DécouvertesInsolite

Cette BMW M3 Touring a été détruite… Mais pourquoi ?

En Angleterre, c’est un bien triste spectacle qui s’est déroulé il y a quelques jours. En effet, une BMW M3 type F80 a été détruite intentionnellement par la Police. Fait surprenant : il s’agit d’une version break, jamais réalisée par BMW. S’agit-il d’un prototype ? Pas vraiment. Cette jolie BMW M3 Touring a été réalisée directement par un particulier anglais qui a réussi l’exploit de réaliser la voiture de ses rêves, dans une somptueuse livrée verte. Malheureusement, l’histoire a vraiment tourné au drame…

Une BMW M3 (F80) Touring… Mais comment ?

Une BMW M3 Touring au catalogue, cela fait des années que c’est réclamé. Mais pour l’heure, ce modèle n’a jamais été produit en série, malgré quelques prototypes restés à leur condition de prototype. D’ici peu, l’actuelle génération de BMW M3 – G80 pour les intimes – aurait enfin la tant attendue déclinaison break. Seulement, le groin proéminent et le prix élevé de la nouvelle M3 n’ont pas découragé un anglais qui a préféré anticiper en se basant sur la précédente génération de M3, la F80. Celle-ci est toujours dans le coup avec un design fort et un généreux moteur 6-cylindres bi-turbo allant jusqu’à 460 chevaux. Pour parvenir à réaliser cette BMW M3 Touring unique, il fallait une base et c’est celle d’une banale Série 3 diesel break qui a été retenue. En l’occurrence, une simple 320d de 163 chevaux.

Afin de transformer la Série 3 diesel en M3 essence, il a fallu opérer un grand nombre de modifications. Déjà, le moteur Diesel a été supprimé au profit d’un moteur de M3, de la même génération. Sans surprise, de très nombreux adaptations ont été nécessaires afin de greffer toute la partie châssis d’une M3, sur le break diesel. Une préparation tant mécanique qu’esthétique puisqu’il a fallu greffer les ailes larges, apposer le kit et faire concorder tout l’ensemble. On imagine les heures de travail pour aboutir à un tel résultat et notamment pour se procurer toutes les pièces nécessaires à une telle réalisation. Quant au choix de la teinte, on peut dire que ce somptueux vert la met bien en valeur. Puis quel plaisir d’avoir réussi l’exploit de réaliser la seule BMW M3 Touring du marché. Seulement, il y a bien quelques petits soucis…

Un contrôle qui soulève un problème…

Dans une vidéo mise en ligne par la police britannique, on comprend assez vite que cette belle BMW M3 Touring révèle des secrets bien moins glorieux. Tout commence par un banal contrôle de papiers, comme on peut y être confrontés plus ou moins régulièrement. Lorsque le propriétaire de cette BMW M3 Touring présente ses papiers à l’agent, ce dernier remarque une incohérence puisque la plaque d’immatriculation personnalisée S33RCH correspond à une Série 3 diesel et pas à une M3, encore moins en break.

Le contrôle se durcit et s’allonge dans le temps afin de comprendre l’origine du problème. Puis vient une étape douloureuse : le contrôle des numéros de série de certaines pièces. Et là, il apparaît que le moteur appartient à une M3 déclarée volée en mars 2018 à Sutton Coldfield tandis que les trains roulants sont issus d’une seconde M3, volée en septembre 2019 dans une concession à All Stains.

Selon la police, deux breaks auraient été utilisés, dont un disposant du toit panoramique. Bien sûr, on ne peut aucunement cautionner le vol mais l’agent souligne malgré tout la qualité du travail effectué. Il note aussi que la structure n’offrait pas la solidité originelle, parlant même de rafistolage. Le propriétaire était-il honnête ? A-t-il acheté ses pièces sans savoir qu’une partie était volée ? Toujours selon la police, les numéros de série auraient été limés mais ils seraient tout de même parvenus à remonter l’origine des pièces. À cela s’ajoute un problème de taille : l’absence d’homologation. En effet, toute voiture modifiée doit faire l’objet d’une homologation à titre isolé… Et cela n’avait pas été le cas selon l’agent Mark Wheaver. Cela en faisait donc beaucoup pour la police qui a décidé de marquer le coup en créant un « spectacle ».

Pourquoi avoir détruit cette BMW M3 Touring ?

Cette incroyable BMW M3 Touring semble avoir été réalisée avec beaucoup de passion. Toutefois, la police a voulu marquer le coup et surtout, en montrant un exemple de ce qui se passe lorsque l’on utilise des pièces volées… Sur une voiture non homologuée. Aussi triste que soit l’issue, cette pièce unique a donc été détruite. Après démontage de ses roues, l’ensemble a été impitoyablement broyé avant de ressortir sous la forme d’un cube de ferraille. On notera que la plaque d’immatriculation a été placée bien en évidence, afin de bien accentuer l’impact de l’image.

De là, on peut se demander l’intérêt réel d’avoir détruit cette voiture. Pourquoi ne pas l’avoir vendue aux Domaines ? Pourquoi ne l’avoir affectée aux effectifs de police ? Le fait que cette BMW M3 Touring (type F81 !) ait des pièces volées posait un problème éthique. Il a donc été décidé de procéder à sa destruction, en prenant soin de tout filmer… Ultime argument : le véhicule n’étant pas homologué, il aurait été dangereux, en cas d’accident. Mais derrière cette communication un brin provocatrice, la police anglaise voulait surtout marquer les esprits et montrer quelques pratiques proscrites… et les sanctions qui en découlent. Vous n’êtes donc pas prêt de recroiser une BMW M3 Touring sur la route.

Quant à l’ex-propriétaire de cette BMW M3 Touring, il n’a pas été prouvé qu’il était impliqué dans le vol des pièces.

Source
West-midlands.police.uk
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page