ActualitéAlpine

11 nouvelles Alpine A110 pour la gendarmerie !

Il y a bientôt un an, la gendarmerie nationale recevait 26 Alpine A110 Pure pour équiper ses équipes rapides d’intervention. Elles sont destinées à épauler les Seat Leon Cupra et permettre le remplacement progressif des Renault Mégane 3 RS, dont certaines ont atteint les 400 000 kilomètres au compteur. Je vous propose de passer en revue les quelques informations à notre disposition concernant la livraison du second lot de ces belles Alpine A110. D’ici l’été 2024, onze nouvelles unités auront été mises en service. Pour le moment, l’heure va être de préparer ces nouvelles voitures et c’est de nouveau Durisotti qui s’en chargera.

Pourquoi une nouvelle commande ?

Livrées en 2011, les Renault Mégane 3 RS de la gendarmerie sont à bout de souffle. Une carrière à rallonge qui continue encore pour une bonne partie du parc. La livraison récente des Seat Leon Cupra, à 17 unités, n’a permis qu’un renouvellement très partiel du parc. Quant aux Alpine, livrées en début d’année 2022, elles ont poussé vers la sortie une bonne quantité de Mégane mais cela n’a pas été suffisant. D’ailleurs, si vous vous intéressez aux voitures de gendarmerie, je vous invite à consulter notre inventaire complet des Alpine A110 de gendarmerie. Un parc qui va donc s’agrandir de onze nouvelles voitures. Désormais engagée avec Alpine, la gendarmerie nationale s’est donc orientée vers le constructeur dieppois. Le contrat avec Seat avait été rompu suite à la volonté de s’orienter vers des véhicules plus propres et moins gourmands en carburant comme en émissions de CO2.

Alpine A110 Gendarmerie GE-894-ER

Car contrairement aux idées reçues, la gendarmerie nationale règle à la fois le prix des voitures, des cartes grises mais aussi du malus écologique 2023. Le choix de l’Alpine A110 a beaucoup surpris, notamment le fait que le véhicule n’est pas spécialement habitable et qu’il s’agisse d’une propulsion… Mais c’est du made in France ! Toutefois, le capital sympathie du modèle est bien réel. En plus, il y a un vrai symbole historique puisqu’à ses origines, la BRI (brigade rapide d’intervention, ancien nom des ERI) a eu des A110 de première génération. Ces onze nouvelles Alpine pousseront alors vers la sortie autant de Mégane RS…

Seront-elles similaires aux autres ?

Déjà, il faut savoir une chose : il y a 26 Alpine A110 Pure (de 252 chevaux) dans les effectifs de la gendarmerie nationale. Elles sont affectées, par une ou deux, dans les différentes unités, au bord des autoroutes. Pour autant, il en existe une vingt-septième… Et il s’agit d’une A110 S. Celle-ci a été immatriculée quelque temps avant les 26 autres puisqu’il s’agit en quelque sorte d’une présérie, d’un modèle d’exposition. Elle se caractérise par son toit en fibre de carbone apparent et à son absence de gyrophare. De là, on peut assez facilement se poser la question : la gendarmerie nationale va-t-elle à nouveau partir sur une série d’A110 Pure de 252 chevaux ou va-t-elle s’orienter vers des A110 S, de 300 chevaux.

On peut s’interroger car les 26 Alpine actuelles ont reçu les modifications de châssis des versions S dernièrement. Elles conservent toutefois leur puissance d’origine. Il est arrivé à plusieurs reprises que les véhicules rapides d’intervention aient des préparations. Cela serait illégal pour tout automobiliste lambda, particulier comme professionnel, sans homologation. Mais l’État étant son propre assureur, cela ne pose pas de difficulté. Pour l’heure, nous ne savons pas encore quel modèle d’Alpine a été commandé. Selon plusieurs rumeurs, il pourrait s’agir d’A110 S, ce modèle offrant une meilleure stabilité d’origine.

« Ils vont encore les péter »

Mettons les choses au clair : il y a une forte médiatisation à chaque accident de véhicule rapide d’intervention. Pourtant, ces événements sont relativement rares, au prorata de la taille du parc, des risques encourus lors des missions ou encore des kilomètres effectués à l’année. De plus, les gendarmes affectés aux ERI sont formés à la conduite rapide, notamment sur circuit. Reste que les gendarmes, tout comme vous et moi, ne sont pas infaillibles et une erreur peut toujours arriver. À titre d’informations, aucune Seat Leon Cupra n’a été accidentée lourdement et seule une Alpine A110 l’a été en juillet dernier. Quant aux Subaru et Mégane, sur plusieurs dizaines de millions de kilomètres cumulées, moins d’une dizaine d’exemplaires ont été réformés pour cause d’accident en une décennie.

C’est pour quand ?

Les nouvelles Alpine A110 de la gendarmerie entreront prochainement sur les lignes de production, dans l’usine historique de Dieppe. Ensuite, elles devront passer chez Durisotti pour être préparées au service. Cela comprend la sérigraphie, les installations électroniques, le gyrophare et tout ce qui est propre aux véhicules d’intervention. Cela demandera sans doute quelques mois supplémentaires. La livraison de ce nouveau lot s’étendra jusqu’en 2024. Nous ne savons pas encore si elles sont livrées simultanément ou bien petit à petit dans leurs unités d’affectation. Affaire à suivre…

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page