. Nous devrions pouvoir toujours compter sur les 1.0 EcoBoost de 100 et 125 chevaux (couplés à une boite manuelle 6 vitesses), ainsi que sur les 1.0 EcoBoost Hybrid de 125 et 155 chevaux. La petite nouveauté nous vient de l’introduction (en option) de la boite automatique PowerShift à double embrayages et à 7 rapports sur les deux motorisations. Ford conforme maintenir la version Flexifuel sur l’EcoBoost Hybrid 125 chevaux !

Les diesels existeront toujours bien sur la Ford Focus 2022. En effet, les 1.5 EcoBlue seront toujours déclinés en 95 et 120 chevaux, ce dernier pouvant être couplé à une boite automatique à 8 rapports. Le grand absent du rendez-vous est le 2.0 EcoBlue, qui a été émincé du catalogue (sauf en Allemagne). Enfin, les grands absents, disons qu’il s’agit plutôt des motorisations hybrides rechargeables ou 100% électriques. Les Peugeot 308 Hybrid, Opel Astra Hybrid ou encore Golf VIII auront champ libre dans le développement de ses technologies. Quand on voit le Kuga, on se dit que la plateforme de la Focus actuelle n’était pas prévue pour une électrification massive…

Ford Focus 2022 : un facelift bien plus porté vers la technologie

Si on regarde la cellule de vie de la Focus 2022, on n’a plus besoin de se demander à quoi servait ce restylage. La (trop ?) grande tablette de 13,2″ déposée sur la planche de bord reprend maintenant toutes les fonctions de la voiture. Le gros avantage est l’arrivée du système Sync 4, débarquant directement du Mustang Mach-E. La climatisation, le chauffage du volant et des sièges, ou encore le dégivrage des vitres se commandent donc via la dalle tactile. Tout prend place sous forme d’un bandeau dans la partie basse de l’affichage, ce qui devrait être relativement vivable à l’usage.

Si les projecteurs Matrix LED étaient déjà connus de la Ford Focus d’avant-facelift, le rajeunissement apporte tout de même de nouvelles aides à la conduite. La surveillance des angles morts devient active. La voiture empêche donc le conducteur de se déporter si une voiture arrive hors de son champ de vision par une correction de la trajectoire. La petite exclusivité est qu’il est possible de comprendre la remorque tractée dans le système. Il suffira d’ajouter les dimensions de l’objet tracté via Sync.

Enfin, l’Intersection Assist ajoute un freinage automatique d’urgence (sous 30 km/h) si une voiture arrive en face de notre Focus, alors que nous bifurquions à gauche dans un carrefour. Alors, oui, cela arrive rarement, mais nous voyons qu’à l’heure d’aujourd’hui, les constructeurs ne savent plus quoi faire pour ajouter du contenu sécurisant à leurs véhicules. La faute au consommateur.

Quelques améliorations pour la Focus SW

Ford s’est rendu compte que 98% des propriétaires de Ford Focus SW ne savaient pas utiliser leurs coffres normalement. Du coup, ils ont décidé de le complexifier et d’ajouter une notice rapide. Dans le fond, je trouve cela génial de pouvoir moduler l’espace de chargement d’un break. Étant propriétaire d’une Peugeot 308 SW, j’aurais adoré que la moquette de fond soit facilement nettoyable (avec partie imperméable) comme le propose cette Focus SW 2022. Le fait d’avoir un filet de chargement latéral aurait empêché que des bouteilles se baladent dans plus de 635 litres de coffre. Enfin, ça n’aurait pas été de refus de pouvoir replier la planche de fond et d’en faire un séparateur de coffre… Bref, vous comprenez pourquoi Ford va devoir faire une bible du chargement d’objets dans le coffre de la Focus SW ?

Ford Focus ST 2022 : toujours là, avec quelques petits changements

La gamme Focus ST s’étoffe à nouveau pour s’installer comme une des rescapées des compactes sportives. Le 2.3 EcoBoost ne bouge pas d’un poil, stagnant à 280 chevaux et 420 Nm de couple. Simon avait à l’époque eu le plaisir de l’emprunter pour faire la Route Napoléon. Vous aurez maintenant le choix entre une boite manuelle à 6 rapports et une boite automatique à 7 rapports. Le bloc essence sera également épaulé par le retour d’un 2.0 EcoBlue de 190 chevaux. La finition ST sera disponible aussi bien sur la berline que sur la SW.

Nous aurons droit à une nouvelle teinte Vert Mean. Les sièges Ford Performance sont flambants neufs remplacent les Recaro. Les principales différences se remarquent sur le haut des sièges. Le maintien, lui, a l’air d’être un peu moins encombrant que sur l’ancienne génération. Pour ce qui est des roues, les jantes 19 pouces deviennent optionnelles. Nous devrons nous consoler avec de nouvelles roues 18″, prenant leur place en équipement de base.

Source
Ford.com
Publicité

Etienne Deketele-Kestens

De la Smart à la Bentayga, je peux dire que je suis complètement obsédé par le monde automobile. Intégrer l'équipe de PDLV et pourvoir donner ma vision des nouveautés chaque jour est quelque chose de génial pour moi. Ma "carrière" de blogueur a débuté il y a quelques années, et ceci, cumulé à mes études en mécanique auto, me permettront de vous proposer un contenu de qualité, tout en gardant le côté décalé cher à PDLV. Je roule en Peugeot 308 SW BlueHDI 130 finition GT Pack.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page