ActualitéBMW

BMW XM Concept : 10 points à lire avant de dire qu’il est dégueu

Mais comment ont-ils pu pondre un modèle aussi dégueulasse ? C’est la question que beaucoup de personnes se sont posé en découvrant le BMW XM Concept. Un prototype que le département marketing de la marque allemand qualifie de « particulièrement expressif ». Et c’est rien de le dire. Mais derrière chaque concept-car, il y a une histoire à raconter, des symboles à interpréter et des éléments visuels significatifs. Alors oui, ce prototype frise peut-être la caricature, le ridicule ou encore le fameux compensatoire phallique… Mais faisons abstraction de tout cela et revenons sur 10 points à connaître à propos du BMW XM Concept.

1. C’est la deuxième voiture développée par Motorsport

Motorsport, c’est le département sportif de BMW. Jusque-là, je ne vous apprends rien. Mais plus qu’un préparateur, la branche M a déjà produit une voiture de série, c’était la légendaire M1, présentée en 1978 et dérivant du concept-car BMW Turbo de 1972. Un mélange de GT et de supercar qui cassa les codes stylistiques du moment tout en cherchant à produire la voiture la plus aboutie. D’ailleurs, la version de compétition, la M1 Procar, a remporté quelques titres jusqu’au milieu des années ’80. La BMW M1 fut tellement mythique qu’il fut décidé de ne plus jamais ré-employer le nom « M1 » sur un modèle de la marque. Depuis la M1, il n’y a plus eu de BMW fabriquée exclusivement par Motorsport. Enfin, ça c’était avant.

En effet, le BMW XM Concept est le deuxième modèle de l’histoire produit exclusivement par Motorsport. Une information qui peut choquer quelque peu mais qui renvoie à de tristes réalités, comme l’attrait presque maladif du SUV en Europe et ce besoin de s’affirmer par le biais d’une grosse calandre un poil prétentieuse. Il paraît évident que les ingénieurs et designers ont eu une certaine liberté sur la forme mais que le fond était bien tracé. Après la BMW M1, ce SUV casse également les codes à sa manière, quitte à déplaire… Mais au moins, ça fait parler… Et puisque le segment du SUV premium est en plein essor…

2. Le BMW XM Concept n’est pas une voiture électrique

En ces temps maussades pour l’automobile, il est surprenant de découvrir que le BMW XM Concept n’est pas une voiture électrique. Enfin, pas totalement. Sous le capot, c’est un ensemble hybride rechargeable qui a été retenu. Un moyen d’associer le passé au présent tout en affichant une puissance délirante : 750 chevaux et 1 000 Nm de couple. À l’heure de l’électrification massive, ce choix peut surprendre. Durant ses différentes communications, BMW fait bien comprendre qu’il va falloir s’adapter aux changement. Motorsport va-t-il entretenir la flamme du thermique par le biais de l’hybridation ?

3. Il n’y pas eu de conflit avec Citroën

De 1989 à 2000, Citroën a produit la XM. Une grande berline qui assura la transition entre la CX et la C6. Dès lors, on peut se demander comment la marque aux chevrons a pu accepter que le nom de cet ancien modèle ait été repris. Pour le moment, les informations sont assez floues à ce sujet. On se rappelle notamment que la commercialisation des modèles Polestar a été arrêtée en France, en raison de la trop forte ressemblance avec les chevrons français, ce qui s’était fini au tribunal. Affaire à suivre…

4. Une version de série existera

Le BMW XM Concept n’est pas voué à rester un concept-car. Il aspire à devenir un modèle de série dans le courant de l’année 2022. Le but d’un prototype, c’est d’en mettre plein la vue et de faire rêver. Pour le premier des deux points, c’est réussi. L’avant très fort montre la volonté de la marque de miser sur la calandre, qui devient l’élément stylistique prédominant, esquissant presque tous les autres. Les phares paraissent très discrets tandis que le pare-choc multiplie les formes compliquées. C’est donc visuellement très lourd, ce XM Concept semble bien ancré dans le sol, ce qui tue le dynamisme général. Alors bien sûr, il n’est pas question de renier le travail des designers, qui ont sans doute eu une grosse charge de contraintes ennuyantes… Le trois-quarts arrière est sans doute l’angle le plus musclé.

Quant à l’arrière, c’est sans doute la partie la plus intéressante. Les feux arborent une forme qui vient dessiner le galbe de l’aile. Pour le coup, c’est dynamique tout en remémorant la ligne générale de la M1. On notera aussi le logo BMW, présent en double de chaque angle supérieur de la lunette arrière. Là encore, la symbolique est forte puisque la BMW M1 l’arborait sur ses ailes. Bref, les clins d’œil au passé sont bien-là. Pour le reste, la déstructuration volontaire perturbe et donne un sentiment d’incompréhension générale. On ne voit pas trop où Motorsport a voulu aller… En témoigne ce pare-choc arrière a deux niveaux, incluant le diffuseur et quatre sorties d’échappement.

Pour le coup, on peut se demander à quoi ressemblera la version de série. Bon nombre d’éléments seront sans doute aseptisés mais est il est probable que les lignes générales subsistent. Espérons que le résultat final soit plus dynamique que le mou BMW iX.

5. L’habitacle joue la carte du néo-rétro

Motorsport a préféré s’orienter vers un style plutôt authentique pour l’habitacle du BMW XM Concept. Déjà, on est frappé par cet habillage en cuir vieilli, de couleur marron. Un ensemble qui fleure bon le canapé de vos grands-parents. Pourtant, ça marche assez bien visuellement, en offrant une ambiance agréable. L’ensemble est agrémenté d’aluminium et d’un double écran numérique qui englobe à la fois le compteur et celui du centre, de 12,3 et 14,9 pouces. Une poignée de maintien isole visuellement le poste de conduite tandis que l’on retrouve différentes touches cuivrées et de carbone. Le travail effectué est indéniable. Le travail des matières s’accommode assez bien avec la réflexion menée sur la place des différents éléments.

Malgré tout, pour un concept-car, on aurait pu s’attendre à un travail encore plus abouti. Le volant est très classique dans sa présentation tandis que les commandes de boîte ont été directement reprises dans ce qui existait déjà. Plus surprenant, le ciel de toit texturé, avec des volumes, donne l’impression d’un ciel surréaliste. Et pourquoi pas ?

Obtenir équipements options BMW

Retrouvez toutes les informations de votre actuelle ou future voiture

  • Liste des équipements de série
  • Liste et prix des options
  • Motorisation
  • Code couleur

6. Ce sera la BMW de série la plus puissante

Avec son moteur V8 biturbo et d’un ou plusieurs moteurs électriques, le BMW XM Concept offre 750 chevaux et 1 000 Nm de couple. Des chiffres très élevés qui en feraient la BMW de série la plus puissante de la marque si cette enveloppe était conservée sur la version de série. Et cela pourrait bien en être le cas ! L’autonomie annoncée est e 80 kilomètres en mode tout-électrique. La marque a néanmoins souhaité rester discrète sur les chiffres et les données techniques. Le poids, sans nul doute très élevé, devrait largement rappeler les limites de la physique dans les virages. Mais on peut faire confiance sur l’expérience de la marque pour offrir l’illusion du dynamisme d’un hors-bord sur un chalutier.

7. Le XM Concept célèbrera les 50 ans de Motorsport

Dans le courant d’année 2022, la branche M de BMW fêtera ses 50 ans. Le XM de série sera de la partie, faisant partie des festivités proposées. Espérons que les modèles M réalisés en collaboration avec BMW ne soient pas trop effacés…

8. Il sera fabriqué aux États-unis

Aussi, le BMW XM de série sera fabriqué aux États-Unis et non pas en Allemagne, à partir de la fin d’année 2022.

9. Ce SUV donnera une ligne directrice…

Un concept-car, c’est aussi l’opportunité, pour un constructeur, de définir les futures grandes lignes de ses modèles à venir. Il ne faut donc pas voir ce XM Concept comme une finalité mais bel et bien comme une ouverture vers de futurs modèles qui seront sans doute bien plus passionnants. Si je devais en interpréter un, je dirais que ce sera la calandre immense dont l’entourage est éclairé par des LED. On perçoit que les phares sont de plus en plus petits ce qui pourrait laisser penser que dans un futur plus ou moins proche, on pourrait assister à une fusion de ces deux éléments. La calandre continuera sans doute d’être de plus en plus proéminente, jusqu’à devenir l’élément structurant de l’avant des futurs modèles de la marque.

La grande calandre, instaurée sur les M3 et M4, a beaucoup été décriée. Il est vrai que l’intégration manque cruellement de maturité… Mais une tendance est réellement en train de s’opérer et il faudra s’y faire. Ou bien se casser chez un autre constructeur, à vous de voir.

10. Le département marketing trouve les mots justes

Enfin, terminons par souligner l’entrain du département marketing, qui souligne les « ambitions de ce modèle d’exception« . On parle qu’il offrira une « expérience de conduite exceptionnelle » tout en se présentant une « déclinaison résolument moderne du design des modèles BMW X » qui réinterprète la « conception du luxe dans l’automobile« . Derrière tout ce blabla, j’en retiens que BMW et Motorsport continuent d’essayer de trouver de la cohérence à leur gamme. La finalité, c’est sans doute d’essayer de retenir ceux qui sont attachés à l’image passéiste de la marque tout en convertissant un nouveau public. Mais à en lire les réactions plutôt unanimes, on peut se demander si BMW ne va pas dans un mur avec des modèles qui misent tout sur l’agressivité de la face avant, tout en délaissant quelque peu le fond…

Source
Bmwgroup.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page