ActualitéMaserati

Maserati GranTurismo : un renouveau partiellement élec’

L’arrivée d’une nouvelle Maserati, c’est toujours un grand moment. Deux ans après la supercar MC20, la marque au trident signe le retour de l’emblématique GranTurismo. Trois ans après l’arrêt de production du précédent opus, le coupé 2+2 revient sur le devant de la scène. Au programme, un style qui évolue de manière logique, la disparition du moteur V8 et la proposition entre deux versions à moteur V6 et une électrique. Je vous propose de rapidement passer en revue cette nouvelle Maserati GranTurismo, qui a la lourde tâche d’introduire l’électricité… Sans pour autant rompre les liens avec le passé et le présent de cette prestigieuse marque italienne…

GranTurismo : un remplacement attendu

Cela fait quelque temps déjà que la question du remplacement de la GranTurismo se pose. Si l’on excepte la supercar MC20, il n’y avait plus de coupé au sein de la gamme. Pour ce grand retour, la marque italienne a opté pour un design très doux, qui rappelle celui des 3200 et 4200 GT. Exit donc les arêtes saillantes, Maserati souhaite revenir sur les fondamentaux. Et ça marche plutôt bien. L’identité stylistique est bien présente, tout en offrant un visuel sublime. Les ailes superbement galbées, la ligne de caisse, les belles jantes de 20 et 21 pouces. Tout matche plutôt bien. Le style se veut d’ailleurs plutôt minimaliste, en se concentrant sur les formes. La ligne s’achève sur un diffuseur bien intégré, deux paires de sorties d’échappement, des optiques dessinées sobrement… C’est juste élégant.

La Maserati GranTurismo ressemble assez fortement à la précédente génération dans sa ligne générale. Elle est pourtant totalement nouvelle de conception, que ce soit la base technique, la carrosserie ou bien même les motorisations. Désormais, la belle italienne approche des cinq mètres de long (4,96 à 4,97 mètres) mais elle conserve son habitacle 2+2. On notera d’ailleurs que la marque au trident n’a pas communiqué sur l’intérieur de ce nouveau modèle. On apprend seulement que les compteurs seront numériques, avec une dalle de 12,3 pouces, qu’il y a un écran tactile de 8,8 pouces au centre et une évolution du système multimédia MIA (Maserati Intelligent Assistant).

Trois versions pour deux moteurs

La Maserati GranTurismo de nouvelle génération sera déclinée en trois versions. Elles disposeront chacune d’une motorisation qui leur est spécifique et d’une présentation particulière. Sans trop de surprise, la marque a succombé à l’électrification. Ce n’est pas une surprise, l’annonce remonte à quelque temps déjà.

  • Modena : cette version d’appel, déjà très cossue, bénéficie d’un moteur V6 turbo de 3.0 litres de cylindrée. Il délivre une puissance de 490 chevaux et 600 Nm de couple. Il autorise le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et permet d’atteindre la vitesse de 302 km/h ;
  • Trofeo : la GranTurismo Trofeo reçoit une présentation plus sportive, avec des touches de carbone, des jantes spécifiques ou encore un aileron en carbone. Il y a sûrement des ajouts aussi dans l’habitacle. Cette version accueille le même moteur V6 mais il bénéficie cette fois de 550 chevaux pour 650 Nm de couple. Le 0 à 100 km/h descend à 3,5 secondes et la vitesse de pointe grimpe à 320 km/h ;
  • Folgore : cette version électrique reçoit trois moteurs électriques de 300 kW chacun. Cependant, on est assez loin des 1 200 chevaux annoncés puisque la puissance maximale cumulée est de 760 chevaux et même 830 avec le MaxBoost. Le 0 à 100 km/h est expédié en 2,7 secondes et la vitesse de pointe annoncée pour 320 km/h. La batterie aura une capacité de 92,5 kWh et une tension de 800 Volts.

Quelle que soit la version, la Maserati GranTurismo demeure une propulsion. La transmission a été améliorée, permettant de passer les rapports en deux milli-secondes seulement. Malgré cela, le poids reste très important. Pour les versions V6, la masse atteint les 1 795 kg. Pour la GranTurismo Folgore (électrique donc), c’est 2 260 kg. Afin de maintenir une hauteur à 1,35 mètre, les batteries ont été implantées au niveau du tunnel central, plutôt que sous les sièges. Malgré tout, la marque a sans doute réalisé des réglages châssis en conséquence. Mais n’oublions pas que ce modèle se considère avant tout comme une GT et non pas comme une sportive pure…

Maserati GranTurismo : à quel prix ?

Actuellement, Maserati ne communique pas sur le prix de vente de ces futures GranTurismo. On peut s’attendre à un ticket d’entrée près des 150 000 €. L’intérieur demeure aussi plutôt mystérieux mais on apprend que la sonorité des trois versions a été retravaillée de manière artificielle, avec pas moins de 19 haut-parleurs. Pour le modèle électrique, les équipes ont travaillé une bande son intégrale s’inspirant des moteurs V8 de la marque. Ce genre de promesse fait souvent un petit peu peur mais il faut voir comment les équipes du Maserati Innovation Lab s’en sont sorties…

Toujours est-il que Maserati n’avait pas vraiment d’autre choix que de s’ouvrir à la voiture électrique, à la vue du contexte. On saluera néanmoins le fait de continuer à proposer des versions 100 % thermiques qui n’en seront, à pas douter, d’excellents modèles. Affaire à suivre.

Source
Media.maserati.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page